EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles dans Logiciels

Le terme diaspora désigne la dispersion d’une communauté ethnique ou d’un peuple à travers le monde (définition Wikipedia). C’est également le nom d’un logiciel très prometteur qui serait une sorte d’alternative à Facebook, si cela est encore possible…

Imaginé par des étudiants en infor­ma­tique de l’université de New York, Diaspora devrait fournir le même service que Facebook, c’est à dire, la possibilité d’échanger des données (messages, photos, liens…)  mais dans un respect total de la vie privée de ses utilisateurs.

Pour cela, Diaspora utiliserait une système entièrement décentralisé, contrairement à Facebook qui centralise actuellement toutes les données des utilisateurs sur leurs serveurs. Concrètement, une fois installé sur une machine, Diaspora pourra se connecter directement à l’ordinateur de votre “ami”, sans passer par un intermédiaire. Le réseau se tissera donc entre les machines des utilisateurs, comme une sorte de P2P sans serveur.

Pour éviter d’éventuels abus, le logiciel sera open source et tout donc tout le monde pourra regarder comment fonctionne le service. Un système de plugins devrait être mis en place pour permettre d’étendre les pos­si­bi­li­tés du programme.

Maintenant la question qui fâche : “et les concepteurs, ils gagnent quoi avec un logiciel gratuit ?”. En fait, ils proposeront une installation “clé en main” pour ceux qui ne veulent justement pas mettre les mains dans le cambouis. Cela fonctionnera par exemple comme avec WordPress. Si vous voulez un joli blog, soit vous récupérez  les fichiers d’installation de WordPress (qui sont gratuits) et vous effectuez seul l’installation et les réglages, soit vous payez les pros qui ont conçu le logiciel pour le faire.

Bref, pour les fanas d’amis virtuels, Diaspora peut être une sorte de Graal, la solution ultime et sécurisée pour remplacer MSN, Facebook, Twiter… Le logiciel devrait voir le jour assez rapidement car son code source est déjà bien avancé.

Les utilisateurs seront-ils au rendez-vous ? Fera-t-il de l’ombre à Facebook ? Sera-t-il directement acheté par Google ?

N’hésitez pas à poser ces questions à vos vrais amis, dans de vrais bistros, avec de vraies bières… et des cacahouètes !

Vous trouverez des informations sur le projet Diaspora sur joindiaspora.com.

Share

Toujours à la découverte du système Android que je trouve de plus en plus génial, j’ai déniché une application incroyable. J’en avais entendu parler comme tout le monde mais je ne l’avais jamais testé. C’est chose faite et je n’en sors que des éloges. Il s’agit de Google goggles.

Voici une application qui exploite utilement et génialement les appareils photo dont sont maintenant dotés tous les smartphones. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Google goggles permet de faire des recherches non plus en tapant des mots dans une fenêtre de saisie mais simplement en tirant le portrait de l’objet en question (cette expression prend là tout son sens :) ).

Il est possible de prendre une photo d’une partie d’un texte, d’une autre photo, d’un logo, d’une vidéo… bref tout ce qui est visible. Google goggles scanne alors la photo prise et vous renvoie les résultats de la recherche.

Voici une vidéo simpliste mais qui explique parfaitement le fonctionnement de l’application :

Image de prévisualisation YouTube

Bravo Google ! Grâce à cette application, l’intérêt d’avoir son smartphone sur soi s’en trouve décuplé… Et toujours cette satanée question existentielle qui revient : mais comment faisait-on avant ?

D’autres infos sur l’application sur frandroid.com.

Share

Ce que j’adore avec Firefox, c’est l’incroyable diversité des plugins que l’on peut lui ajouter. De temps en temps, je me mets à farfouiller parmi les milliers de modules disponibles gratuitement sur le site de Mozilla.

Ce coup-ci, je suis tombé sur ColorfulTabs, un plugin pratique, mais pas vraiment indispensable, qui permet de mettre un peu de couleur sur vos onglets.

Je vous conseille de laisser les options comme elles sont, par défaut, mais il est tout à fait possible de personnaliser les couleurs. Voici un petit aperçu de ce que cela peut donner :

ColorfulTabs est à récupérer sur addons.mozilla.org.

Share

On le sait bien, ce sont souvent les objets inutiles qui ont le plus de succès à l’achat, voyez les iPhones… Je plaisante :) .

Dans la série “je ne sers à rien mais je plais à tout le monde”, voici une application qui aurait toute sa place dans le tube interplanétaire de Pierre Vassiliu “Qui c’est celui-là” (référence pour les moins de 50 ans).

