EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles dans Jeux

Les concepteurs de la fameuse carte “cs_italy” du jeu mythique “Counterstrike” se seraient-ils inspirés de la réalité ?

C’est peu probable et pourtant, la première photo me rappelle mes nombreuses heures passées à jouer.

On découvre, sur les autres images, toutes les déclinaisons de l’endroit à travers les différentes versions de Countertrike (1.6, Global Offensive, Source et Condition Zero).

Repéré sur 9gag.com.

Share

 Aujourd’hui je vous propose un jeu plutôt divertissant et surtout assez court, ce qui vous permettra de ne pas vous coucher trop tard ce coup-ci, après que vous ayez mis le nez dedans.

Vous allez diriger un petit gars qui a la fâcheuse habitude de se faire poursuivre par n’importe qui, et n’importe quoi. Il va falloir lui donner un petit coup de main en le dirigeant avec les flèches du pavé numérique et la touche “espace” pour le faire sauter. L’objectif : ne pas se faire rattraper !

Il y a 5 tableaux à compléter pour toucher au but.

Pour la petite histoire, ce jeu fait partie d’une campagne publicitaire pour les parfums “Rexona”. En bonus, je vous livre la vidéo qui va avec…

Jouer maintenant !

D’autres petits jeux gratuits sur espacejeux.fr.

Share

Je viens de recevoir un mail assez complet qui me présente un jeu gratuit, jouable sans téléchargement, dans n’importe quel navigateur.

Il s’agit de Branes Battle, que vous pouvez découvrir sur branesbattle.com.

Comme je suis en vacances et que je ne peux pas (ne veux pas également) me connecter en permanence, je dois bien avouer que je n’ai pas essayé le jeu. Je compte le faire plus tard…

Mais en surfant un peu sur le site, je me suis rendu compte qu’il y avait du potentiel. Je me permets donc de vous le proposer. Comme je suis un peu fainéant (et en vacances donc), je vais me contenter de reprendre les grandes lignes du mail qui m’a été envoyé.

Les “Branes” sont de petites bestioles à l’intelligence fulgurante qui maîrisent la physique jusqu’à pouvoir créer et arranger la matière comme ils le désirent. Les Branes évoluent donc dans une dimension supérieure à la nôtre. Ils maîtrisent les concepts de la théorie des cordes (là, c’est directement Wikipedia). Ils sont capables d’influer la matière et d’accéder à d’autres dimensions grâce à des charges de Gravitons.

Un scientifique a pris le contrôle d’un village, en devenant leur empereur et en dirigeant les unités combatives pour protéger la membrane ou pour en attaquer d’autres et devenir ainsi l’empereur le plus puissant.

Le graphisme est plutôt original et innovant. La charte graphique repose sur des silhouettes noires (petites boules de poils armées) et sur des fonds très colorés. Le résultat vraiment particulier, idéal pour accrocher les curieux.

Si vous décidez de vous lancer dans le jeu, n’hésitez pas à poster vos remarques et vos avis dans les commentaires ci-dessous. Les deux concepteurs belges ont l’air suffisamment ouverts et sympathiques pour prendre vos remarques en considération. Et je me ferai un plaisir de leur transmettre…

Un jeu gratuit dans votre navigateur sur branesbattle.com.

Share

Bounzy 2 est un petit jeu flash de réflexion et de précision.

L’objectif est de terminer les tableaux en éliminant tous les zombies qui s’y trouve. Pour cela vous allez devoir faire preuve d’ingéniosité en utilisant les différentes armes ainsi que les éléments du décor.

L’idéal est d’obtenir à chaque fois les 3 étoiles qui prouvent que vous avez été le plus efficace possible.

Il y a 60 tableaux à compléter. Tout se joue à la souris.

Le jeu idéal pour perdre une heure avant d’aller se coucher…

Jouer maintenant !

D’autres petits jeux gratuits sur espacejeux.fr.

Share

En ce dimanche estival, je vous propose une petite curiosité sans prétention, mais alors vraiment sans prétention.

