EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués application

DropBox : obtenir gratuitement de lespace supplémentaireDropbox est un service de stockage en ligne qui permet d’uploader, de partager et de gérer ses fichiers. C’est une sorte de clé USB virtuelle que vous allez retrouver sur toutes vos machines connectées à Internet.

Personnellement, j’utilise ce service depuis longtemps et j’en suis satisfait !

Comme je suis radin et que les 2 Go gratuits qui sont proposés à l’inscription commence à se remplir, j’ai cherché à obtenir, gratuitement toujours, de l’espace supplémentaire.

Une fois votre compte activé, voici les meilleurs plans (actuellement) pour gagner de l’espace :

  • parrainer quelqu’un (500 Mo, jusqu’à 16 Go) : super plan et vous pouvez même parrainer de faux amis avec une adresse Yopmail par exemple (oui je sais c’est moche… Mais ça marche).
  • installer l’application Carousel sur votre smartphone (3 Go) : très bon plan. Je l’ai installé sur mon Android et désinstallé direct après. Les 3 Go sont acquis !
  • installer l’application Mailbox sur votre smartphone (1 Go) : même principe : installation puis désinstallation pour 1 Go.
  • compléter les étapes de la “prise en main” (250 Mo) : un peu long pour le gain réalisé.

Après vous pouvez jouer encore un peu en associant (puis dissociant dans mon cas) vos comptes Twitter, Facebook, Yahoo… Mais les gains sont faibles (125 Mo).

En quelques minutes de bricolage, je suis passé de 2 Go à 8 Go environ. Voici d’ailleurs un récapitulatif de l’espace que j’ai gagné :

DropBox : obtenir gratuitement de lespace supplémentaire

J’espère que ce petit billet vous sera utile…

{lang: 'fr'}

Partager sur les autres réseaux sociaux

Apowersoft : un téléchargeur de MP3 GratuitDans la série “les découvertes intéressantes du Web”, je vous propose ce soir un petit site sans prétention sur lequel je viens de tomber en essayant de récupérer quelques morceaux de musique.

Apowersoft se présente comme un logiciel de bureau pour enregistrer, convertir, éditer les fichiers vidéo et audio… Vous pouvez le télécharger et l’installer. Personnellement, je ne l’ai pas testé.

Ce qui m’a intéressé, c’est surtout la partie application en ligne du site. En vous rendant sur ce lien, vous tomberez sur un moteur de recherche qui farfouille sur Internet afin de trouver, pour vous, des morceaux de musique. Vous tapez quelques mots-clés dans le champ de recherche, et il se charge d’aller dénicher les MP3 sur la Toile.

Bien entendu, les morceaux trouvés sont écoutables directement grâce à un lecteur intégré mais il est également possible de récupérer le MP3.

Apowersoft : un téléchargeur de MP3 Gratuit

Je viens donc de tester un peu la partie service en ligne du site. Je suis tombé sur quelques morceaux tronqués et parfois de qualité médiocre. Certaines de mes recherches n’ont pas non plus abouties. Il faut taper dans de la musique récente…

Bref, voici un site à tester, surtout si vous galérez en ce moment pour trouver de la musique.

Un téléchargeur de MP3 Gratuit sur apowersoft.fr.

{lang: 'fr'}

DipiQuizz : le nouveau logiciel DipisoftTout d’abord, il faut que je vous présente rapidement Dipisoft : c’est le site de Damien, un très fidèle lecteur d’EspaceRezo, qui se transforme parfois même en rédacteur pour nous. Sur son site perso, il propose des logiciels originaux et 100% gratuits qu’il développe lui-même.

 Damien a démarré le développement de DipiQuizz il y a plus de 3 ans déjà. C’est une application qui permet d’organiser des blind-tests et des QCM pour animer des rencontres en famille ou entre amis.