Voici donc une application que l’on trouve sur le site-market fr.androlib.com en numéro 1 de tous les téléchargements : Finger Stadium.

De quoi s’agit-il ? Ni plus ni moins que d’une application présentant une piste d’athlétisme avec au choix trois courses : le 100 m, reine des courses, le 400 m et le 110 m haies.

Le joueur doit alors tapoter l’écran en rythme, simulant les pas d’un coureur, sur la distance choisie. Voici la vidéo de démonstration pour bien comprendre le propos de mon billet :

Image de prévisualisation YouTube

Notez de quelle manière s’applique le testeur pour sauter convenablement les haies :) .

Pour télécharger vous aussi (?) cette application inutile donc indispensable, rendez-vous sur fr.androlib.com

Share

Je suis sûr que tous les “androidiens” ne connaissent pas l’application Motorola Phone Portal. Je viens de la découvrir et je la qualifie d’indispensable !

Son utilisation sur l’appareil mobile est d’une grande simplicité et le résultat à l’écran de l’ordinateur de bureau quasiment magique.

Description :
Il s’agit, comme le titre l’indique, d’un gestionnaire téléphonique manipulable depuis un écran d’ordinateur de bureau.

Fonctionnement :
L’application vous demande en premier lieu de vous connecter en wifi sur votre réseau domestique. Cela fait, il vous renvoie une adresse IP à taper dans la barre d’adresse du navigateur de votre PC. Apparaît alors ce que vous voyez dans l’image ci-dessous :

Utilisation :
Vous êtes maintenant en mesure de gérer les photos, la musique, les contacts, les SMS et sonneries de votre mobile sous Android. Mais en plus, vous pourrez également taper et envoyer vos sms directement depuis votre PC !

Il y a d’autres options mais je vous laisse les découvrir… d’autant que, malheureusement, d’après certains témoignages, certaines options ne fonctionnent pas avec certains téléphones. Eh oui ! Ne pas oublier que cette application a été développée par Motorola pour ses téléphones sous Android… Alors soyons contents que cette application soit déjà ouverte aux autres mobiles :) .

Télécharger l’application Motorola Phone Portal sur android-france.fr.

Share

Comme vous le savez maintenant, je suis devenu un nouvel adepte du système Android :) .

Cet OS permet une personnalisation de la page d’accueil (des pages d’accueil devrais-je dire) comme aucun autre smartphone ne le permet. Parmi la multitude d’applications et de widgets mis en téléchargement libre sur divers sites Internet, il est un widget qui obtient le qualificatif d’indispensable. Il a été créé par Google tout spécialement pour le Google Nexus One, je fais allusion à Genie Widget.

Que possède ce widget pour générer autant d’enthousiasme de ma part ?  Tout d’abord le widget lui-même affiche en permanence la météo et la température du moment (le rafraîchissement est réglable dans les paramètres) et il permet également d’afficher des news défilantes, paramétrables à l’envi.

Lorsque l’on clique sur le widget, l’application s’ouvre et affiche par défaut 5 onglets : Météo, news A la Une, news de France, Sports et divertissements. D’autres onglets peuvent être affichés et si les thèmes en natif ne vous conviennent pas. Vous avez tout loisir pour créer les vôtres.

Un super widget donc ! Mais comme je l’ai souligné plus haut, il  a été créé spécialement pour le smartphone de Google et est donc introuvable sur la plateforme de téléchargement d’Android !

Mais ça, c’était avant l’acharnement des membres du célèbre forum xda-developers qui ont disséqué l’OS du Nexus pour extirper la quintessence moelle de ce widget. Il est maintenant en téléchargement accessible en cliquant sur ce lien.

Alors, n’est-ce pas un génie de widget ? :)

Vous pouvez visionner quelques photos sur android-software.fr.

Share

Malgré les antivirus qui deviennent au fil du temps de plus en plus performant, il est possible que votre ordinateur soit infecté par un Keylogger.

Un Keylogger, par définition, est un petit programme invisible qui enregistre vos frappes de clavier (mots de passes, coordonnées bancaires…) pour les envoyer à des réseaux pirates.

Ainsi, toutes les protections présentes sur les sites Internet sécurisés, où apparaissent un petit cadenas jaune en bas à droite ou encore un “https” au lieu du fameux “http”, n’ont plus d’intérêt.