En fait, c’est à la fois un petit jeu et une illusion d’optique qui m’a occupé pendant quelques minutes, alors pourquoi pas vous ?

Cliquez deux fois sur l’image ci-dessous pour l’avoir en grand (avec un fond sombre), puis placez le curseur de votre souris au milieu du cadre. Fermez les yeux et déplacez légèrement votre souris dans tous les sens pendant 5 secondes.

Ouvrez les yeux et essayez de retrouver votre curseur sans toucher à votre souris.

C’est marrant, à chaque fois, j’ai eu l’impression de savoir où elle était, alors que non en fait.

Évidemment, ce petit jeu ne peut fonctionner que si vous utilisez l’icône par défaut fournie par Windows. Sinon c’est un bide. Sans prétention je vous disais…

Share

Tout d’abord un peu d’histoire“Arma” est une série de jeux développés par Bohemia Interactive. L’éditeur a relevé le défi de créer un véritable simulateur militaire, dans lequel on incarne un fantassin.

Le premier opus de la série se nomme Opération Flashpoint, sorti en 2001. Il a été suivi de Arma et de Arma 2 (2009). J’oublie volontairement “Opération Flashpoint Dragon Rising” qui était vraiment hors sujet, je trouve. Toutes ces versions sont payantes (comme un jeu classique) et j’aborderai la version online et gratuite un peu plus tard.

Comme je le disais précédemment, il s’agit d’une simulation et non pas d’un simple First Person Shooter (FPS). Concrètement, cela signifie que lorsque votre personnage est blessé, sa mobilité se retrouve réduite. Il est parfois même impossible de se déplacer selon le type de blessure subie. Il ne vous reste plus qu’à appeler un coéquipier à la rescousse pour vous prodiguer des soins.

La balistique est particulièrement soignée et les armes qui apparaissent dans le jeu sont celles qui sont utilisées réellement dans les corps d’armées qui apparaissent dans les différents add-ons et mods. Vous trouverez, par exemple, le mod “armée française” sur operation-frenchpoint.com. Allez faire un tour sur la galerie de photos, c’est vraiment bien fait. Il existe une multitude de mods plus ou moins réussis que l’on trouve facilement sur la Toile.

Le passage par la section “apprentissage” est obligatoire avant de vous lancer dans les missions et campagnes du jeu car l’on peut prendre le contrôle de nombreux véhicules : quads, jeeps, helicos, avions, chars et même des vtt (si si !). Ce n’est pas les frags qui comptent mais la mission avant tout.

Bon il est clair que les passionnés de Call Of Duty ne trouveront COD ici (quoique). Les “consoleux” peuvent directement passer leur chemin :-D . Pour les PC’istes par contre, sachez que tout est COD dans les options vidéos ou le fichier “config” pour les plus bidouilleurs.

Personnellement, j’ai carrément opté pour le mod “DayZ” qui a la particularité de transformer le jeu de base en un “survival horror”, avec pleins de zombies dedans (c’est à la mode actuellement). Il vous faudra posséder tout d’abord Arma 2 Combined Opération, c’est à dire Arma 2 et son extension “Opération Arrowhead” (OA). Ce jeu est payant mais vous trouverez le pack complet Arma X anniversary pour 30 euros sur Steam. Attention toutefois aux langues proposées. Je me suis retrouvé avec une version anglaise pour Arma 2 et française pour OA. Moi, cela ne me dérange pas mais j’imagine que ça peut en gêner certains.

Ensuite il faudra installer le mod “DayZ” par l’intermédiaire de Six Launcher qui s’occupe de tout. Cliquez sur “Download dayz” sur le site dayzmod.com. Ensuite laissez-vous guider, trouvez un serveur et essayez de survivre.

Et la tâche ne sera pas aisée, vous démarrez l’aventure sur la plage, équipé d’une lampe torche (flashlight), d’un paquet de bandage pour le cas où un zombie vous causerait une hémorragie et d’un antalgique pour diminuer vos souffrances qui se traduisent par de forts tremblement de votre personnage. Pour le reste il vous faudra visiter les fermes, résidences, hôpitaux et autres complexes industriels pour trouver armes, nourriture, morphine (bien pratique pour soigner les fractures) et diverses pièces mécaniques qui vous permettront de réparer les véhicules.