Pour rendre la chose ludique, l’application utilise des wiimotes (connectées à l’ordinateur en bluetooth) en guise de boitiers de vote électronique. Précisons quand même, pour ceux qui ne sont pas au courant, que “wiimote” est le nom donné à la manette de la console Wii (de Nintendo).

Tout le monde n’aura donc pas la possibilité de tester l’application puisqu’elle nécessite 2 pré-requis matériels incontournables : un ordinateur doté du bluetooth (enfin, pour info, on trouve des dongles pour 2 € sur le net) et de une à sept wiimotes. Avec une seule ça fonctionne mais l’intérêt est plutôt limité ! Enfin, même si c’est optionnel, je vous conseille aussi une configuration bi-écran, qui offrira un meilleur confort pour les joueurs et le “meneur de jeu”.

DipiQuizz : le nouveau logiciel Dipisoft

L’application a été développée en C#, elle est donc totalement portable (il faut quand même avoir installé un Framework 3.5 SP1, nativement présent sous Windows 7). Elle est par conséquent disponible sous forme d’archive “zip” et non d’un exécutable installeur. Décompressez l’archive où vous le souhaitez et avant de lancer l’exécutable, je vous invite à consulter le manuel d’utilisation joint (en PDF). Il contient toutes les informations nécessaires pour connecter vos wiimotes et découvrir DipiQuizz.

Contenu de l’archive :

  • l’exécutable (DipiQuizz.exe)
  • trois dll utilisées par l’appli (InTheHand.Net.Personal.dll, UltraID3Lib.dll et WiimoteLib.dll)
  • le manuel d’utilisation (DipiQuizz.pdf)
  • deux fichiers audio utilisés par l’appli (son_décompte.wav et son_fin.wav)
  • un dossier Data contenant plusieurs fichiers blind/QCM et sous-dossiers (dont un contenant quelques fichiers mp3)

Il est très simple d’ajouter vos propres playlists (pour le blind test) et QCM. Pour cela je vous invite à consulter le manuel et à ouvrir les fichiers “.dqp” et “.dqq” présents dans le dossier “Data”.

DipiQuizz est à télécharger sur dipisoft.com (l’archive fait 12 Mo environ).

N’hésitez pas à donner votre avis sur cette application dans les commentaires de ce billet.

{lang: 'fr'}

Rooter facilement son smartphone sous AndroidJ’ai changé de mobile cet été. Après avoir épluché les bancs d’essai et les comparatifs sur pas mal de sites (dont EspaceRezo, bien sûr), je me suis finalement rabattu sur un Samsung Galaxy ACE 2 car la mauvaise résolution des Wiko/Sony/LG et autres Huawey d’entrée de gamme était pour moi rédhibitoire. Pour à peine plus de 110 € (grâce à la remise de Samsung), j’ai ainsi un appareil qui me convient.

Jusqu’à ce jour, je m’étais pas mal documenté pour le rooter mais je n’étais jamais passé à l’acte, par crainte de briquer le truc ou de ne pouvoir le dé-rooter en cas de besoin.

Pour les non experts, “le rootage est souvent pratiqué dans le but de supprimer les limitations de l’opérateur et de certains constructeurs, ce qui permet alors de modifier ou supprimer des applications systèmes ou réglages, lancer des applications qui requièrent les droits administrateurs” (Wikipedia).

Et puis aujourd’hui, un pote m’a fait part d’un outil qu’il a utilisé hier pour dé-rooter un Galaxy S3 du boulot qu’un corniaud avait rooté comme s’il lui appartenait. Il a vanté les mérites dudit outil qui prend en charge le root/unroot d’un nombre de modèles impressionnant. Sauf que mon ACE 2 n’était pas dans la liste “officielle” proposée sur le site.

