EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles dans Astuces

dropbox_logoDropbox est un service de stockage en ligne qui permet d’uploader, de partager et de gérer ses fichiers. C’est une sorte de clé USB virtuelle que vous allez retrouver sur toutes vos machines connectées à Internet.

Personnellement, j’utilise ce service depuis longtemps et j’en suis satisfait !

Comme je suis radin et que les 2 Go gratuits qui sont proposés à l’inscription commence à se remplir, j’ai cherché à obtenir, gratuitement toujours, de l’espace supplémentaire.

Une fois votre compte activé, voici les meilleurs plans (actuellement) pour gagner de l’espace :

  • parrainer quelqu’un (500 Mo, jusqu’à 16 Go) : super plan et vous pouvez même parrainer de faux amis avec une adresse Yopmail par exemple (oui je sais c’est moche… Mais ça marche).
  • installer l’application Carousel sur votre smartphone (3 Go) : très bon plan. Je l’ai installé sur mon Android et désinstallé direct après. Les 3 Go sont acquis !
  • installer l’application Mailbox sur votre smartphone (1 Go) : même principe : installation puis désinstallation pour 1 Go.
  • compléter les étapes de la “prise en main” (250 Mo) : un peu long pour le gain réalisé.

Après vous pouvez jouer encore un peu en associant (puis dissociant dans mon cas) vos comptes Twitter, Facebook, Yahoo… Mais les gains sont faibles (125 Mo).

En quelques minutes de bricolage, je suis passé de 2 Go à 8 Go environ. Voici d’ailleurs un récapitulatif de l’espace que j’ai gagné :

dropbox_screen

J’espère que ce petit billet vous sera utile…

Share

AdobeFlashLogowithAndroidLogoJ’utilise deux machines sous Android : mon téléphone, un Wiko Cink Slim et une tablette, Acer Iconia A3-a10.

Les deux fonctionnent sous Android 4.2 Jelly Bean. Je me suis rendu compte que Flash Player n’était pas intégré à ce système, ce qui bloque certaines animations ou des vidéos de webcams par exemple. En fait, Flash n’est plus intégré depuis Android 4.0.

Je vais vous montrer comment l’installer. Il y a deux étapes très simples.

La première consiste à autoriser votre machine à installer des applications qui ne proviennent pas du Google Play (le PlayStore de Google).

Pour cela il faut se rendre dans les “paramètres, choisir le menu “sécurité et cocher la case “Sources inconnues, autoriser l’installation d’applications issues de sources inconnues“.

fond sécurité

Ensuite il faut télécharger le fichier install_flash_player_ics.apk sur le site d’Adobe, le poser dans un dossier de votre machine, puis simplement l’exécuter.

fond install

C’est fait : les navigateurs pourront dorénavant faire tourner du Flash !

Attention, cela ne fonctionne pas avec Chrome mais j’ai testé avec le navigateur d’Android et la version mobile de Firefox et là ça tourne.

Il est préférable d’activer le plugin de façon permanente :

– pour Firefox, passez par le menu paramètres – affichage – avancé – plugins.

– pour le navigateur Android, il faut se rendre dans  paramètres – options avancées – activer les plugins.

Je vous laisse tester et j’attends vos retours car j’ai toutefois observé quelques plantages…

Share

bouton_arretDernièrement, je vous ai proposé une petite astuce, sans prétention, qui permet d’ajouter un indispensable (c’est mon avis personnel) bouton “arrêt” sur le bureau de votre ordinateur sous Windows 8.

Dans les commentaires qui ont suivi ce billet, FI0W, un fidèle lecteur, nous a expliqué qu’il était même possible de faire loger ce bouton “arrêt” dans la barre des tâches de Windows (intéressant pour tous ceux qui n’aiment pas entasser les icônes sur le bureau).

Comme il l’avait promis, il m’a envoyé la procédure à suivre. Celle-ci est rapide et très facile.

1. Cliquez avec le bouton droit de votre souris à un emplacement vide sur le bureau puis “Nouveau” et “Document texte”. Écrire dans le bloc note : “shutdown /p“. Enregistrez.

2. Sélectionnez le fichier “.txt” que vous venez de créer et modifiez son extension en “.bat“.

3. Créez un raccourci de ce fichier en cliquant “droit” dessus puis “Créer un raccourci”.

icone_arret_barre_tache

4. A ce stade, vous pouvez vous amuser à changer l’icône de ce raccourci. Cliquez “droit” dessus puis “Propriétés” et “Changez d’icône…”. Pour convertir une image en icône, vous pouvez utiliser le site icoconverter.com.