Une solution existe : il s’agit de KeyScrambler. C’est un logiciel qui intègre un plugin pour Firefox et qui a pour effet de rendre votre texte inexploitable par les pirates. Il crypte vos frappes de façon aléatoire et fait ainsi croire à votre ordinateur que vous tapez sur certaines touches, alors que vous tapez sur d’autres.

Une fois installé, et après avoir redémarré votre machine, lancez Firefox. Activez-le avec le raccourci “CTRL + Shift + K“. Une petite fenêtre s’ouvrira dans laquelle apparaîtra votre texte crypté.

J’ai voulu tester par moi-même ce que cela donnait. J’ai donc téléchargé Revealer Keylogger Free qui est un programme qui enregistre l’intégralité de vos frappes, sans risque, et qui a joué le rôle d’un Keylogger.

Puis j’ai réalisé le petit test suivant… Revealer keylogger étant actif, j’ai tapé “Espacerezo” dans la barre de Google. Puis, j’ai activé KeyScrambler et j’ai de nouveau tapé “Espacerezo” dans la barre de Google. Le résultat est assez surprenant :

Ce logiciel trompe bien les programmes qui peuvent espionner vos frappes sur le clavier. Il intéressera particulièrement les mordus du respect de la vie privée.

Protégez-vous efficacement contre les keyloggers grâce à KeyScrambler.

Astuce découverte sur Pcastuces

Share

Copilot Ca y est ! J’ai switché sur Android.

Pour les non spécialistes, “switcher” indique parmi ses variantes, le passage d’un OS à au autre. Ainsi il est courant que les utilisateurs de PC switchent sur Mac, mais ce n’est pas vraiment le propos de mon billet :) .

Comme la plupart des smartphones, le mien est équipé d’un GPS, très performant au demeurant. Utilisateur très satisfait du logiciel de navigation Copilot Live en raison de son rapport qualité-prix imbattable (25 euros en ce moment et jusqu’à la fin du mois d’août 2010 avec le code “SUMMER15” pour le logiciel de navigation et la carte de France), j’ai entrepris d’en faire l’acquisition.

Je me suis donc rendu sur le site de l’éditeur ALK Technologies afin de l’acheter et de le télécharger sur mon PC. Le problème, c’est que j’ai immédiatement constaté que le fichier ZIP comportait tous les fichiers nécessaires à une installation et un fonctionnement sur Windows Mobile !

Après quelques recherches sur le Net, j’ai compris, en premier lieu, qu’il n’y avait pas d’erreur de téléchargement, et en second lieu, qu’il me fallait installer l’application prenant en charge ces fichiers communs à Windows Mobile et à Android. Mais voilà, à ma grande stupeur, ALK Technologies ne fournit pas l’application Android !

Vous me connaissez maintenant et vous savez que je ne m’avoue pas vaincu aussi facilement :) .

J’ai poursuivi mes recherches et au bout de quelques temps, j’ai trouvé la solution. Si vous êtes dans le même cas, ne cherchez plus et suivez le guide :

– de préférence, faites cela chez vous et activez le wifi de votre appareil,
– lancez le navigateur et rendez-vous sur la page www.alk.eu.com/copilotlive/androidinstall,
– téléchargez le fichier “com.alk.copilot.apk“. Il s’agit de la version v8.2.0.251 du 12-août-2010 (Environ 11 Mb),
– installez ce fichier et naviguez enfin avec Copilot Live 8 !

Attention, n’oubliez pas, les dossiers 2577 et Copilot doivent se trouver à la racine de votre carte SD.

Visitez le site alk.com.

Share

HTC Magic Après presque une année d’utilisation quotidienne, je vais vous proposer une liste vraiment personnelle, et non exhaustive, des applications que j’utilise régulièrement sur mon HTC Magic.

Après l’euphorie des début où l’on a tendance à installer tout ce que l’on trouve sur son smartphone, il m’a fallu quelques mois pour me rendre compte qu’un téléphone portable, ça sert surtout à… téléphoner.

Éventuellement, lorsque je n’ai pas d’ordinateur sous la main, il me permet quand même de surfer dans des conditions que je qualifierai de médiocres à cause de la lenteur de la connexion et de la taille ridicule de l’écran. J’y consulte donc parfois mes mails, gère mon agenda et suis l’actualité grâce à quelques applications.

