EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués email

Vous avez sûrement déjà reçu des mails ressemblant étrangement à votre fournisseur d’accès ou encore à votre banque. Ceci est une tentative de “phishing”.

Face à ce fléau moderne, des plateformes de signalement ont été mises en place. Cet article a pour but de présenter ces nouvelles arnaques et surtout comment les signaler.

Tout d’abord des petites précisions :

Que cachent ces messages que l’on reçoit par messagerie ou par téléphone ?

Il peut s’agir de simples courriers publicitaires non sollicités, que l’on appelle aussi des “spam” ou pourriels.
Il peut aussi s’agir de tentatives d’escroquerie par courrier électronique ou par SMS. Dans ce cas, leur auteur va tenter de récupérer de l’argent par divers moyens ou vous inciter à ouvrir un fichier contenant un virus informatique.

Comment identifier les tentatives d’escroquerie par message électronique ?

Les pratiques les plus fréquentes sont désignées sous le nom de “scam” (escroquerie) ou de “phishing”.
Un inconnu vous envoie un e-mail pour vous proposer de servir d’intermédiaire, contre rémunération, pour une transaction financière internationale, ou de récupérer votre gain à une loterie ou encore de le contacter pour percevoir un héritage.
Vous êtes invité à communiquer vos coordonnées, puis il vous sera demandé de verser une avance ou des frais quelconques, sans que vous n’obteniez rien en retour !

En quoi consiste le “phishing”?

Le “phishing” ou hameçonnage consiste pour le fraudeur à se faire passer pour un organisme qui vous est familier (banque, administration fiscale, caisse de sécurité sociale…), en utilisant son logo et son nom. Vous recevez un e-mail dans lequel il vous est demandé de “mettre à jour” ou de “confirmer suite à un incident technique” vos données, notamment bancaires.

Source CNIL

Face à ces tentatives de phishing, il existe des plate-formes de signalement et d’information :

  • Signal-Spam.fr: cette plate-forme est un partenaire de la CNIL, inscrivez vous gratuitement et téléchargez une extension pour votre logiciel de messagerie de type Outlook. Un bouton “Signal Spam” apparaîtra sur votre boîte électronique. Il vous suffira de sélectionner le message douteux et de cliquer sur ce bouton. Si vous utilisez un système de messagerie sur Internet de type Yahoo, Hotmail, Gmail ou laposte.net, vous pourrez remplir le formulaire de signalement en ligne et copier-coller le spam reçu.
  • Internet-signalement.gouv.fr : via cette plate-forme, vous pouvez transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites auxquels vous vous seriez retrouvés confrontés au cours de votre utilisation d’Internet.
  • 33700 Spams SMS : ce site a pour objectif d’informer sur ce qu’est le spam par SMS et d’expliquer ce qui doit être fait pour lutter contre. Vous pouvez envoyer directement un SMS au 33700.
  • Et cas de doute, vous pouvez faire appel à INFO ESCROQUERIES au 0811 02 02 17 (coût d’un appel local) : des policiers et des gendarmes spécialisés répondront à vos questions.

Ce qu’il faut faire face à une tentative de phishing :

  • Signaler le spam sur les plates-formes correspondantes ! Ceci permettra sûrement à d’autres de ne pas se faire avoir.

  • Avertir l’organisme copié. Il suffit souvent d’aller sur le site du fournisseur et de chercher l’adresse mail dédiée à ce signalement.

    • Pour Orange : abuse@orange.fr
    • Pour SFR : emailsuspect@sfr.com
    • Pour Bouygues : abuse@bbox.fr
    • Pour labanquepostale : alertespam@labanquepostale.fr
    • Pour credit mutuel : phishing@creditmutuel.fr

    N’hésitez pas à nous donner les adresses emails pour compléter la liste

  • Indiquer le mail comme courrier indésirable dans votre messagerie

Pour éviter au maximum ces arnaques, voici des bonnes pratiques à avoir :

  • Munissez vous d’un outil anti-spam (Exemple : spamihilator) et d’un anti-virus à jour.
  • N’ouvrez pas les pièces jointes d’un mail suspect.
  • Positionnez votre souris sur les liens dans les mails et vérifiez l’url avant de cliquer dessus (si les urls sont suspectes : ne cliquez pas).
  • Pour les mails de votre banque, votre fournisseur d’accès Internet ou autres,  créez des règles pour les déplacer dans un autre répertoire de votre messagerie. Comme cela vous identifiez les mails de confiance et les mails pour lesquels il faut faire attention.
  • Consultez régulièrement les alertes sur les sites de vos fournisseurs, banques et autres pour être au courant des types d’arnaques en cours.

