La réputation d’Apple n’est plus à faire concernant la qualité de ses produits : tous sont “classe” avec une fabrication et un choix des composants excellents et tous sont “cher”. Comme on dit chez nous : du mauvais, Apple sait pas faire ! Et cela se paye. J’y vois personnellement une forme de grande honnêteté vis-à-vis de ses clients.

Mais une autre qualité, non des moindres et sûrement la plus étonnante commence à habiter la société de Cupertino (Californie), celle de fabriquer les produits les moins chers du marché. A qualité égale, il va de soi.

Depuis quelques temps, j’avais remarqué, notamment après la sortie de l’iPad (notre photo) que les fabricants avaient peine à sortir un produit aussi bon et moins cher. Certes moins cher, il en existe mais d’une qualité désastreuse et par commisération pour ces fabricants, je tairai leur nom. Ensuite Samsung a sorti une tablette qui tient enfin la route et à un prix similaire. Mais avec un écran de 7 pouces seulement : la Galaxy Tab.

Force est de constater que l’entreprise s’avère délicate voire… impossible ?

Il faudra attendre le Mobile World Congress de Barcelone, près de un an après la sortie de l’iPad, pour voir apparaître des tablettes 10 pouces dignes de rivaliser avec la tablette d’Apple. Par exemple la Xoom de Motorola pour laquelle tous les témoignages s’accordent à la positionner devant l’iPad mais… plus chère de 100 euros.

Alors pourquoi n’arrive-t-on pas à faire mieux et moins cher qu’Apple ?

Selon gizmodo.fr, un site spécialisé sur les nouvelles technologies, la question mérite de se poser et Fred, un employé du site, apporte quelques éléments de réponse.

Dans l’article consacré à cette étude, il semble qu’Apple ait pensé l’iPad (en fait ceci est valable pour tous les produits) non seulement de sa conception à sa réalisation mais également depuis la chaîne de fabrication jusqu’à la vente.

Si on examine bien la stratégie d’Apple qui ne cache rien : grâce à sa réputation, la firme s’octroie les meilleurs contrats du marchés pour fabriquer ses appareils auprès des usines asiatiques. Elle possède de plus son propre OS et n’a donc pas de licences à payer à une quelconque société. Son microprocesseur est breveté Apple donc pas de royalties à distribuer. Enfin, la marque à la pomme possède ses propres magasins de vente, les fameux Apple Store dans lesquels on ne trouve que ses produits. Le client qui y rentre ne pourra donc qu’acheter de l’Apple.

Pour terminer cette tour de Babel, Apple a son propre marché d’applications, le fameux App Store, qui lui rapporte, sans rien faire, 30% des revenus apportés par la vente des applications crées par d’autres.

Faut-il conclure que Apple est un requin ? Je préfèrerais le terme génie mais… Bon ou mauvais…?

Pour aller plus loin, je vous conseille vivement la lecture de l’article de gizmodo.fr.

{lang: 'fr'}