Après l’utilisation de la lumière comme source d’énergie et l’invention du film photovoltaïque transparent (je vous en ai parlé il y a quelques jours), les chercheurs se penchent sur le bruit pour alimenter des appareils électriques.

Apparemment, des chercheurs coréens ont pas mal avancé dans ce domaine et ont réussi à concevoir un système qui transforme une source sonore en électricité, tout en réduisant les bruits de fond. Cette technologie permettrait de recharger (ou au moins de limiter la décharge) d’un téléphone portable, tout en améliorant la qualité de la conversation.

Le docteur Sang-Woo Kim, spécialiste des nanotechnologies à l’université Sungkyunkwan de Séoul, et son équipe utilise un système d’électrodes, relié par des films d’oxyde de zinc, qui vibre avec le son et transforme ces mouvements de compression et d’extension en électricité.

Les premiers essais ont permis de convertir un son de 100 décibels (marteau-piqueur à moins de 5 mètres !) en 50 millivolts d’électricité, ce qui est peu mais encourageant. Les chercheurs tentent maintenant d’améliorer le rendement et essaient de créer de l’énergie à des intensité de son plus faibles.

Cette technologie, si elle s’avère rentable, pourrait avoir de nombreuses autres applications que la recharge des téléphones. Par exemple, un mur anti-bruit bordant une autoroute et utilisant ce système pourrait non seulement réduire l’intensité du son émis, mais également produire en même temps de l’énergie...

{lang: 'fr'}