Avec un poil de retard, je vais revenir sur les déclarations intempestives de Martine Aubry qui, comme chacun le sait, est candidate de la gauche aux élections présidentielles.

J’aurai pu titrer mon billet “Martine Aubry veut taxer tous les internautes pour payer le piratage” mais cette annonce est tellement pourrie que je vais juste me contenter de la commenter.

Mais revenons donc sur les propos de Martine Aubry. Elle a annoncé, lors d’une rencontre informelle avec des journalistes, que “les échanges de musique sur Internet seront dépénalisés“. En gros, il sera possible de télécharger et de diffuser des morceaux à des fins personnels (non commerciaux quoi !). Les petits pirates ne seront donc plus inquiétés.

Pour cela, cette chère Martine, taxera les internautes, tous les internautes ! Une taxe mensuelle située entre 1 et 2 euros serait sensée couvrir le manque à gagner sur la musique. Alors voici ce que j’en pense…

Tout d’abord, et bien qu’il me semble que la licence globale pourrait être une bonne solution, je ne suis pas d’accord pour que tous les internautes soient taxés. Seuls ceux qui téléchargent doivent être concernés. Nous sommes déjà obligés de payer largement des services que nous n’utilisons pas (par exemple la télévision ou le téléphone sur les abonnements ADSL), ce n’est pas la peine de nous faire casquer encore plus si nous ne consommons pas.

De plus, il existe toujours cette fichue taxe sur les supports numériques : elle n’est pas sensée justement couvrir le manque à gagner des ayants droits sur la musique ?

Finalement, la seule déclaration de la candidate Aubry qui me fait plaisir est “l’Hadopi sera abrogée”. C’est clair et tout le monde se rend bien compte que cette entité ne sert à rien et qu’elle nous coûte la peau des fesses.

Alors vous allez me dire que c’est bien beau de critiquer les idées des autres mais tu proposes quoi toi ? Alors pour une fois, je vais me mouiller.

Je propose que les internautes qui téléchargent (et qu’eux seuls) payent effectivement une licence globale raisonnable de quelques euros (prix fixe pour tout le monde) et qu’ils s’engagent à faire remonter anonymement, chaque mois par exemple, une liste de ce qu’ils ont récupérés. Ces listes permettraient de rémunérer les ayants droits correctement, en croisant les informations avec celles de la SACEM par exemple.

Personnellement, je serai près à faire cet effort pour que mon argent aille réellement dans la poche des artistes que j’aime. Les internautes feraient ainsi preuve d’un minimum de civisme et de solidarité avec les artistes.

Bon, mon idée n’est sans doute pas la panacée, mais c’est bien la seule qui me vienne à l’esprit, et avec laquelle tout le monde y trouverait son compte. Et vous, vous avez des idées sur la question ?

Plus d’informations dans l’article de numerama.com.

{lang: 'fr'}