EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués fai

Depuis que Free a débarqué sur le marché de la téléphonie mobile, je serai franchement curieux de voir combien de résiliations ont déjà été enregistrées par les opérateurs SFR, Orange ou Bouygues Telecom.

Je pense d’ailleurs que pour ceux qui ne s’alignent pas, le chiffre d’affaire risque d’en prendre un sacré coup. Et plus particulièrement chez ceux qui prétendent s’aligner alors qu’ils ne mettent pas de DATA dans leurs forfaits (je parle de l’opérateur au carré rouge, pour ne pas le citer).

Alors, pour se venger, nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à quitter leur opérateur. Certains vont même jusqu’à lui dire en face. C’est par exemple le pari fou qu’ont tenu Théodore Bonnet et Nathan Zanagar. Avec une guitare, et une chanson aux paroles plutôt réalistes, les deux copains se sont introduits, avec leur fan club, dans une boutique Orange

Mieux que des paroles, voici la vidéo qui fait le buzz sur Internet :

Image de prévisualisation YouTube

Vous remarquerez que malgré quelques erreurs, la musique a tout de même son charme. Tellement d’ailleurs, que les employés d’Orange filment la scène !

Bientôt 500.000 vues en 3 jours, ce phénomène s’est déjà reproduit dans plusieurs autres boutiques. A qui le tour ?

Share

Un peu plus de 20 jours après l’apparition de Free sur le marché de la téléphonie mobile, il est temps de faire un petit point sur la qualité de cette nouvelle offre et du ressenti des utilisateurs.

Du coup, j’aurai bien besoin de vos impressions, vous fidèles lecteurs (ou pas d’ailleurs) d’EspaceRezo car pour ma part, je n’ai pas encore franchi le pas. Je suis d’un naturel prudent et mes besoins en téléphonie mobile n’étant pas très importants, le gain financier éventuel d’une telle migration ne serait pas très important.

Pourtant, j’ai bien envie, un peu comme tout le monde d’ailleurs, d’aller faire un tour chez Free, rien que pour embêter les opérateurs “historiques” qui se sont gavés avec leurs tarifs prohibitifs et leurs clauses d’engagement.

J’ai commencé à tâter le terrain et j’ai demandé à plusieurs nouveaux clients Free de me donner leur opinion sur leurs premiers pas chez ce nouvel opérateur. C’est Damien de Dipisoft qui a été le premier à me répondre et je vais simplement coller sa réponse pour que tout le monde puisse juger.

Inscription le 11/01/2012 à 23h17.
Réception du mail avec accusé d’inscription reçu le 12/01 à 00h35.
Réception du mail de confirmation de création du compte le 14/01 à 23h51.
Réception du sms de confirmation de résiliation de mon ancien opérateur le 19/01 à 13h30.
Réception du mail “carte sim envoyée” le 20/01 à 07h19, mise à jour des infos de portabilité (date/heure) sur l’espace perso freemobile.
Réception de la carte sim par la Poste le 21/01.
Portabilité le 24/01 à 15h00.
J’ai attendu le 24/01 au matin pour activer la carte sim Free et la mettre dans un second téléphone. L’émission d’appels a été opérant immédiatement, idem pour les sms et l’accès data. Seule la réception d’appels ne fonctionnait pas. A noter que le n° appelant n’était pas un n° temporaire comme je l’imaginais mais bel et bien mon numéro alors que la portabilité n’était pas encore effectuée (à croire que Free a fait du phone-number-spoofing !).
Vers l’heure de vérité, j’ai commencé à tester ma ligne depuis mon téléphone boulot pour voir quel mobile allait sonner… toujours le Bouygues. Idem vers 16h30. Là j’ai commencé à m’inquiéter et un collègue m’a dit qu’il fallait éteindre/rallumer le mobile Free. Je me suis exécuté et ça a effectivement fonctionné.
Ensuite j’ai voulu permuter les cartes sim de mes 2 téléphones et, bizarrement, c’est de nouveau le Bouygues qui a “repris la ligne”… Je me suis dit que j’avais sûrement fait une connerie en le rallumant et que j’avais ainsi peut-être foiré la portabilité… J’ai ré-éteints les deux mobiles et rallumé uniquement le Free, tout est rentré dans l’ordre au bout de quelques minutes.

