Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, je trouve qu’HADOPI, en sa forme actuelle, ne sert à rien et pire, qu’elle nous coûte plus cher qu’elle nous rapporte. Donc, il faut arrêter la mascarade et se remettre à réfléchir à de nouvelles alternatives. Et c’est le moment avec le changement de gouvernement.

Mais comme les promesses des candidats à l’élection présidentielles passent souvent après les réalités économiques, j’attends de voir ce qu’il va se passer. Et l’on dirait bien que justement, ça bouge un peu…

François Hollande avait annoncé dans un premier temps qu’il comptait supprimer cette Haute Autorité. Il s’est ravisé par la suite en promettant une révision de l’HADOPI. Très récemment, c’est la nouvelle ministre déléguée chargée des PME et de l’économie numérique, Fleur Pellerin, qui  a indiqué que la loi serait transformée dans un délais de six mois, après consultation des acteurs du secteur et des consommateurs.

Concrètement, la riposte graduée devrait cependant être conservée mais allégée d’un point de vue des sanctions et de nouvelles taxes devraient être mises en place pour financer la création artistique.

 D’après ce que j’ai lu sur la Toile, le gouvernement préparerait une “grande loi signant l’acte II de l’exception culturelle française” qui réussirait le tour de force de concilier “la défense des droits des créateurs” et “un accès facilité et sécurisé aux œuvres par Internet”. Ouais, et bien il y a du boulot !

Image Wikipedia

Aux dernières nouvelles, ce serait Pierre Lescure, l’ancien PDG de Canal+, qui serait chargé de prendre les rênes d’une mission d’étude sur la Hadopi. Personnellement, j’ai toujours apprécié cette personnalité. Certes, Canal+ faisait partie du même groupe que Universal Music mais, vu la façon dont il s’est fait débarqué, j’espère que Mr Lescure fera preuve d’un maximum d’objectivité.

Affaire à suivre donc…

{lang: 'fr'}