D’autres types de tentative de phishing existent, les “vishing” par appel téléphonique, et les “smishing” par SMS. Souvent, on vous appelle puis soit on vous demande d’appeler au numéro indiqué, soit on raccroche avant même que vous n’ayez eu le temps de répondre pour vous inciter à rappeler. Cependant, les numéros utilisés sont des numéros surtaxés. Vous trouverez ci-dessous les types de numéro et les tarifs associés :

  • 0800, 0800, 0804, 0805, 0809, 10## : appel gratuit (numéros verts)
  • 0810, 0811, 0819 : prix d’un appel local (numéros azur)
  • 0860 : 0,10 € la 1re minute puis 0,02 € les minutes suivantes
  • 0820, 0821, 083664, 089064 : 0,12 € TTC/min maxi (7,20 € par heure, numéros indigo)
  • 0825, 0826, 0884, 0890, 089071 : 0,15 € TTC/min maxi (numéros indigo)
  • 0870, 0871, 0873, 0874, 0875 : tarification selon opérateur (voix sur réseau IP)
  • 0836 : 0,56 € TTC/min maxi
  • 0891 : 0,30 € TTC/min maxi
  • 0892 : 0,34 € TTC/min maxi
  • 0893 : 0,75 € TTC/min maxi
  • 0897 : 0,60 € TTC maxi
  • 0898 : 1,20 € TTC maxi
  • 0899 : 1,35 € TTC par appel + 0,34 € la minute (20,4 € par heure)

Pour signaler ce genre de phishing, utilisez la plate-forme 33700. Le principe est de transférer le SMS au 33700 ou de donner le numéro d’appel par sms au même numéro. Pour les utilisateurs d’Android, il existe des applications anti-spam fournies par les opérateurs. Je possède celui de Bouygues et c’est très pratique.

Je terminerai ce billet avec des liens utiles :

  • Surfez intelligent : site permettant de vous donner toutes les bonnes pratiques pour surfer intelligemment.
  • OPT-IN – Forum email, spam, antispam : forum de discussion sur les thèmes : email, spam, pourriel, loi, opt-in, anti-spam, logiciel anti-spam, emailing.
  • Logiciel antispam : comment choisir correctement son logiciel anti-spam : les points importants du logiciel anti-spam, les techniques anti-spam, les solutions anti-spam, les recommandations et la sélection de logiciel anti-spam.
  • Guide anti-spam : ce guide concis reprend les informations à connaître sur le spam et les logiciels anti-spam : définition, statistiques, coûts, techniques et solutions pour l’éviter.
  • Caspam : encodeur d’adresses de courrier électronique.
  • Antispam mode d’emploi : conseils pratiques de lutte contre le spam : comment identifier le spammeur, modèles de courriers en français et en anglais, ressources en ligne.
  • Euro Cauce : pétition du collectif “European Coalition Against Unsolicited Commercial Email” contre le courrier non sollicité et pour la modification des dispositions de l’UE le régissant.

Share

Au début de ce mois de juillet, la HADOPI a publié un petit bilan au niveau des avertissements qu’elle a envoyé aux internautes qui se sont faits attrapés en train de télécharger illégalement. Le résultat est assez pitoyable à mon avis et démontre clairement son inutilité.

Début juin, ce sont 1.090.000 mails d’avertissement qui ont été envoyés, soit tout de même 4,7% des abonnés à Internet en France ! Mais aucun des 314 dossiers d’abonnés en phase trois n’a donné lieu à une condamnation…

La HADOPI ressemble à un vieux chien de garde qui gronde tout le temps en sortant ses crocs mais qui ne mord jamais ! Une fois qu’on le sait, l’animal ne fait plus peur à grand monde.