Je fais volontairement l’impasse sur les vidéos car je n’ai jamais pris de plaisir à en regarder sur le minuscule écran d’un smartphone, et sur les jeux, pour la même raison. Mais là, ce ne sont que des points de vue personnels…

Afin de faire un peu plus digeste, je vais vous proposer cette liste le plus simplement possible, sans trop rentrer dans les détails. Toutes les applications sont téléchargeables gratuitement sur l’Android Market de votre téléphone. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous.

Applications incontournables fournies avec Android :

Gmail : l’incontournable messagerie de Google surtout lorsqu’elle est configurée avec le protocole IMAP.
Réveil : indispensable comme son nom l’indique pour se lever le matin.
Google Maps avec son nouveau service “Navigator” : un GPS gratuit et vraiment performant.
My tracks : une application de geo tracking GPS pratique pour tous les baroudeurs.
Agenda : pour avoir tous vos rendez-vous dans votre poche.
Google Sky : pas vraiment indispensable, mais tellement agréable par une belle nuit étoilée.

Applications pour suivre l’actualité :

Programme TV : rapide et efficace pour consulter les programmes de la soirée.
The Weather : le plus sérieux au niveau des prévisions météo.
Le Monde : pour l’actualité. Les catégories sont pratiques et claires.
Le Parisien : également pour suivre l’actualité.
EuroSport : pour tout se qui se rapporte au sport.
Soccer Live Score : les résultats en temps réel des matchs de foot.

Applications pratiques et diverses :
Number Inspector : pour retrouver un contact à partir de son numéro.
Es File Explorer : un puissant explorateur de fichiers pour Android.
Astro : un autre explorateur de fichiers vraiment très complet.
Note pad : un petit éditeur de texte pratique pour prendre des notes rapidement.
Meebo IM : une messagerie multi-protocoles pour accéder à Windows Live, MSN, AIM, Facebook, Google Talk…
Meridian : un très bon lecteur multimédia.
TasKiller : pour fermer définitivement les applications ouvertes. Il permet d’économiser de la RAM et de conserver un système dynamique.
ABonEntendeur : un avertisseur de radars (bouchons, accidents, stations d’essence à bas prix…) communautaire et efficace.

Cette liste est personnelle et résulte de ma courte expérience avec le Magic. Elle ne demande qu’à être enrichie par vos soins dans les commentaires qui suivent ce billet.

Comme pour tous mes billets sur le HTC Magic, l’objectif n’est pas d’en faire la promotion ou de rallier les heureux possesseurs d’iPhone mais simplement de présenter la machine et de vous faire part de mon expérience d’utilisateur.

Share

Flash vs HTML 5 Flash est une technologie qui appartient à Adobe et qui permet, par exemple de lire des vidéos ou des jeux sur le Web. Aujourd’hui, cette technologie est partout : on l’utilise quand on va sur Youtube, quand on joue a des jeux en ligne, les publicités animées présentent un peu partout sur Internet sont en Flash…

Mais depuis quelques années, une alternative commence à émerger : le HTML 5. Concrètement, qu’est-ce que c’est?

C’est l’évolution du langage informatique qui sert a écrire des pages web : le HTML. Ce langage est énormément utilisé sur le Web. Cette nouvelle version permet maintenant de gérer le son et la vidéo.

L’HTML 5 est un format libre contrairement au Flash. Aucun logiciel payant n’est donc nécessaire. Pour coder en flash, il faut utiliser le logiciel d’Adobe qui coûte 836 euros. Au contraire, le simple bloc-notes de Windows permet de coder du HTML. Ce format est également universel. Il fonctionne sur tous les systèmes d’exploitation, contrairement à Flash qui a de sérieux problèmes de compatibilités, notamment avec Linux.

Mais Flash a encore un avenir certain devant lui, car il paraît plus puissant pour faire tourner certaines applications. De plus, le HTML 5 est loin d’être implanté de partout. Par exemple, la dernière version d’Internet Explorer ne le supporte toujours pas !

Personnellement, je crois beaucoup en ce format, car il convient mieux à la vision que je me fais du Web : libre et ouvert. Payer 800 € pour développer des animations me semble inconcevable, surtout dans un monde où Internet devient de plus en plus incontournable.

Au passage, voici chromeexperiments.com, un site qui propose une pléthore de jeux, d’animations et d’éditeurs d’images développés uniquement en HTML 5 et en Javascript. L’objectif est de montrer au grand public que HTML 5 sera capable de remplacer Flash à long terme. Toutefois, certaines réalisations ne tourneront que si vous êtes sous Chrome, le navigateur le plus adapté au HTML 5 à ce jour.

Share