“Hé Bob, regarde la nouvelle tablette que je me suis achetée ! Elle est super belle et pratique. Tous les d’jeunes ont la même. C’est Steve Jobs lui-même qui l’a fabriqué hier, avec ses petites mains…”.

Ouais c’est ça gros (expression populaire), prends-moi pour un jambonneau !

Je m’en fous de ta tablette toute pourrie car en fait, je n’ai pas peur de le dire : je n’aime pas les tablettes ! J’ose enfin le crier à la face du monde car, croyez-moi, les tablettes c’est le mal ! Et je vais vous le prouver.

Tout d’abord, tout le monde c’est moqué de Bill Gates, paix à son âme (ah zut, il n’est pas mort !), lorsqu’il a présenté la “première” tablette grand publique en 2002. Dix ans plus tard, Steve Jobs présente sa véritable fausse révolution et c’est un succès. En quelques années, les consommateurs sont devenus de bons gentils moutons prêts à croquer dans la Pomme à pleines dents.

Ensuite, c’est quoi finalement une tablette ? Je dirai un portable à qui on a coupé les… charnières, enfin le clavier quoi ! Ça ne tient pas debout tout seul ou alors il faut encore balancer de l’oseille pour acheter la petite patte qui se fixe derrière l’écran. Ridicule…

Personnellement, je ne supporte pas lorsque l’on touche l’écran de mon ordinateur avec les doigts. Ça laisse des traces qui me dérangent ensuite lorsque j’utilise ma machine. Bien entendu, cela n’a strictement rien à voir avec mes problèmes de tocs et de maniaquerie, vous pensez bien… Bref, je ne conçois pas que l’on puisse poser des extrémités graisseuses et boudineuses sur un écran. Certains me répondront que les écrans mats ne marquent pas. Je répondrai simplement : “montre-moi tablette et je te dirai ce que tu as mangé !”.

Quelques uns de mes amis (mes ex-amis d’ailleurs maintenant :wink: ) m’expliquent même qu’ils arrivent à jouer sur leur tablette. Alors là, on aura tout vu ! Appuyer sur un bouton virtuel, je ne dis pas mais faire déplacer des personnages ou réaliser des “glisser/déposer”, c’est du grand n’importe quoi. Comment peut-on jouer dans de bonnes conditions en posant ses mains sur l’écran, dans son champ de vision ? Vive la souris (ou l’implant neuronal quand on l’aura mis au point) !

Enfin, je terminerai ma démonstration en vous parlant d’avenir, des étoiles plein les yeux. Regardez dans Star Trek (les premiers épisodes bien entendu), l’Enterprise ne se pilote pas sur des écrans. Le Cap’tain Kirk et ses potes appuient sur des boutons, actionnent des manettes et tournent des molettes ! Et oui, mon argument est imparable !

Bon j’espère vous avoir convaincu. Séparez-vous de ces tablettes malfaisantes. Abandonnez-les. Il faudrait d’ailleurs mettre en place une chaîne de récupération. Et bien, vous pourriez me les envoyer par exemple…

Bouhhhh, je VEUX une tablette !!!

{lang: 'fr'}