Pour information, voici la carte de France des internautes qui se sont fait piégés :

Comme par hasard, il semblerait que ce soient les zones les mieux couvertes au niveau du haut débit qui reçoivent le plus de messages d’avertissements.

Vous trouverez plus de détails dans l’article publié par zdnet.fr.

Un grand merci à Darkadok qui m’a envoyé ce lien par mail.

Share

Je suis un véritable adepte des adresses mails jetables comme celles fournies par mailinator.com car j’ai horreur de me faire spammer.

Pour ceux qui ne connaissement pas le principe, il s’agit d’utiliser une adresse mail temporaire lors d’une inscription à un service quelconque, afin de ne pas recevoir des tonnes de messages de pub par la suite.

Personnellement, je privilégie les sites qui proposent des adresses virtuelles totalement “autonomes”, et donc qui ne redirige pas les messages vers votre adresse personnelle. Le but de la manœuvre est, bien entendu, de ne jamais donner son mail personnel. Il suffit alors de se rendre directement sur le site et de lire les messages en ligne.

Lorsque je m’inscris sur un site (forum par exemple), je donne donc une adresse imaginaire du type “bob123456@adressedusite”. Puis je me rends sur le site en question et je demande à consulte l’adresse “bob123456@…” (plus le nom est compliqué et moins vous avez de chance que quelqu’un lise vos messages). En général, il est demandé de cliquer sur un lien pour finaliser l’installation. Ensuite, je supprime le message. N’oubliez pas de le faire car tout le monde peut avoir accès au message.

Une fois que mon compte est validé, je fonctionne avec le login et le mot de passe. Mon adresse mail n’est ainsi pas divulguée. Pensez à conserver précieusement vos identifiants car il sera difficile de les redemander si vous ne vous souvenez plus du nom de la boîte mail temporaire.

Actuellement, j’utilise régulièrement Yopmail, 10minutemail.com ou anonymbox.com. Certains sites refusent ces adresses temporaires donc je teste jusqu’à ce qu’un de ces trois sites fonctionnent.

Hier, je suis tombé sur un site qui refusait ces services. Avec mailinator.com, c’est passé comme une fleur. Je le rajoute donc dans ma liste, en espérant que cela vous serve également…

Share

Suite à une petite discussion dans les commentaires de mon billet sur comment relever ses autres boîtes mail avec Gmail, je vous propose une petite astuce bien pratique.

Dans ce billet, je vous expliquais comment centraliser tous vos comptes mail sur votre messagerie Gmail.

Comme le faisait très judicieusement remarquer Z33D, il est impossible de paramétrer l’interface Gmail pour qu’elle relève plus souvent les autres boîtes mail. On est parfois tenté de demander à Gmail de scanner plus fréquemment afin de récupérer un message attendu.

En cherchant un peu, je suis tombé sur une fonctionnalité méconnue car elle se cache dans l’onglet “Labo” des “Paramètres” de Gmail.

Ces Labos de Gmail permettent de “tester de nouvelles fonctionnalités, qui ne sont pas encore au point pour un lancement grand public”. En cherchant un peu dans la liste, vous tomberez sur “Actualiser les comptes POP”. Une fois activée, cette fonction ajoute un nouveau bouton sur l’interface de Gmail.

Sobrement intitulé “Actualiser”, il permet de récupérer manuellement les messages de vos autres comptes POP et c’est souvent bien pratique.

Share

Bob, une blague, une blague, une blague

Bon d’accord !

C’est une blonde qui sort de sa maison puis se dirige vers sa boîte aux lettres. Elle l’ouvre, regarde dedans puis la referme et rentre chez elle. Quelques minutes plus tard, elle ressort, retourne vers la boîte aux lettres, regarde dedans, referme la petite porte et retourne chez elle. Elle répète ce manège plusieurs fois.

Intrigué, un voisin qui assiste à la scène lui demande : “vous devez attendre une lettre ou un paquet très important aujourd’hui !”.

