EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles dans Actualité

Si vous vous êtes baladés un peu sur la Toile hier, vous avez sûrement constaté que pas mal de sites affichaient porte close. La raison de ce black out nous vient des États Unis où le gouvernement prévoit de faire voter deux lois particulièrement liberticides.

La première loi (ou plutôt groupe de lois) se nomme SOPA, pour Stop Online Piracy Act et vise à “élargir les capacités d’application du droit d’auteur et des ayants droit pour lutter contre sa violation en ligne et les contrefaçons” (Wikipedia) et la seconde porte le joli nom de PIPA, pour Protect Intellectual Property Act.

Si j’ai bien tout compris, et pour faire très simple, ces projets de lois visent à renforcer le pouvoir des “ayants doits” qui pourraient ainsi court-circuiter le système judiciaire et obligeraient les FAI à instaurer des filtres, entre autres… Ce serait un énorme recul au niveau de la liberté d’expression et des échanges culturels.

Sous couvert d’une lutte contre le piratage et le téléchargement illégal, le gouvernement américain serait en mesure de censurer n’importe quel site. Et mettrait d’énormes moyens pour surveiller le Net.

En France, on est déjà bien servi, merci ! Nous avons cette pustule d’HADOPI qui ne fonctionne pas et qui nous coûte un maximum d’argent et la LOPPSI qui permet de mettre n’importe quel site sur une liste noire, sans passer par la case justice. Pour une fois, et malheureusement, on est à la pointe ! Enfin en théorie…

Alors disons simplement :
NON : à la censure et au filtrage du Net.
OUI : à la Liberté d’expression.

Internet doit rester un espace de Liberté, d’expression et d’échanges. C’est d’ailleurs un peu, le dernier qu’il nous reste…

Share

Profitez bien de la fin de votre week-end mais je vais vous agacer un peu avec cette petite affaire en rapport avec Internet et qui nous montre, s’il en fallait encore, que notre société est bien malade, voire bien pourrie…

D’après mediapart.fr qui a rendu l’affaire publique, et numerama.com où je l’ai découverte, le fonds mondial de lutte contre le sida aurait attribué certains marchés sans appel d’offres pour une valeur 2,2 millions de dollars !

Julien Civange, un ami de Carla Bruni-Sarkozy, en aurait largement profité puisqu’il aurait reçu 132 756 euros pour réaliser la partie “lutte contre le sida” du site carlabrunisarkozy.org. Cette partie comporte 6 pages très simples avec des grandes photos et du texte, ce qui reviendrait objectivement à quelques centaines d’euros, en arrondissant vraiment largement.

Déjà, lorsque l’on se gave avec de l’argent public, cela m’énerve profondément. Mais là, c’est l’argent de généreux donateurs qui est dilapidé et qui sert à arroser les copains des puissants.  Le monde va mal !

Et puis je vous laisse aller jeter un œil sur l’article de numerama.com où l’on apprend que Julien Civange est un proche du pouvoir et qu’il aurait même un joli bureau à l’Élysée, pour conseiller la première Dame de France.

Comme vous le savez, je ne suis pas journaliste, donc je ne fais que commenter des informations rendues publiques par de véritables journalistes. Comme je vérifie, du mieux que je le peux, ces sources, en les croisant avec d’autres, je considère qu’elles sont fiables. En tout cas, dans cette affaire, les intéressés n’auraient même pas pris la peine de démentir ces allégations, ce qui est un signe.

J’en profite donc pour faire un appel à toutes les personnes qui veulent un site Internet, et en particulier à Mme Bruni-sarkozy. Je suis prêt à leur faire 10 pages de WordPress au lieu de 6 pour 132 759 euros. Et je travaille vite. En trois jours c’est fini !

Share

J’en remets une petite couche avec Free et ses nouveaux forfaits de téléphonie mobile parce qu’en ce moment, c’est un peu l’effervescence sur la Toile et que surtout, le sujet intéresse mon porte monnaie au plus haut point.

En me promenant sur blog.lefigaro.fr, je suis tombé sur une vidéo intéressante en rapport avec cette actualité numérique. On y voit la réaction, quasiment en directe, du PDG d’AOL à l’annonce du fameux tarif de Free à moins de 30 € sur l’ADSL, en 2002.

L’embarras (voire même la frayeur) de Stéphane Treppoz est palpable car ce tarif était 10 € moins cher que ce que sa société proposait. Il sentait que sa marge allait en prendre un coup. D’ailleurs, c’est toute sa boîte qui a pris un gros derrière la tête…

Voici la vidéo en question :

Sinon, il y a aussi cette vidéo avec quelques séquences qui diffèrent de la précédente. Par contre, la conclusion est nette : c’est Free qui a fait disparaître AOL.