5. Ensuite, il faut utiliser Pin to 8, un petit programme que vous trouverez ici (version compatible avec Windows 8). Une fois téléchargé, lancez le programme (pas d’installation donc agréable). Glissez votre raccourci customisé dans la zone “Pin a file“et automatiquement, il s’épingle dans la barre des tâches, et sans la petite flèche pas très belle des raccourcis.

icone_arret_barre_tache_pin

Et voilà, vite fait, bien fait. Et puis un simple clic droit sur la nouvelle icône présent dans la barre des tâches permet de la détacher facilement.

Merci à FI0W pour ses explications.

Share

solution_cable_rebelle

Il n’y a rien de plus pénible qu’un câble d’alimentation (ou autre d’ailleurs) qui ne tient pas dans sa prise. J’ai personnellement été confronté à ce problème et je vous assure que c’est super énervant.

Et voilà qu’en surfant au hasard, je tombe sur la solution miracle, le coup du velcro, qui m’aurait sauvé si la carte mère de cette foutue machine n’avais pas rendu l’âme depuis !

Je vous propose tout de même ce petit bricolage ingénieux qui, j’en suis certain, en intéressera quelques uns. Fallait simplement y penser…

Repéré sur 9gag.com.

Share

bouton_arretDepuis quelques temps, je dispose d’une tablette hybride (un ordinateur portable avec l’écran qui se détache quoi) sous Windows 8, Windows 8.1 pour être précis.

Passé les joies relatives de la découverte, je reconnais que j’ai encore un peu de mal à m’adapter à la nouvelle ergonomie du système d’exploitation de Microsoft. Pour fonctionner, j’utilise principalement le bureau et l’explorateur Windows, à l’ancienne quoi !

Et l’un des trucs qui me gonflent le plus, c’est d’être obligé de faire plus de “clics” qu’il n’en faut pour éteindre la machine. Bien sûr, un bon vieux “Alt + F4” permet d’ouvrir rapidement le menu d’arrêt de Windows mais cela ne fonctionne pas sous l’écran d’accueil.

C’est pourquoi j’ai décidé d’ajouter 2 raccourcis permettant d’éteindre la machine d’un double clic : l’un sur le bureau et l’autre sur l’écran d’accueil. La manipulation est très simple.

Placez-vous sur le bureau. Cliquez avec le bouton droit de votre souris à un endroit où il n’y a pas d’icône. Sélectionnez “Nouveau” puis “Raccourci“. Dans la zone de texte, tapez : “shutdown.exe —s —t 0” (sans les guillemets) puis entrez un nom pour votre raccourci (“Éteindre” par exemple).

bouton_arret_screenshot

Pour fignoler, changez également l’apparence du raccourci en cliquant droit dessus puis “Propriétés” et “Changer d’icône“.

Enfin, envoyez une copie de ce raccourci sur l’écran d’accueil en cliquant droit une nouvelle fois sur l’icône puis “Épingler à l’écran d’accueil”.

Share

seven_logoVoici une petite astuce très simple qui m’a dépanné, il n’y a pas si longtemps.

Depuis quelques mois, lorsque je voulais arrêter un programme à l’arrache avec la combinaison de touches “Ctrl” + “Alt” + “Suppr”, je me trouvais avec une fenêtre étonnamment vide.

Il manquait la barre de titre, la barre des menus, la barre d’état et les onglets dans mon gestionnaire de des tâches, qui ressemblait à ça :

gestionnaire_taches_7_vide

Il m’était donc impossible donc de voir les programmes qui tournaient sur ma machine, et aucune possibilité de les arrêter.

En grattant un peu, j’ai compris que l’absence de ces onglets et de ces menus était due à un double-clic involontaire dans la partie extérieure de la fenêtre, qui réalise une sorte de zoom sur l’un des onglets.

Pour retrouver une fenêtre “normal”, il suffit tout simplement d’ouvrir le gestionnaire des tâches (avec la combinaison “Ctrl” + “Alt” + “Suppr”), puis de réaliser un double-clic dans un endroit vide de la fenêtre. C’est tout couillon mais il faut le savoir…

Tout rentre alors dans l’ordre :

gestionnaire_taches_7_normal

Cette astuce est testée et approuvée par mes soins sur Windows 7 (Seven pour les intimes). Elle fonctionne peut-être sur d’autres systèmes Windows (8 ?). A vérifier…

Share

netgearJ’ai très récemment eu des problèmes de débit avec ma connexion Internet. Je vais vous expliquer lesquels et comment le souci a été réglé.

Comme Bob, je suis fidèle à Orange. Je n’ai jamais eu d’ennui et je sais que j’aurai toujours un interlocuteur au bout du fil si besoin.

