Chaque jour, je vous propose, dans mes billets, ce qui m’intéresse au moment où je rédige. Le plus souvent, je vous parle de ce qui m’apparaît comme “le meilleur” du Net. Mais, comme vous le savez tous car vous n’êtes pas tombés de la dernière pluie, Internet recèle également de sites et de vidéos qui ne sont pas jolies jolies.

Rassurez-vous quand même, je ne vais pas vous parler de trucs supers crades ou vous montrer des vidéos qui heurtent la morale mais je suis tombé, cet après-midi, sur une petite guéguerre par vidéos interposées entre des internautes qui sortent franchement de l’ordinaire car ils sont omniprésents sur les sites d’hébergement de vidéos.

Donc, au départ, il y a Jean Michel du 59 qui s’éclate à faire des reprises toutes moisies. Joharno, qui se prend pour une star du Web, prend sur lui de lui dire que ses reprises sont de la merde. D’un côté, ce n’est pas faux. Mais notre sympathique nordiste a le droit de faire ce qu’il veut. Le problème, c’est qu’il est susceptible. Il décide donc de se rebeller et de pourrir Joharno dans des vidéos.

C’est là qu’entre en scène un groupe de sombres imbéciles (ou de gars qui s’amusent à faire monter la sauce, je n’arrive pas à savoir) qui tentent de défendre le nordiste courroucé, au grand damne de Badboy, un pote de Joharno qui est lui-même bien gratiné :

Image de prévisualisation YouTube

Jean Michel du 59 se fâche alors. Attention tout de même aux personnes sensibles au langage châtié car ça envoie bien :

Image de prévisualisation YouTube

Suite à cette grosse colère baveuse (au sens propre) et aux grosses hésitations de diction de Jean Michel du 59, Badboy se fend d’une cinglante réaction, toute en couleur, elle aussi. Et encore, il annonce qu’il ne va pas s’énerver :

Image de prévisualisation YouTube

Et puis il y a le Joharno qui en remet tranquillement une couche, l’histoire que l’on touche vraiment le fond du panier :

Image de prévisualisation YouTube

La grande classe quoi !

Au final, et peu importe le véritable ordre chronologique des vidéos ci-dessus, on rigole pas mal en les regardant car ces types ont vraiment de tronches à faire peur. On apprend également quelques expressions hallucinantes qui, elles, m’ont fait mourir de rire (merci Badboy)…

Et puis rassurez-vous, les gars s’attendent chacun chez eux tranquillement, derrière leur webcam, en pensant être les plus forts. Aucun risque qu’ils se mettent sur la tronche, donc ils peuvent finalement continuer à nous faire rire.

Pour conclure, et après y avoir réfléchi devant une bonne bière, je pense que tout ceci fait partie d’une thérapie de groupe. Mais il y a quand même du boulot !

{lang: 'fr'}