Et mince ! J’allais vous écrire un magnifique billet sur “comment changer d’opérateur téléphonique du jour au lendemain sans payer de pénalités“. Et c’est trop tard, les opérateurs mobiles viennent d’annoncer qu’ils ne répercuteront pas la hausse de la TVA sur les forfaits mobiles de leurs abonnés actuels.

En effet, suite à la décision de notre cher gouvernement d’augmenter la TVA sur les forfaits mobiles ouvrant droit à une offre de télévision (que je ne regarde jamais d’ailleurs), les tarifs des abonnements  téléphoniques devaient augmenter pour compenser cette hausse. Du coup, chaque abonné concerné avait la possibilité de se désengager sans frais.

Les opérateurs pensaient que cette augmentation allait passer comme une lettre à la Poste et que les consommateurs allaient continuer à se faire traire sans broncher. Et bien ils se sont trompés et ont reçu un nombre très conséquent de demandes de résiliation. Du coup, Bouygues en tête, ils ont fait marche arrière.

La téléphonie mobile, c’est vraiment n’importe quoi. Je n’apprécie vraiment pas de devoir m’engager un ou deux ans. Et puis en France, on a vraiment de la chance, les tarifs sont parmi les plus chers du monde à cause du manque de concurrence sur notre marché. Les 3 gros se tapent tout le gâteau et s’arrangent entre eux pour que personne ne vienne s’inviter à la table. Évidement, c’est le consommateur qui régale.

Alors, pour une fois qu’ils se font un peu secouer et qu’ils doivent reculer : je me marre !

Je regrette tout de même d’avoir raté le coche puisque après les dernières annonces des opérateurs de ne pas toucher aux forfaits, je ne vais pas pouvoir faire jouer la concurrence à mon tour. Trop tard pour tous ceux qui n’ont pas entamé la procédure de résiliation.

Et moi qui voulais me récupérer un smartphone Android avec un clavier physique coulissant pas trop cher… Ce sera pour la prochaine fois.

{lang: 'fr'}