Il y a quelques semaines, j’ai reçu un mail qui me présentait une comédie qui se joue actuellement au Café de la Gare et dont le thème, orienté sur la culture “geek”, ne pouvait que m’intéresser.

Malheureusement, j’habite assez loin de la capitale, et j’ai demandé à Damien, un fidèle d’EspaceRezo, de s’y rendre pour moi et de me donner son avis sur la pièce.

Comme il est encore plus fainéant que moi, il y a emmené sa femme et lui a demandé de rédiger le billet à sa place :lol: . Voici donc, et en exclusivité pour le blog, les impressions de Sandrine, à propos de “aPhone” :

Vendredi 16 novembre, 19h00, Café de la Gare, Paris. Assise peu confortablement (faut bien le dire) au 1er rang de l’unique salle du petit théâtre, j’attends que débute la 27ème représentation de la pièce aPhone.

Après une présentation rapide de l’ambiance de la pièce, Benjamin Alazraki nous fait part avec beaucoup d’humour des recommandations d’usage.

La lumière s’éteint, la musique joue un air rythmé et le rideau s’ouvre sur trois danseuses toutes de blanc vêtues. Derrière elles, un écran géant duquel elles font sortir Steeve Niels, PDG de la société Ipple, venu annoncer officiellement la sortie mondialement attendu de l’aPhone X. Ce superbe téléphone qui va révolutionner notre vie en téléphonant à notre place, grâce à sa capacité à se connecter directement sur nos pensées. Au cours de ces premières minutes, je me suis demandé si j’assistais bien à une pièce comique tant cette conférence de presse semblait vraie. Le côté sérieux retombe très vite…

Plusieurs tableaux s’enchaînent autour de l’aPhone X et surtout autour de ses nombreux bugs qui feront, entre autre, chuter l’économie mondiale. Ainsi on peut assister aux retours catastrophiques d’appels passés à la place de l’utilisateur : rupture d’une femme avec son petit ami, injures d’un employé envers son patron. Quelques clins d’œil à l’actualité politique, à la crise économique (à cause de laquelle, notamment, le prix du café en terrasse ne cessera d’augmenter de minute en minute)…. Les journalistes ne sont pas épargnés à travers les flashs info du « JT sans Bescherelle », tout comme les critiques littéraires dans l’émission « Le masque et la palette graphique ».

L’excellent jeu des acteurs ne suffit malheureusement pas à sauver la fin de la pièce qui sombre dans le grand guignolesque. La scène finale, notamment, est à mon goût la plus déjantée de toutes avec l’arrivée de Gozilla (alias King Kong) et de Optimus Prime (alias Robocop) qui détruisent la ville au nom du bien et du mal et que Dieu (sous les traits d’une femme à l’époque de l’aPhone X) va réconcilier….

En conclusion, il s’agit d’une pièce totalement loufoque, avec des acteurs formidables qui, malgré un scénario quelque peu éparpillé, m’ont fait passer un excellent moment de détente.

Je remercie sincèrement Sandrine pour ce billet très détaillé.

Et je vous invite à découvrir “aPhone” au Café de la Gare les vendredi, samedi, dimanche à 19h, lundi, mardi à 20h. Séances supplémentaires à 19h les 26, 27 décembre, 2 et 3 janvier.

Enfin, vous trouverez plus d’infos sur le site officiel de la pièce : aphone.eu.

{lang: 'fr'}