A mon avis, les têtes pensantes chez Bouygues, SFR et Orange doivent être à peu près dans le même cas de figure que le PDG d’AOL en 2002. Ou alors, ils peuvent facilement s’aligner, ce qui prouverait clairement qu‘ils nous ont bien arnaqué pendant des années…

Share

Suite à l’annonce des tarifs de téléphonie mobile de Free, les clients des fournisseurs historiques que sont Orange, SFR et Bouygues, se ruent sur leur téléphone, afin d’obtenir des précisions sur les tarifs jusqu’alors pratiqués.

Apparemment, les services de résiliation sont submergés et, lorsque l’on arrive enfin à les obtenir, sont particulièrement de mauvaise foi face à la nouvelle concurrence.

De petits malins se sont amusés à enregistrer ces entretiens qui en disent long sur l’embarras des fournisseurs historiques. Je vous laisse juge…

Voici ce que l’on répond chez SFR :

Et chez Orange :

Personnellement, j’adore ça. Après nous avoir raquettés pendant plusieurs années, les fournisseurs d’accès vont devoir trouver des parades, et donc baisser les prix, pour ne pas perdre tous leurs clients…

Share

On les attendait et ils sont là. Je parle bien entendu des tarifs de téléphonie mobile que va pratiquer Free. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le fournisseur d’accès fait voler en éclat les habitudes et les prix.

Le forfait illimité coûtera 19,99 € (15,99€ pour les abonnés Free ADSL) et le forfait low cost (1h d’appels + 60 SMS)  ne coûtera que 2 € (et même gratuit pour les abonnés Freebox) !

Et le tout sans engagement ! Le rêve quoi…

Pour les plus courageux (car elle dure presque 40 mn), voici la vidéo de la conférence de presse dans laquelle Xavier Niel a dévoilé les tarifs :

http://www.dailymotion.com/video/xmsvx2_free-lancement-de-l-offre-mobile_tech#from=embed

Ces nouveaux tarifs m’ont fait pas mal réfléchir. Je suis bien tenté, un peu comme tout le monde d’ailleurs, de passer au tout Free pour soulager mon portefeuille mais il me vient une ribambelle de questions que je vais vous livrer en vrac :

– Free ne couvrant que 30% du territoire (pour l’instant) doit louer le réseau d’Orange. Est-ce qu’Orange va réellement jouer le jeu et permettre l’utilisation “normale” de son réseau ?

– est-ce que les premiers abonnés vont essuyer les plâtres, un peu comme au bon vieux temps, avec les forfaits Internet ?

– est-ce que Free ne va pas se rattraper sur le prix des smartphones ?

– est-ce qu’ils ont fait des efforts au niveau du service d’assistance car j’avais eu (il y a pas mal de temps, certes) des retours pas terribles ?

– enfin, est-ce que Free ne s’est pas tout simplement enflammé ?

Bref, tout un tas de questions auxquelles je vais essayer d’obtenir des réponses en fouillant sur le Net. D’ici là, j’aurai également les retours des nouveaux abonnés (les beta testeurs quoi), ce qui m’aidera à faire mon choix.

J’attends également les réactions des trois grands opérateurs (Orange, Bouygues et SFR). Ce qui est certain, c’est que s’ils s’alignent rapidement, et je ne vois pas trop comment il pourrait en être autrement d’ailleurs, c’est qu’ils auront bien profité de nous pendant des années, pauvres consommateurs.

Rien que pour cela, je serai bien tenté de passer chez Free immédiatement, juste pour leur rendre la monnaie de leur pièce. Surtout que Xavier Niel explique que même sur le forfait à 2 euros, Free fera de la marge ! On nous aurait menti ?

En tout cas, si ça marche aussi bien et pour moins cher, j’ai envie de dire : bravo Free ! Mais je suis de nature prudente…

Et vous, les non abonnés Free, vous bougez ?

Share

Personnellement, la bataille pour savoir qui va devenir roi de France pour 5 ans ne m’intéresse pas beaucoup. Par contre, ce qui m’intéresse plus, c’est de savoir comment les candidats vont utiliser les nouvelles technologies, et Internet en particulier, lors de leurs campagnes.

Hier soir, en me promenant sur la Toile, je me suis rendu compte que la bataille pour le Net avait vraiment commencé, et que les clans n’allaient pas se faire de cadeaux. Les premiers coups tordus ont visiblement déjà été mis en place.

On note la magnifique offensive de l’UMP qui se serait empressé d’acheter le nom de domaine lechangementcestmaintenant.fr, phrase qui serait apparemment le slogan (à vérifier) de la campagne de François Hollande. Comme vous pouvez le constater, le site propose en pleine page, un détournement de la Une du quotidien Libération, qui est rebaptisé l’Hibernation pour l’occasion.

Le camouflet est amusant, quoique un peu limite, surtout si l’on considère que le gouvernement, et donc la droite, a fait voter le décret du 1er août 2011, qui  considère comme de “mauvaise foi” et donc illicite : “l’enregistrement d’un nom de domaine principalement dans le but de nuire à la réputation du titulaire d’un intérêt légitime sur ce nom” (source bigbrowser.blog.lemonde.fr).

