EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués culture

Image de prévisualisation YouTube

Quelques idées d’excuse pour les élèves de terminal qui auraient une mauvaise surprise aujourd’hui. En espérant qu’il y en ait le moins possible…

Mais si vous passez sur EspaceRezo, c’est que vous avez de la culture et le Bac n’est plus qu’une formalité… :-D

Image de prévisualisation YouTube

Damien nous a déniché une petite bombe vidéo-musicale.

Je vous laisse apprécier ce futur fleuron de la culture française. Et même si la mélodie et la chorégraphie ne sont peut être pas exceptionnelles, j’aimerai bien avoir la pêche de ce papé geek, dans quelques années…

Image de prévisualisation YouTube

La culture 8-bits consiste à remettre au goût du jour des graphismes ou des musiques qui s’inspirent de ce qui se faisait sur les ordinateurs des années 80-90 (aux heures de gloire du CPC 6128, pour ne citer que celui sur lequel j’ai fait mes classes).

Les petits gars de chez Cinefix se sont amusés à résumer les premiers volets du Hobbit en version rétro. On se croirait dans un véritable jeu SNES ou Megadrive.

L’animation est vraiment bien fichue…

qui_suis_jeUn de mes bons amis vient de m’envoyer un lien vers un quiz plutôt sympathique. Il faut dire que d’habitude il m’envoie que des conneries (il se reconnaîtra bien…). Là, pour une fois, c’est amusant et instructif donc je partage.

Sobrement baptisé “Qui suis-je ?”, le quiz se compose en fait de 6 paquets de questions. Dans chacun des 6 paquets, il y a 20 paires de mots auxquels il faut associer une définition. On vous en propose une.

L’objectif est de compléter tous le modules avec un minimum de fautes.

La difficulté n’est pas excessive et les animations plutôt sobres sont agréables. Visez plutôt :

qui_suis_je_screenshot

Avant de vous rédiger le billet, j’ai testé le module F. Je ne pense pas que c’est plus difficile car je l’ai complété avec une seule faute (idiote d’ailleurs). La série doit être simple ou alors je suis une bête en vocabulaire (ouais cela m’étonnerait quand même).

Ce quiz a été réalisé par le Centre Collégial de Développement de Matériel Didactique, en collaboration avec Synapse Multimedia.

Vous pouvez le découvrir à cette adresse : ccdmd.qc.ca.

etale_ta_cultureJ’ai reçu ce week-end un mail de Djinnzz, le créateur du site etaletaculture.fr. Dans son message, il m’annonçait la sortie du second numéro d’un magazine de culture générale 100% gratuit et sans pub diffusé exclusivement sous format dématérialisé (le premier numéro est sorti en mai 2013).

Un magazine intéressant, en ligne, et surtout gratuit (oui tout le monde sait que je suis radin) ?

Je ne dis pas non… Mais en général, ce genre d’initiatives s’avère plutôt plat. J’ai tout de même ouvert la page issuu.com/djinnzz/docs/etc-mag-numero-2 et, surprise ! Les articles m’ont intéressé, voire même très intéressé. Du coup, j’ai même tout lu, c’est dire…

Comme son nom l’indique, les articles contenus dans #ETC Mag couvrent de nombreux domaines et vont vous permettre d’apprendre de nouvelles choses. Dans ce numéro, vous trouverez, par exemple, un article sur le vol de la Joconde, un dossier sur les croisades, des recettes de cuisine, ou un billet d’humeur très intéressant qui tente de défendre la langue française…

etc_mag_2

Au niveau Informatique et nouvelles technologies, vous trouverez un dossier intéressant sur la robotique, une sélection de sites bien intéressants et une interview de Korben, blogueur bien connu des geeks…

Bref, voici un magazine qui ne manquera pas d’attirer votre attention. Je vous invite à le consulter sur une tablette, confortablement installé dans un bon fauteuil.

Pour ceux qui ont raté le premier numéro : issuu.com/djinnzz/docs/etc-mag-n1.

Et puis n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site etaletaculture.fr pour y lire des articles et pour être averti de la sortie du prochain numéro.

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un mail qui me présentait une comédie qui se joue actuellement au Café de la Gare et dont le thème, orienté sur la culture “geek”, ne pouvait que m’intéresser.

Malheureusement, j’habite assez loin de la capitale, et j’ai demandé à Damien, un fidèle d’EspaceRezo, de s’y rendre pour moi et de me donner son avis sur la pièce.

