Je le clame haut et fort, même si cette annonce relayée par silicon.fr me fait rêver, j’ai du mal à croire qu’on puisse booter aussi rapidement son PC dans un avenir proche.

Mais restons dans le rêve et essayons de comprendre comment Andrew Murray a pu réaliser cet exploit.

Dans ce document pdf (en anglais), le développeur de la société MPC Data œuvrant dans le service dénommé à bon escient SwiftBoot, détaille son mode opératoire.

A l’origine, un boot normal sous linux utilisant le kernel 2.6.31-rc7 (un des plus récents) nécessite pas moins de 19 secondes pour arriver à son terme. Après optimisation par Andrew Murray, moins d’une seconde suffit, plus précisément 0,77 seconde.

Voici les phases optimisées avec les durées de chargement avant et après optimisation, c’est irréel :

  • XLoader : 0,287 ==== 0,0519
  • UBoot : 4,791 === 0,415
  • Kernel : 5;645 === 0,320
  • Filesystem mount : ~0,746 === 0,005
  • Video application (un appareil vidéo dont l’objectif est fixé sur un jouet est lancé au démarrage) : 6,12 === 0,19

Vous pourrez constater sur la vidéo ci-dessous qu’effectivement l’OS se lance à la vitesse de l’éclair et l’appareil vidéo est instantanément mis en action :

Image de prévisualisation YouTube

Incroyable mais… est-ce que tout ceci sera réalisable dès demain ? On aimerait y croire :) .

{lang: 'fr'}