Rooter facilement son smartphone sous Android

Qu’importe, j’ai quand même téléchargé l’appli, l’ai testé… et adopté ! Car non seulement il a d’emblée reconnu mon appareil, mais il a réussi à effectuer le root en à peine 2 petites minutes. Cet outil est simple d’utilisation et visiblement très efficace, même sur des appareils qui ne sont pas “officiellement” supportés (le ACE 2 en est une preuve).

Voilà, après avoir fait durer le suspens, je lâche le nom de l’outil : il s’agit de Kingo ROOT, gratuit bien sûr, à récupérer sur kingoapp.com.

Billet envoyé par Damien grâce par mail. Et il faut vraiment que je teste la bête sur mon vieux smartphone… (Bob).

Édité : attention avant d’utiliser ce programme car il semble qu’il ne soit peut-être pas tout net ! Plus d’informations dans les commentaires de ce billet… (Bob)

{lang: 'fr'}

La roue à tout faire...Suite à mon billet assez récent où je vous proposais un site original qui permet de faire tourner une roue afin de choisir ce que l’on va manger, Jérôme, dans les commentaires du billet en question, a posté un site qui pousse le concept à l’extrême.

Sobrement intitulé la-roue.fr, ce site (ou application en ligne) permet carrément de se fabriquer ses propres roues et de les partager en ligne. L’idée est assez amusante.

Lorsque j’ai testé le site pour la première fois, tout fonctionnait bien mais ce soir, impossible de sauver une roue malgré les nombreuses idées saugrenues qui trottent dans ma petite tête. J’espère que le webmaster va tout remettre en ordre.

En tout cas, je trouve que ce site est totalement inutile. Il devient donc du coup indispensable et je compte bien m’en servir régulièrement.

Prendre rapidement des décisions importantes avec la-roue.fr.

{lang: 'fr'}

Des toilettes que lon peut hackerQui ici n’a jamais rêvé d’essayer ces fameuses toilettes japonaises qui sont un tantinet plus spacieuses que les notres.

Le petit jet d’eau qui éclabousse et qui a son coté ultra hygiénique, la ventilation, la lunette qui se soulève toute seule et retombe doucement (lunette chauffée d’ailleurs), chasse automatique… Ah quelle joie, quel bonheur, quel confort !

Mais tout ceci est en passe de partir en vrille chez le fabriquant de toilette LIXIL. En effet, la gamme “Satis” du fabriquant peut fonctionner via une application Android en bluetooth !

Et c’est là le souci.

La société Spiderlabs a découvert que la connexion bluetooth de l’appareil est protégée par un mot de passe qui est “0000” par défaut. Et comme, comme tout le monde le sait, “0000” n’est pas très protecteur, et qui va penser à changer le mot de passe de ses toilettes ?

De ce fait, votre voisin pourrait (en utilisant l’application) tirer la chasse d’eau, lever la cuvette, mettre la musique ou activer le petit jet d’eau ! Le piratage ultime quoi…

Des toilettes que lon peut hacker

Source Tomsguide.

Un super billet de Rames qui est toujours à la pointe de la technologie Des toilettes que lon peut hacker . Encore désolé pour le retard dans la publication mais les vacances passent avant tout. Enfin, ce billet pose finalement un autre problème : est-ce que la technologie va finir par condamner les chiottes à la turc ? Je vous laisse en débattre dans les commentaires de ce billet…

{lang: 'fr'}

Raspberry Pi : un ordinateur qui tient dans la mainIl y a quelques semaines, Darkeuh, l’un de nos lecteurs assidus, s’est proposé de rédiger quelques billets sur le Raspberry Pi. Comme le sujet m’intéresse énormément, je lui ai laissé carte blanche pour nous présenter ce “mini-ordinateur”.

Voici donc son billet d’introduction… (Bob)

Qu’est ce qu’un Raspberry Pi ?

Le Raspberry Pi est un ordinateur monocarte à processeur ARM conçu par le créateur de jeux vidéo David Braben, dans le cadre de sa fondation Raspberry Pi.