La blonde répond : “Non, c’est juste que ce fichu ordinateur n’arrête pas de me dire que j’ai du courrier…”

J’espère que cette petite blague vous aura arraché un sourire. Sinon j’ai encore cette petite devinette :

Qu’est-ce qui est rose et qui aime l’Informatique ? Un porc USB.

Ok je sors…

D’autres blagues en rapport avec l’Informatique : par ici.

Share

Suite à plusieurs demandes IRL, voici comment centraliser toutes vos messageries électroniques avec Gmail, enfin toutes celles qui supportent le POP (c’est à dire presque toutes).

En effet, il n’y a rien de plus pratique que de pouvoir consulter tous ses messages sur la même interface et quelle que soit la machine que vous utilisez pour vous connecter sur Internet. Personnellement, et comme mon smartphone est sous Android, j’ai choisi la solution Gmail qui est particulièrement adaptée à mes besoins.

Je laisse volontairement de côté la question du : “Mais qu’est ce que fait le grand méchant Google avec toutes nos données ?”. En effet, les services de Google sont gratuits, du coup, la société puise directement sur la bête pour nous ficher, connaître nos habitudes et adapter ses publicité, comme à chaque fois que nous utilisons son moteur de recherche d’ailleurs.

Bref, revenons à nos moutons et paramétrons Gmail pour qu’il puisse aller relever nos autres boîtes électroniques.

Ouvrez Gmail et connectez-vous. Allez ensuite dans le menu “Paramètres” en haut à droite puis sélectionnez “Comptes et importation”. Dans la nouvelle fenêtre, rendez-vous à la rubrique “Vérifier les messages avec le protocole POP3” et cliquez sur “Ajouter un compte de messagerie POP3”.

Remplissez soigneusement les différents champs et validez avec “Ajouter un compte”. Le champ “Serveur POP” permet de spécifier l’adresse où sont stockés vos courriers électroniques. En général, cette adresse est du type “pop.orangefreesfr.fr”.

Vous pouvez associer jusqu’à 5 comptes à votre adresse Gmail.

Toujours dans la fenêtre “Comptes et importation”, vous trouverez la rubrique “Envoyer des emails en tant que” qui permet d’envoyer ou de répondre à vos emails avec une adresse différente de celle du compte Gmail utilisé.

Par exemple, votre mémé vous envoie un mail sur votre boîte “superbob.orangefreesfr.fr”. Vous relevez le message sur votre compte superbob.gmail.com (cf. explications ci-dessus). Mais au lieu de lui répondre avec l’adresse superbob.gmail.com, vous l’envoyez avec “superbob.orangefreesfr.fr” tout en utilisant l’interface Gmail (j’espère que vous m’avez suivi). C’est bien pratique pour séparer les comptes “boulot” et “loisir”.

Share

Les courriers électroniques prennent de plus en plus de place dans notre vie courante. Il faut dire qu’il est vraiment pratique d’envoyer un message à plusieurs destinataires en un clic. Du coup, les statistiques s’envolent…

Il y a 3,4 millions d’e-mails envoyés dans le monde chaque seconde. En 2010, ce sont 107 billions (107 000 000 000 000 !) de messages qui ont circulé.

2,9 billions de comptes sont actifs dans le monde. 25% sont des comptes d’entreprise. Chaque français possèderait, en moyenne, 2,7 adresses.

89,1% des e-mails qui ont circulé dans le monde étaient des spams soit 262 millions de spams par jour !

Du coup, 43 % des salariés français seraient interrompus au moins toutes les dix minutes et 31 % avouent être distraits dans leur travail. La rançon de la gloire…

Sur le site Planetoscope, vous trouverez également 2 compteurs assez hallucinants qui représentent le nombre e-mails émis depuis le 1er janvier et le nombre d’e-mails envoyés pendant que vous êtes connectés sur leur site :

Vous trouverez d’autres chiffres vraiment impressionnants sur planetoscope.com.

Share

Vivez wifi Orange Je ne souhaite pas faire de la pub pour la 1ère compagnie Française de télécom qu’est Orange mais, pour une fois qu’elle nous offre 1h de connexion en wifi sur ses hotspots, ça mérite d’être signalé.