Je vous propose cette petite présentation (tutoriel) du jeu. Elle date un peu et ne tient pas compte des dernières mises à jour du mod mais elle vous donnera un bon apperçu du jeu :

Image de prévisualisation YouTube

Beaucoup de changements et d’améliorations ont été apportés depuis cette vidéo. Elle n’aborde pas non plus les multitudes d’astuces que l’on peut utiliser pour survivre comme par exemple jeter une cannette vide pour attirer les zombies au loin…

Enfin sachez qu’il existe également une version gratuite et officielle d’Arma 2. Elle est disponible sur arma2.com/free et jouable en ligne. Cela permettra à certains de tester le jeu avant d’investir quelques deniers.

Oubliez donc ce que les “majors du jeu vidéo” vous ont appris, et faites fonctionner vos cerveaux autant que vos réflexes.

Un jeu où il vaut mieux savoir ce que vous aller faire avant de le faire : arma2.com.

Un grand merci à Gilles”mOstOk” LaGrenouille pour ce billet très complet.

Share

Blocksmasher est un casse-briques où il faut dégommer les blocs et utiliser, à bon escient, les bonus qui tombent. Il est vraiment très bien réalisé dans un style original (des objets que l’on trouve sur un bureau).

Comme je ne vais pas vous faire l’affront de vous expliquer les règles d’un jeu comme Arkanoid, place au jeu…

  Sachez simplement que deux modes de jeu existent : “aventure” et “classique” et surtout, qu’il est possible de jouer avec la souris ou avec les flèches du clavier.

Les musiques sont sympas et un petit jukebox, situé en haut à droite, permet de les faire passer à son rythme. Bref, un bon petit jeu.

Jouer maintenant !

D’autres petits jeux gratuits sur espacejeux.fr.

Share

Tetris est sans doute l’un des jeux les plus joués et son concept a été décliné dans de très nombreuses versions.

L’une des plus difficile est sans doute ce Tetris 3D où l’on peut vraiment tourner les pièces dans tous les sens.

Dès que vous arriverez sur le jeu, pensez à choisir “azerty” pour les touches. Il se pratique à deux mains. La main droite gère “classiquement” les flèches du pavé numérique et la barre Espace tandis que la mais gauche gère les touches “a z e q s d” pour faire tourner les pièces dans la troisième dimension.

Après un petit moment d’acclimatation, vous risquez de vous prendre au jeu. Il fonctionne avec n’importe quel navigateur apparemment et ne demande pas des ressources extraordinaires pour tourner.

Une petite partie de Tetris 3D sur 3dtris.de.

Un grand merci à Zaki qui m’a proposé ce billet il y a déjà pas mal de temps (et désolé pour le retard).

Share

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un jeu payant. D’habitude, je préfère m’étendre sur des applications gratuites mais là, avec Max Payne 3, nous avons tout de même à faire au troisième opus d’une série culte.

Et puis, il vous est toujours possible de le récupérer pour pas cher sur des forums qui proposent du “direct download” mais oups… je m’égare un peu.

J’ai donc joué (et je joue toujours d’ailleurs en ce moment) à Max Payne 3. Mais pourquoi me demanderiez-vous ? (si vous alliez le faire). Et bien pour plusieurs raison. Tout d’abord, parce que j’ai vraiment bien aimé les deux précédents épisodes, ensuite parce que j’avais envie de tester un peu mon nouvel ordinateur sur un jeu récent avec tous les paramètres à fond, et surtout parce qu’il y a longtemps que je n’avais pas pris ma dose de violence gratuite !

Et il faut reconnaître que Max Payne est un très bon défouloir. Dans la peau d’un ex-flic alcoolique (un grand classique certes), vous allez pouvoir flinguer, virtuellement bien entendu, tout ce qui vit dans ce beau pays qu’est le Brésil : des brésiliens (c’est la base), des flics véreux, des militaires corrompus, des trafiquants de drogue, des voyous en tous genres… bref, tout ce qui se trouvera sur votre chemin et qui portera une arme.