De plus, le candidat de gauche est également le dindon de plusieurs farces, ou de plusieurs détournements pour être un peu plus précis. Le nom de domaine hollande2012.fr renvoie vers une page très sommaire qui se veut être en faveur des autistes, tandis que l’adresse hollande2012.com affiche une magnifique huître bien molle (je me demande bien pourquoi :wink: ).

D’un autre côté, j’ai simplement constaté que le site nicolassarkozy2012.fr renvoie à un site de tatouage. Rien donc de vraiment alarmant, surtout si vous aimez les tatouages…

Ce qui m’interpelle, c’est l’absence d’anticipation des équipes de campagne (surtout à gauche) qui pourraient facilement bloquer les noms de domaine afin de ne pas se les faire piquer bêtement.

Maintenant, si vous découvrez d’autres petits détournements en rapport avec les élections, n’hésitez pas à m’indiquer les liens dans les commentaires de ce billet.

Share

Apparemment, depuis une bonne semaine, de nombreux ordinateurs sont infectés par une saloperie de virus bien coriace. Ce trojan se permet même de vous faire peur en indiquant  que “Votre ordinateur a été bloqué pour violation de la loi française“.

Je n’ai pas été confronté directement au problème, mais plusieurs personnes de mon entourage (IRL) se sont faites infectées dernièrement. Du coup, ce petit billet pourrait permettre de rassurer quelques utilisateurs malheureux.

Le but du virus est de bloquer l’ordinateur et de vous demander de payer une sorte de rançon de 200 € pour débloquer ce dernier. Bien entendu, il ne faut surtout pas payer !

Si vous voyez ce message sur l’écran de votre ordinateur, c’est que vous êtes infectés par le Trojan.Winlock / Tropan.Ransomware : Virus Police. Il est assez pénible à éradiquer mais plusieurs procédures fonctionnent.

L’infection aurait lieu principalement à cause de publicités malicieuses présentes sur les sites de streaming. Ces scripts utilisent les failles de logiciels non à jour (Adobe Reader, Flash et Java principalement) et infectent l’ordinateur.

Malheureusement, il n’y a apparemment pas de technique universelle pour l’éliminer. Tout dépend de la variante que votre machine a attrapée ainsi que de votre version de Windows. Comme les procédures ont déjà été clairement expliquées sur d’autres sites, je vous invite à les consulter : commentcamarche.net et webastuces.net (pour ne citer qu’eux).

Alors bon courage si vous êtes infectés et surtout, je vous encourage vivement à mettre à jour vos logiciels et principalement les plugins Flash et Java de vos navigateurs.

Et puis pendant que vous y êtes,  pensez à faire quelques sauvegardes

Share

C’est bien foutu un programmateur de billets !

Et du coup, je suis pile à l’heure pour vous souhaiter, de la part de toute l’équipe d’EspaceRezo :

une très bonne année !

Share

La société suédoise Gametel va bientôt sortir un accessoire assez intéressant, qui fonctionnera avec tous les téléphones sous Android 2.1 au minimum. C’est une petite manette qui permettra de jouer plus facilement sur son androphone et dont la prise en main se rapproche de l’Xperia Play.

L’engin peut se fixer directement aux téléphones ou s’utiliser à distance, via Bluetooth. Apparemment, une cinquantaine de jeux seraient déjà compatibles.

L’accessoire n’est pas donné et il coûtera dans les 70 €. Il devrait disponible au Royaume-Uni pour les fêtes de fin d’année.

Avec un peu de chance, cette manette fonctionnera également sur PC…

A noter qu’il existe déjà le icontrolpad, compatible avec android et IOS, qui a l’air d’être plus abouti

Si quelqu’un connaît bien le père noël, qu’il lui dise que j’ai été sage cette année…

Share

Il est pas mal mon titre de billet.  On dirait un peu le titre d’un livre de Martine, du genre “Martine et les Jeunes pops”. Et ça tombe bien car c’est d’ailleurs un peu mon propos ce matin.

Et oui, on reste dans le monde politique avec une superbe vidéo qui pique bien les yeux et qui met en scène Nora Berra, notre sympathique secrétaire d’État chargée de la santé.

Voulant jouer les vedettes dans une vidéo qui souhaite un “bon anniversaire” aux Jeunes pops (les jeunes de l’UMP quoi !), elle se couvre de ridicule.

La vidéo est kitch au possible, le montage a l’air d’avoir été fait par un enfant de 10 ans et je ne parle même pas de la faute d’orthographe à la fin de la vidéo : du grand art !

Alors voici la vidéo :

Bon, je balance un peu sur la majorité qui nous gouverne avec mes deux derniers billets, mais il faut bien reconnaître qu’il y a de quoi. Cela rappelle un peu le somptueux lib dub réalisé par les jeunes de l’UMP. J’en rigole encore…

Pourvu que tout ceci n’ait pas été payé avec nos impôts

Repéré sur bigbrowser.blog.lemonde.fr.

Share