L’actualité du moment dans le monde et en France, c’est bien entendu l’affaire Strauss-Kahn. Sur ce blog, principalement consacré à l’Informatique, on ne s’occupe pas de politique, ce n’est pas notre rayon. Donc, je ne m’étendrai pas sur cette affaire DSK. J’ai d’ailleurs choisi de publier ce billet quelques jours après le déferlement médiatique.

Par contre, cette affaire a mis en avant, encore une fois allez-vous me dire, le rôle prépondérant d’Internet comme première source d’information. D’ailleurs, les journalistes n’hésitent plus à dire que leurs tuyaux viennent du Net. Cette fois-ci, c’est Twitter qui est au centre du système. L’information n’a jamais circulé aussi rapidement et parfois même, c’est en temps réel qu’elle arrive.

Les deux exemples qui vont étayés mon propos sont vraiment explicites.

Tout d’abord, l’affaire DSK a carrément commencé sur Twitter et presque en temps réel ! C’est un Franco-Canadien, Jonathan Pinet qui a twitté la nouvelle avant les “médias classiques”. Il aurait été informé par un ami new-yorkais et a posté ce tweet à peine une heure après l’arrestation :

Source de l’image.

Ensuite, Twitter a également joué un rôle primordial pendant que DSK et son avocat tentaient de négocier avec la juge une libération sous caution. Les journalistes présents, qui ne pouvaient utiliser leur portables, ont twitté secondes par secondes ce qu’il se passait dans le tribunal.

Les radios et les télévisions relayaient donc, avec quelques secondes de retard, les messages postés par les journalistes. Tout ceci montre bien une certaine évolution dans la manière de traiter l’information. Certes, nous sommes maintenant au courant plus rapidement de ce qu’il se passe dans le monde mais cette réactivité exacerbée se fait forcément au détriment d’un certain recul par rapport à l’information.

On relaie vite mais sans vérifier les sources, ni la véracité des événements. Le métier de journaliste perd de son intérêt. J’aime vraiment Internet mais un jour, une fausse rumeur sera prise au sérieux et relayée par tous les médias. Ce sera sans doute dramatique…

{lang: 'fr'}