Comme il est encore plus fainéant que moi, il y a emmené sa femme et lui a demandé de rédiger le billet à sa place :lol: . Voici donc, et en exclusivité pour le blog, les impressions de Sandrine, à propos de “aPhone” :

Vendredi 16 novembre, 19h00, Café de la Gare, Paris. Assise peu confortablement (faut bien le dire) au 1er rang de l’unique salle du petit théâtre, j’attends que débute la 27ème représentation de la pièce aPhone.

Après une présentation rapide de l’ambiance de la pièce, Benjamin Alazraki nous fait part avec beaucoup d’humour des recommandations d’usage.

La lumière s’éteint, la musique joue un air rythmé et le rideau s’ouvre sur trois danseuses toutes de blanc vêtues. Derrière elles, un écran géant duquel elles font sortir Steeve Niels, PDG de la société Ipple, venu annoncer officiellement la sortie mondialement attendu de l’aPhone X. Ce superbe téléphone qui va révolutionner notre vie en téléphonant à notre place, grâce à sa capacité à se connecter directement sur nos pensées. Au cours de ces premières minutes, je me suis demandé si j’assistais bien à une pièce comique tant cette conférence de presse semblait vraie. Le côté sérieux retombe très vite…

Plusieurs tableaux s’enchaînent autour de l’aPhone X et surtout autour de ses nombreux bugs qui feront, entre autre, chuter l’économie mondiale. Ainsi on peut assister aux retours catastrophiques d’appels passés à la place de l’utilisateur : rupture d’une femme avec son petit ami, injures d’un employé envers son patron. Quelques clins d’œil à l’actualité politique, à la crise économique (à cause de laquelle, notamment, le prix du café en terrasse ne cessera d’augmenter de minute en minute)…. Les journalistes ne sont pas épargnés à travers les flashs info du « JT sans Bescherelle », tout comme les critiques littéraires dans l’émission « Le masque et la palette graphique ».

L’excellent jeu des acteurs ne suffit malheureusement pas à sauver la fin de la pièce qui sombre dans le grand guignolesque. La scène finale, notamment, est à mon goût la plus déjantée de toutes avec l’arrivée de Gozilla (alias King Kong) et de Optimus Prime (alias Robocop) qui détruisent la ville au nom du bien et du mal et que Dieu (sous les traits d’une femme à l’époque de l’aPhone X) va réconcilier….

En conclusion, il s’agit d’une pièce totalement loufoque, avec des acteurs formidables qui, malgré un scénario quelque peu éparpillé, m’ont fait passer un excellent moment de détente.

Je remercie sincèrement Sandrine pour ce billet très détaillé.

Et je vous invite à découvrir “aPhone” au Café de la Gare les vendredi, samedi, dimanche à 19h, lundi, mardi à 20h. Séances supplémentaires à 19h les 26, 27 décembre, 2 et 3 janvier.

Enfin, vous trouverez plus d’infos sur le site officiel de la pièce : aphone.eu.

Une petite compilation des plus belles bagues à offrir à une geekette.

Certains objets sont vraiment très jolis.

Découvert sur 9gag.com.

Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, je trouve qu’HADOPI, en sa forme actuelle, ne sert à rien et pire, qu’elle nous coûte plus cher qu’elle nous rapporte. Donc, il faut arrêter la mascarade et se remettre à réfléchir à de nouvelles alternatives. Et c’est le moment avec le changement de gouvernement.

Mais comme les promesses des candidats à l’élection présidentielles passent souvent après les réalités économiques, j’attends de voir ce qu’il va se passer. Et l’on dirait bien que justement, ça bouge un peu…

François Hollande avait annoncé dans un premier temps qu’il comptait supprimer cette Haute Autorité. Il s’est ravisé par la suite en promettant une révision de l’HADOPI. Très récemment, c’est la nouvelle ministre déléguée chargée des PME et de l’économie numérique, Fleur Pellerin, qui  a indiqué que la loi serait transformée dans un délais de six mois, après consultation des acteurs du secteur et des consommateurs.

Concrètement, la riposte graduée devrait cependant être conservée mais allégée d’un point de vue des sanctions et de nouvelles taxes devraient être mises en place pour financer la création artistique.

 D’après ce que j’ai lu sur la Toile, le gouvernement préparerait une “grande loi signant l’acte II de l’exception culturelle française” qui réussirait le tour de force de concilier “la défense des droits des créateurs” et “un accès facilité et sécurisé aux œuvres par Internet”. Ouais, et bien il y a du boulot !