J’habite une mégapole de 1000 habitants, dont l’unique commerce est un bar ! Autant vous dire que les fils barbelés autour des champs sont plus nombreux que les mètres de fibre optique… J’ai donc un abonnement 2 Méga (et oui il n’y a pas mieux ici !) et mon propre modem-routeur wifi. Inutile de prendre une Livebox payante pour des services auxquels je n’aurai pas accès avec un débit maximum aussi pourri !

Pour les novices, je précise la chose suivante : un abonnement 2 Méga signifie que le débit max montant (c’est-à-dire rentrant dans votre pc) est de 2 Mégabits par seconde.

Il est important de ne pas confondre cela avec le chiffre qui s’affiche lorsque vous téléchargez un fichier : on lit alors un débit en ko/s, c’est-à-dire en kilo-octets par seconde, comme sur cette image :

telechargt

Les deux valeurs sont liées : pour passer du débit en Mbit/s au débit en ko/s, il faut diviser par 8 et multiplier par 1000.

Exemple pour moi : 2 Mb / 8 = 0.250, et 0,250 x 1000 = 250 ko

Au final, avec une connexion 2Mb, on doit prétendre à un débit en téléchargement de 250 ko/s environ.

Hors chez moi, depuis plusieurs semaines, ce débit était tombé à seulement 80 ko/s ! Imaginez la galère quand trois personnes surfent en même temps et… que je télécharge quelques trucs.

J’ai donc appelé Orange. Ils ont lancé quelques tests peu concluants et m’ont proposé quelques solutions.

Tout d’abord, débrancher mon modem et le rebrancher : la bonne blague ! Je n’y avais pas pensé tout seul…

Plus sérieusement, l’opérateur m’a proposé de lancer un test avec leur outil, DSLtest. Ce que j’ai fait. Ce test a confirmé mon problème : débit de 600 kb/s soit 80 ko/s.

Il m’a demandé un reset de mon modem pour retrouver les paramètres d’usine. Ce que j’ai fait sans aucun effet ! J’ai même fait une mise à jour… pour rien.

J’ai donc rappelé. Le nouvel interlocuteur, convaincu des problèmes que je rencontrais, a alors “réinitialisé ma ligne” ! 2 minutes et là, miracle, débit max !

DSL test

Ils auraient pu le faire la 1ère fois… Bref, ce n’est pas  grave, ça fonctionne correctement. Je n’ai en revanche pas bien compris la raison de la chute de débit.

En résumé, si cela vous arrive :

testez votre ligne avec l’outil de votre fournisseur d’accès (j’ai regardé, les autres en proposent un aussi).

– si cela ne fait rien, vérifiez votre modem, réinitialisez-le.

– enfin, si rien ne s’arrange, c’est à priori à votre FAI de jouer !

Share

VirtualRouterSetupBannerIl peut parfois arriver, pour diverses raisons, que vous ayez besoin de connecter des appareils, tels que votre smartphone ou votre tablette, à Internet via un réseau Wifi. Malheureusement, comme c’est souvent le cas lorsque vous êtes en déplacement ou dans un lieu public, seule une connexion filaire est disponible, ou alors il n’est autorisé à se connecter qu’un seul hôte au réseau grâce des identifiants donnés (comme c’est souvent le cas dans un hôtel par exemple).

Pour ma part, je suis dans une cité universitaire qui me fournit une connexion filaire, et j’avoue que les 3 Go de data offert par mon opérateur sont vite épuisés sur mon smartphone. L’idéal serait que je connecte mon ordinateur par câble au réseau de la cité, puis que je transforme cette machine en hotspot. Mais comment faire sans routeur Wifi ?

Quelques petites recherches m’ont permis de découvrir que Windows 7 ainsi Windows 8 intègrent une fonctionnalité cachée qui permet de transformer sa carte réseau sans fil en un point d’accès wifi.

Je vais donc vous livrer la petite astuce qui, je l’espère, vous servira. C’est parti !

Pré-requis :

  • Un ordinateur équipé d’une carte réseau wifi,
  • Un accès à internet de manière filaire.

1ère étape : téléchargement de Virtual Router Manager

Il existe des méthodes par lignes de commandes pour activer cette fonctionnalité, mais c’est plus ou moins efficace et rien de telle qu’une bonne interface graphique pour gérer tout ça. Je vous propose donc de télécharger et d’installer le logiciel libre Virtual Router Manager que vous pouvez récupérer ici.

2ème étape : création du hotspot

Une fois le logiciel installé, vous pouvez le lancer et vous tomberez sur cette interface.

VRM

Il vous suffira d’entrer un SSID (autrement dit, un nom pour votre réseau wifi), ainsi qu’un mot de passe.