Il va sans dire que si je prends un peu de temps pour rédiger ce billet, c’est que j’ai bien aimé le jeu. J’ai tout d’abord apprécié les graphismes qui sont vraiment magnifiques (merci ma nouvelle carte graphique). Les visages des personnages, et notamment celui du héros, sont expressifs et vraiment détaillés. Et les décors sont tellement riches, que l’on s’y croit. Le look de Max évolue au fil de l’aventure. Si vous avez joué aux épisodes précédents, vous n’allez pas le reconnaître lorsqu’il se fait passer pour un touriste.

J’ai également bien aimé l’éventail complet des armes que notre héros peut récupérer sur les cadavres de ses victimes. Il y a de tout : du simple flingue au snippe en passant par le AKA 47. Et Max a toujours la possibilité d’en prendre une dans chaque main pour défourailler dans le tas comme un déglingot !

Mais, ce qui fait la spécificité de la série des Max Payne, c’est son “bullet time”. En effet, il est possible, lorsque votre jauge est remplie, de ralentir le temps, afin de gagner en précision et en efficacité dans votre boucherie. C’est particulièrement jouissif et cela permet d’éliminer un maximum d’adversaires sans trop se faire toucher.

Il y a également “un critical bullet time” (comme je ne connaît pas le nom officiel, j’en invente un) qui m’a bien plu. A chaque fois que vous êtes en position critique, le temps se ralentit automatiquement et vous avez une poignée de secondes pour éliminer l’adversaire qui vous tient en joue. Si vous le manquer, c’est la mort immédiatement. Par contre, une balle bien placée vous sauve la mise et surtout vous lance des effets spéciaux bien sanguinolents, limite gores.

Sinon, le jeu n’est pas trop difficile en mode “normal”. Il y a tout de même certains passages un peu plus délicats où les balles pleuvent beaucoup. Il m’a donc fallu recommencer certaines parties plusieurs fois. Il faut dire qu’au bout de quelques minutes, une frénésie meurtrière s’empare de votre souris et vous prenez de moins en moins de précaution dans votre avancée. L’intelligence artificielle, plutôt futée, se charge de vous ramener à la raison en vous mettant du plomb dans la tête (aux deux sens du terme).

Je regrette par contre que l’intrigue soit excessivement linéaire et un peu scriptée à mon goût. L’histoire est bien ficelée certes mais les créateurs du jeu nous prennent un peu trop par la main. Du coup, il suffit de poser son cerveau avant de lancer le jeu et d’apprécier le spectacle. Le point positif c’est qu’ainsi, on est certain de ne rien rater de l’histoire et d’aller tranquillement au bout.

Je vais conclure en vous disant que ce dernier Max Payne n’est sans doute pas le jeu de l’année mais qu’il mérite largement de figurer dans votre ludothèque et cela pour trois raisons :

  • il est super beau et rafraîchissant (Brazil, Brazil…),
  • parce que ça flingue à tout va,
  • et surtout parce que c’est Max quoi !

Si vous y avez joué, n’hésitez pas à poster votre avis dans les commentaires de ce billet, ça m’intéresse…

Share

Psychout est un petit jeu de plateforme où vous aller incarner un psychopathe qui tente de s’évader de son asile. A chaque tableau, vous devrez tout d’abord vous emparer d’une clé puis sortir par la porte.

Comme à l’intérieur de sa tête, l’univers dans lequel il évolue est assez déroutant et il va vous valoir faire preuve d’ingéniosité et d’habileté pour franchir les obstacles.

Un jeu sans prétention et plutôt facile (surtout au début).

Le personnage se déplace et interagit avec l’environnement grâce aux 4 flèches du pavé numérique. Les autres touches possibles n’étant pas vraiment adaptées aux claviers “azerty”.

Jouer maintenant !

D’autres petits jeux gratuits sur espacejeux.fr.

Share