Image Wikipedia

Aux dernières nouvelles, ce serait Pierre Lescure, l’ancien PDG de Canal+, qui serait chargé de prendre les rênes d’une mission d’étude sur la Hadopi. Personnellement, j’ai toujours apprécié cette personnalité. Certes, Canal+ faisait partie du même groupe que Universal Music mais, vu la façon dont il s’est fait débarqué, j’espère que Mr Lescure fera preuve d’un maximum d’objectivité.

Affaire à suivre donc…

Tout le monde en est maintenant convaincu : Internet regorge de sites aussi insolites que surprenants. Aujourd’hui je vous propose, avec la complicité d’Allac, un fidèle lecteur, de découvrir un site tellement étonnant, que l’on se demande comment son auteur a pu seulement y penser.

La Cène revisitée propose une galerie très complète d’images reprenant, plus ou moins fidèlement, le tableau “La Cène” de Léonard de Vinci. Pour la partie culturelle de ce billet, vous retiendrez que cette peinture murale représente le dernier repas du Christ, qui est entouré par ses douze apôtres, le jeudi saint, veille de sa crucifixion.

 Je rajouterai pour me la péter que cette toile est un magnifique exemple d’utilisation de la technique “Tempera sur gesso” dont vous trouverez tous les détails sur Wikipedia (je ne vais pas me taper tout le boulot non plus !).

 Bref, les caractéristiques de ce tableau ont toujours suscitées l’intérêt d’artistes qui se sont amusés à le copier, voire à le parodier en reprenant les postures des figurants. On trouve des exemples dans la publicité, la promotion de séries télé, la bande dessinée, le cinéma…

Par exemple, la version “Big Lewbosky”.

Ou cette version avec les personnages des jeux Nintendo.

Ou enfin ma préférée : la version Simpson !

 Il y en a pour tous les goûts et dans tous les thèmes. C’est d’ailleurs amusant de voir comment un tableau réalisé il y a des siècles, continue à alimenter l’inspiration d’artistes contemporains.

 Des reprises du célèbre tableau de Vinci sur lacene.fr.

 Un grand merci à Allac pour son mail.

Avec la fermeture des plus gros sites d’hébergement de fichiers comme Megaupload et FileServe (pour ne citer qu’eux), les majors de la musique, du cinéma et du jeu vidéo espèrent que les internautes vont rentrer dans le rang et cesser de télécharger illégalement. Ils se trompent lourdement car les habitudes sont prises.

Le volume de téléchargement va se répartir sur de nouveaux sites qui vont apparaître, comme par magie, et renforcer les “petits” sites qui existaient déjà. L’action du FBI est, à mon avis, un coup d’épée dans l’eau.

En essayant de positiver un peu, j’en suis venu à me demander si finalement, ces fermetures ne seraient pas un mal pour un bien ! Je m’explique…

Autour de moi, je viens de voir ressortir les disques durs externes, qui n’avaient pas vu le jour depuis longtemps. Les gens se remettent à échanger des fichiers de disque à disque. Certains se sont même remis au P2P et ont rebranché leur Mule. Et ça c’est bien !

Pourquoi c’est bien ? Tout simplement parce qu’avec les sites d’hébergement en ligne, seuls quelques passionnés (ou intéressés aux systèmes d’affiliation) se chargeaient d’uploader du contenu (illégal certes) en ligne. Avec un éventuel retour du P2P, c’est la notion même de partage qui revient au goût du jour.

La mule ne télécharge à fond que si on lui permet  d’envoyer aux autres. C’est ça le partage. Et il n’y a plus d’intermédiaires qui se gavent. Je parie donc sur un retour de la bonne vieille mule. Mais il faudrait des logiciels sécurisés, qui passent à travers cette bouse d’HADOPI. Je ne me suis pas encore replongé à fond sur ce sujet mais les solutions existent (VPN par exemple)…

J’espère donc que nous allons assister à une petite révolution, un retour aux sources du piratage. On passerait alors de la consommation pure au partage. Dans une société qui permet lentement ses plus belles valeurs, j’espère que les internautes remettront au grand jour cette notion de partage culturel. Et peut être que, petit à petit, ils auront encore plus envie de partager avec les premiers concernés : les artistes.

I Have a Dream… Ah merde, je deviens philosophe !