Cet ordinateur qui a la taille d’une carte de crédit, permet l’exécution de plusieurs variantes du système d’exploitation libre GNU/Linux et des logiciels compatibles. Il est fourni nu (carte mère seule, sans boîtier, alimentation, clavier, souris ni écran) dans l’objectif de diminuer les coûts et de permettre l’utilisation de matériel de récupération.

Cet ordinateur est destiné à encourager l’apprentissage de la programmation informatique. Il est cependant suffisamment ouvert (ports USB voire réseau) et puissant (ARM 700 MHz, 256 Mo de mémoire vive pour le modèle d’origine, 512 Mo sur les dernières versions) pour permettre une grande palette d’utilisations. Son circuit graphique BMC Videocore 4 en particulier permet de décoder des flux Blu-Ray full HD (1080p 30 images par seconde), d’émuler d’anciennes consoles et d’exécuter des jeux vidéo relativement récents.

Source Wikipedia

Ou l’acheter ?

Voici quelques adresses : semageek.com, materiel.net, ebay.fr, kubii.fr.

Moi, le mien je l’ai acheté sur Ebay.

Pourquoi prendre le Raspberry Pi et pas un autre mini ordinateur ?

Mon avis sur le sujet est que le Raspberry Pi s’est vendu à des millions d’exemplaires et donc, que beaucoup de personnes travaillent dessus. Par exemple, de nombreuses distributions Linux sont développées spécialement pour son architecture.

De plus, la présence des GPIO (General Purpose Input/Output, c’est à dire entrée/sortie pour un usage général) permet d’imaginer une infinité de  chose à réaliser avec ce petit ordinateur.

Et puis c’est l’un des moins cher !

Raspberry Pi : un ordinateur qui tient dans la main

Qu’est ce qu’il faut pour faire fonctionner un Raspberry Pi ?

- un espace de stockage : par exemple une carte SD. Je recommande une Class 10 compatible. Voici d’ailleurs un site qui vous indiquera les matériels compatibles avec le Rasp :  elinux.org. Vous pouvez également opter pour un HDD externe en USB.

- un contrôleur : clavier USB ou bluetooth, souris USB, téléphone portable avec iOS ou Android ainsi que les application appropriées, télécommande sans fil.

- une connexion réseau : clé wifi (compatible), câble réseau RJ45.

- un boîtier : que l’on peut acheter (entre 2 et 10 euros) ou que l’on fabrique (vous pouvez emprunter quelques Lego à des enfants).

- une sortie vidéo et/ou son : câble HDMI, RCA (jaune pour la vidéo), Jack 3.5 mm pour le son.

Mais surtout : que peut-on faire avec ce Raspberry Pi ?

Voici quelques idées en vrac :

- un Media Center, avec des systèmes d’exploitations comme raspbmc, openelec, Xbian, Geexbox (nous y reviendrons dans un prochain billet).

- une petite machine sous Linux avec l’OS fournit sur le site de la fondation : raspberrypi.org.

- un serveur NAS, comme proposé sur havreetautres.fr. Je suis d’ailleurs toujours à la recherche d’une distribution spécialisé dans le Raspberry.

- construire des serveurs de sites Web de type “LAMP” (Linux, apache, mysql, phpmyadmin).

- de la domotique

Sur le site  korben.info, vous trouverez une liste de 50 idées pour utiliser son Raspberry. Cela vous donnera quelques pistes.

J’en termine ici avec cette présentation générale du Raspberry Pi. Je rentrerai un peu en détails dans les utilisations que j’ai pu faire avec cette petite machine qui occupe actuellement une grande partie de mon temps libre. N’hésitez pas à utiliser les commentaires de ce billet si vous souhaitez ajouter quelques informations supplémentaires à mon propos…

Un grand merci à Darkeuh et vivement d’autres billets (Bob).

{lang: 'fr'}

Tests Wiko : le GPS du Cink PeaxEspaceRezo mouille le maillot !