Sélectionnez enfin la carte sur laquelle se trouve la connexion que vous souhaitez partager et cliquez sur “start Virtual Routeur”.

Lorsque “Virtual Routeur Started” apparaitra en bas de la fenêtre, votre hotspot sera créé et prêt à accueillir des hôtes.

3ème étape : connexion au réseau wifi

C’est maintenant du coté de l’équipement que vous souhaitez connecter que ça se passe. Si tout fonctionne il devrait afficher votre réseau.

photo

Il vous suffira de vous y connecter en entrant le mot de passe, et en quelques secondes vous avez un accès à Internet sur votre smartphone, tablette… C’est absolument génial !

Quelques petites précisions :

  • Si vous utilisez un VPN sur votre ordinateur, pensez à partager la connexion de la carte réseau virtuel du VPN en question.
  • Un redémarrage peut être nécessaire pour que le hotspot fonctionne la première fois.
  • Pensez à mettre une clé wifi assez compliquée pour éviter toute intrusion.
  • Le logiciel permet de contrôler les hôtes connectés au réseau, vérifiez de temps en temps qu’il n’y ait pas d’utilisateurs non invités :lol:
  • Par expérience, sachez que l’activation du point d’accès peut brouiller les signaux de votre télévision si il elle très proche.

Si cette méthode vous a été utile, n’hésitez pas à nous faire partager votre expérience dans les commentaires !

Share

caisse-a-outils…et ainsi économiser 300 Euros.

Au boulot, on a plusieurs vidéoprojecteurs et ils sont soumis à rude épreuve en fonctionnant une majeure partie de la journée.

Certains d’entre eux ont manifesté de gros signes de faiblesses ces derniers temps et leur luminosité a nettement faibli, les rendant inutilisables.

Nous avons d’abord essayé de les réparer en changeant la lampe sur un d’entre eux. Économie intéressante car une lampe nous a coûté 115 Euros, à comparer avec les 270 Euros d’un projecteur tout neuf ! Mais échec total car aucune amélioration n’a été obtenue !

Quand c’est comme ça, il ne reste qu’une seule solution : mettre les mains dans le cambouis ! Et moi, j’aime bien le cambouis !

Voici le détail de l’opération qui permet de sauver la bête :

1- Démontage du capot (fastoche) :

v01v02v03v042- Démontage de la lampe (fastoche encore) :

v05v08

3- Démontage de la carte électronique, plus difficile car il faut débrancher des nappes :

v09v10v11

4- Vous pouvez maintenant voir l’étendue des dégâts liés à la poussière, qui opacifie tous les systèmes optiques (ici une lentille). Et il y en a d’autres !

v12

5- Il faut alors nettoyer en deux étapes : le compresseur à air pour évacuer un maximum de poussière et un coton tige imbibé d’alcool pour un nettoyage plus fin des optiques. Vous pouvez voir le résultat ici, surprenant :

v13

6- Il faut alors remonter les pièces avec deux étapes délicates : rebrancher les nappes et replacer le haut-parleur sans l’abîmer (ceci dit on s’en fout, il ne sert à rien !)

v14v15

Et voilà c’est fini ! Le vidéoprojecteur retrouve une bonne luminosité, sans frais et en moins d’une heure !

Ce modèle est un Sanyo mais je pense qu’en démonter d’autres doit être possible. N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires, elles seront certainement utiles aux lecteurs d’EspaceRezo !

Bons démontages !

Share

Windows_Movie_Maker_iconRécemment, j’ai voulu monter des petites vidéos avec mon PC équipé Windows 7.

Et surprise : pas de Windows Movie Maker dans cette version de Windows ! Merci Microsoft…

J’ai dû installer Windows Live Movie Maker et là… et bien je n’ai rien compris ! J’ai trouvé ce logiciel peu pratique et moins performant que la version précédente sur Vista, la 6.0.

N’ayant pas envie de chercher des heures comment faire avec ce nouveau logiciel ce que je faisais en quelques clics avec WMM 6.0, j’ai cherché une version compatible avec Seven. Je l’ai trouvée sur ce site. Cette version est identique à celle présente sous Vista et compatible avec Seven 32 bits ou 64 bits.

wmm 6.0

Il reste tout de même un problème à gérer après l’installation : WMM 6.0 ne supporte pas les fichiers vidéos .mov” de nos appareils photos récents, mais là encore il y a plusieurs solutions. Personnellement j’utilise Format Factory, excellent logiciel de conversion, facile à utiliser et supportant un nombre impressionnant de formats différents. Il me permet rapidement de convertir les fichiers “.mov” en “.avi“.

Alors c’est reparti, faites des vidéos facilement grâce cette version de Windows Movie Maker compatible avec Seven !

Share