Pour ce faire, il faut se rendre sur cette page et s’inscrire. Il faut saisir une adresse mail pour finaliser votre inscription. Vous recevrez un premier message à valider puis un second courriel avec des identifiants valables une heure sur les hotspots d’Orange.

Quelques remarques :
– attention : on vous enverra de la pub sur l’adresse mail que vous avez utilisée (on n’a rien sans rien !).
– vous pouvez tenter votre chance pour gagner des consoles Playstations et autres lots.
– si vous voulez une utilisation plus “intensive” des hotspots, rien ne vous empêche de vous inscrire autant de fois que vous avez d’adresses de courriel :) .

Un grand merci à Bibi qui a partagé cette trouvaille sur le forum.

Pour être complet (là c’est Bob qui parle), j’ajouterai que :
– le pass obtenu est utilisable dans les 30 jours à compter de la première connexion.
– le décompte du temps de connexion se fait à la seconde à partir de la 1ère seconde.
– le pass doit être utilisé avant le 16 février 2010.
– la liste des hotspots se trouve sur orange-wifi.com.

Enfin, j’ai effectué quelques essais hier soir. Les adresses YopMail ne sont pas acceptées. Par contre, j’ai réussi à obtenir un pass avec une adresse jetable sur 10minutemail.com. Autant dire que vous pouvez récupérer un maximum de pass si vous êtes dans le besoin :) .

Share

Caramail Je viens de recevoir un mail de l’équipe Lycos-CaraMail qui m’annonce qu’ils ont décidé de fermer leur activité de messagerie électronique. C’en est donc fini pour CaraMail.

Pour ceux qui ne s’étaient pas encore mis à l’informatique il y a une dizaine d’années, CaraMail était un service gratuit qui fournissait des adresses électroniques et dont les salons de discussion ne désemplissaient pas. L’abondance de messages publicitaires et surtout l’évolution contestée de leur système de chat avaient fortement plombé le service.

Voici une partie du mail en question : “Nous avons le regret de devoir vous informer que notre société mère a décidé d’abandonner ses activités non rentables. La messagerie électronique compte parmi les activités que nous allons abandonner. Pour cette raison, nous résilions votre compte e-mail au 15/02/2009. Nous cherchons en ce moment une solution pour continuer à vous proposer le service à travers un autre fournisseur…

Je ne sais pas vous, mais moi ça me file un petit coup de blues. Il est vrai que j’utilisais mon adresse Caramail comme adresse “poubelle” lors d’inscriptions sur Internet pour éviter de me faire spammer mon adresse principale mais elle m’a souvent dépanné quand j’avais besoin d’envoyer un mail en déplacement. Comme je ne les efface pas souvent, certains messages datent de plusieurs années et me rappellent quelques souvenirs.

Et puis c’est la première adresse que j’ai utilisée car elle était indépendante des fournisseurs d’accès. A l’époque du modem RTC (désolé pour ceux qui y sont encore), il n’était pas rare d’avoir plusieurs fournisseurs pour récupérer un maximum d’heures gratuites ! C’est une page de l’histoire de l’Internet français qui va se tourner. Espérons quand même qu’un repreneur se fasse connaître rapidement, avant le 15 février…

Share

gmail Du nouveau pour le service messagerie de Google. Et en couleur !

Depuis hier, j’ai pu accéder à des paramètres d’habillage de l’application Gmail. En effet, lors de ma connexion, une fenêtre m’a informé de cette nouveauté en m’indiquant la marche à suivre afin d’utiliser ces nouveaux thèmes.

En vous rendant dans la partie “Paramètres“, puis dans l’onglet “Thèmes“, vous accéderez à une trentaine de thèmes applicables à Gmail. Parmi ceux là, certains vous demanderont votre lieu d’habitation, afin d’adapter les couleurs du thème à l’heure locale. Sympa ! Personnellement, j’ai opté pour le thème “ZEN“. Le “bleu acier” n’est pas mal non plus.

Avec, depuis peu de temps, la possibilité d’appliquer des couleurs aux libellés de votre compte, ce qui clarifie nettement le classement des emails, Gmail est, à mon avis, la meilleure interface pour la gestion des mails.

Visitez Gmail.

Share