Pour ceux qui en doutent encore, les récents évènements survenus en Tunisie et maintenant en Égypte, montrent bien l’importance d’Internet et des réseaux sociaux comme dernier rempart de la Liberté, avec un grand “L”.

Un pays entier peut s’embraser et renverser un gouvernement tant que les manifestants peuvent communiquer grâce à la Toile mondiale.

En Égypte, le pouvoir (encore) en place l’a bien compris et a carrément décidé de couper tous les accès à Internet. C’est une grande première car d’habitude, les régimes autoritaires se contentent de filtrer les communications vers les réseaux sociaux (Facebook et Twiter). Il faut dire qu’il existe de nombreux moyens pour contourner ces filtrages.

Heureusement, la résistance s’organise à l’extérieure de l’Égypte pour tenter de raccorder le pays au réseau mondial. En France par exemple, c’est le modeste fournisseur d’accès FDN, qui propose aux égyptiens (qui disposent encore d’une ligne téléphonique) un accès anonyme à Internet au numéro suivant : +33172890150 (login : toto et pass : toto).

Le mouvement activiste suédois Telecomix a également mis en ligne une page de Wiki afin de centraliser tous les moyens qui peuvent permettre aux égyptiens de communiquer (canaux IRC, radios, logiciels…).

Si l’on considère donc que le réseau Internet contribue à apporter et à maintenir la Liberté dans les pays, et l’on en a la preuve actuellement, je me demande si ce ne serait pas le bon moment pour faire fléchir notre gouvernement qui tente par tous les moyens de filtrer l’Internet français (LOPPSI, HADOPI…) ?

{lang: 'fr'}