Comme Damien me l’a fait judicieusement remarquer dans un commentaire, je suis sans doute passé un peu rapidement sur le GPS lors du test du Wiko Cink Peax. Je me suis dit qu’il fallait réparer cette approximation. Sur EspaceRezo, on ne fait pas les choses à moitié…

J’ai donc chargé sur le Cink Peax l’application dont Damien parlait dans son commentaire : Endomondo.

Cette appli pour sportif connecté permet d’enregistrer ses parcours sportifs, ses performances, etc… à l’aide d’un smartphone et de son GPS.

J’ai donc testé sur une petite séance de footing. C’est effectivement très pratique : à chaque kilomètre parcouru, le logiciel indique le temps et la moyenne au km. Plutôt sympa ! Il existe aussi de nombreuses autres fonctionnalités comme, par exemple, la programmation de parcours, avec des objectifs à atteindre. Je n’ai pas été jusque là. Je vous livre le récapitulatif de mon parcours.

Tests Wiko : le GPS du Cink Peax

Visiblement ça fonctionne bien et le GPS du Cink Peax n’a eu aucun problème à me suivre, et ni à enregistrer mon parcours ! J’en conclus donc qu’il fonctionne parfaitement : un point de plus pour les produits Wiko.

Bon, il ne me reste plus qu’à ranger mon vélo électrique… Oups !

{lang: 'fr'}

Facebook Home : une surcouche sur votre système AndroidFacebook Home débarque sur les téléphones Android.

Mais qu’est ce que c’est ce truc ? Facebook Home (FBH pour le reste de l’article) est une surcouche collée sur votre système Android. En d’autre terme c’est une nouvelle interface utilisateur de votre téléphone.

Cette surcouche a été développée par Zuckerberg et son équipe. Elle est actuellement disponible sur le Play Store de Google  pour les américains, mais elle sera très prochainement accessible pour les autres pays.

J’ai comme info que FBH concernerait les One, One X et One X+ de HTC, ainsi que les Galaxy S4, SIII et Note II de Samsung (sans compter évidemment le First de HTC).

Facebook Home : une surcouche sur votre système Android

FBH propose un écran où apparaissent les derniers statuts de son réseau, un lanceur d’applications très simple (voire simpliste) et une messagerie bien fichue dans laquelle les photos des profils des correspondants apparaissent lorsqu’ils souhaitent contacter l’utilisateur.

Je vous laisse regarder 2 vidéos que j’ai sélectionnées pour vous :

Facebook Home : une surcouche sur votre système Android

Et :

Facebook Home : une surcouche sur votre système Android

Alors, il vous tente ce Facebook Home ?

{lang: 'fr'}

Google KeepIl y a moins d’un mois, Google a lancé son nouveau service Google Keep. Ce petit dernier est en réalité un concurrent direct de Evernote.

En effet, il manquait au système Android une application importante qui permettait de prendre rapidement des notes et des mémos. Google Keep vient compléter cette lacune en proposant un logiciel épuré qui permet de créer très rapidement une liste, d’enregistrer une note vocale ou de prendre une photo pour l’annoter. Ces contenus sont disponibles, une fois créés, sur tous vos appareils connectés !

A mon sens, c’est une évolution d’un service de Google Task, à la différence qu’il ne permet pas de créer et d’organiser plus facilement les taches (par date par exemple).

L’application Android apporte uniquement la possibilité de pouvoir dicter sa tâche et de la gérer tactilement, à la différence de la page web. Cependant, je regrette que Google Keep ne soit pas intégré complètement à Google Apps, avec le système de partage, de classement par priorité ou encore rattaché à un événement de Google Agenda. Peut-être que cela arrivera très prochainement

Google Keep

Google Keep est accessible depuis le Play Store d’Android mais n’est malheureusement par encore accessible sur iOS, sauf par le navigateur : drive.google.com.

{lang: 'fr'}