Avec la fermeture des plus gros sites d’hébergement de fichiers comme Megaupload et FileServe (pour ne citer qu’eux), les majors de la musique, du cinéma et du jeu vidéo espèrent que les internautes vont rentrer dans le rang et cesser de télécharger illégalement. Ils se trompent lourdement car les habitudes sont prises.

Le volume de téléchargement va se répartir sur de nouveaux sites qui vont apparaître, comme par magie, et renforcer les “petits” sites qui existaient déjà. L’action du FBI est, à mon avis, un coup d’épée dans l’eau.

En essayant de positiver un peu, j’en suis venu à me demander si finalement, ces fermetures ne seraient pas un mal pour un bien ! Je m’explique…

Autour de moi, je viens de voir ressortir les disques durs externes, qui n’avaient pas vu le jour depuis longtemps. Les gens se remettent à échanger des fichiers de disque à disque. Certains se sont même remis au P2P et ont rebranché leur Mule. Et ça c’est bien !

Pourquoi c’est bien ? Tout simplement parce qu’avec les sites d’hébergement en ligne, seuls quelques passionnés (ou intéressés aux systèmes d’affiliation) se chargeaient d’uploader du contenu (illégal certes) en ligne. Avec un éventuel retour du P2P, c’est la notion même de partage qui revient au goût du jour.

La mule ne télécharge à fond que si on lui permet  d’envoyer aux autres. C’est ça le partage. Et il n’y a plus d’intermédiaires qui se gavent. Je parie donc sur un retour de la bonne vieille mule. Mais il faudrait des logiciels sécurisés, qui passent à travers cette bouse d’HADOPI. Je ne me suis pas encore replongé à fond sur ce sujet mais les solutions existent (VPN par exemple)…

J’espère donc que nous allons assister à une petite révolution, un retour aux sources du piratage. On passerait alors de la consommation pure au partage. Dans une société qui permet lentement ses plus belles valeurs, j’espère que les internautes remettront au grand jour cette notion de partage culturel. Et peut être que, petit à petit, ils auront encore plus envie de partager avec les premiers concernés : les artistes.

I Have a Dream… Ah merde, je deviens philosophe !

{lang: 'fr'}