Je remercie vivement Damien et j’espère que cela ne le dérangera pas de voir ses propos rapportés dans ce billet. Il a l’air pour l’instant très satisfait par la prestation de Free. En fouillant un peu sur la Toile, j’ai l’impression que la plupart des utilisateurs sont satisfaits.

Mais j’aimerai bien avoir d’autres avis constructifs sur le sujet, alors n’hésitez pas à poster vos réactions dans les commentaires de ce billet.

Merci d’avance…

Share

L’élection présidentielle française devrait prendre un nouveau visage aujourd’hui avec l’annonce par François Hollande des grandes lignes de son programme.

Selon le Nouvel Observateur, le candidat socialiste devrait faire des propositions sur la  gestion des droits d’auteurs. Il pourrait proposer la dépénalisation des échanges entre particuliers, moyennant une contribution des internautes et des fournisseurs d’accès…

Ces annonces seraient un grand pas vers une éventuelle légalisation du P2P pour des échanges non commerciaux.

Pour simplifier, les internautes payeraient quelques euros de plus par mois (pas plus de 5 euros ?) et les fournisseurs d’accès, opérateurs et fabricants seraient un peu plus taxés. En échange de quoi, les utilisateurs pourraient s’échanger librement des œuvres et le gouvernement s’engagerait à développer l’offre commerciale.

Ces propositions suscitent de nombreuses interrogations comme par  exemple, la manière dont seront réparties les sommes récupérées par ces taxes. Il va falloir des outils statistiques particulièrement précis.

Bien que je sois un peu sceptique avec toutes les annonces des candidats pendant les campagnes, je retiens surtout la volonté de mettre fin à l’HADOPI, qui ne sert à rien et qui coûte excessivement cher au contribuable français.

On en saura donc sans doute un peu plus dans le courant la journée. De toute façon, le modèle économique actuel ne fonctionne pas, à moins de placer un policier derrière chaque internaute. Alors pourquoi pas une licence globale à la française ?

Plus d’infos sur tempsreel.nouvelobs.com.

Edité le 28/02/2012 : finalement non, François Hollande ne se prononcerait pas en faveur d’une licence globale (Numerama). Un pas en avant pour deux pas en arrière… Droite ou gauche : même combat !

Share

Hier soir, je me suis fait une soirée sans Internet : sport, film et dodo. Je me réveille ce matin et j’apprends que le FBI a fait fermer le plus grand site de partage au monde : Megaupload, 13ème site le plus visité au monde !

Conclusion : dès que je ne suis pas sur la Toile, c’est vite le foutoir ! Mais trêve de plaisanterie car l’heure est grave.

En effet, en étudiant un peu la question, j’ai compris que le FBI n’avait pas saisi tout le matériel de Megaupload mais seulement la partie américaine qui était hébergée par la société Carpathia Hosting (Virginie). Le FBI a également arrêté pas mal de monde, dont le fameux Kim Dotcom (ou Kim Schmitz) qui est le PDG de Megaupload.

De plus, les américains auraient (mais alors là, c’est à vérifier) réalisé un blocage de DNS sur le site de Megaupload. En gros, il aurait coupé la liaison entre l’adresse du site et le contenu du site. Du coup, le site n’est plus accessible en tapant son adresse dans les moteurs de recherche. Comme les américains contrôlent l’ICANN, qui gère ces fameux DNS, ils sont en mesure de couper n’importe quel site, où qu’il soit situé dans le monde ! Tous les abus sont donc possibles.

Bon alors, on télécharge où maintenant ? Car ce n’est pas avec nos salaires de misère que l’on va profiter d’un peu de Culture, me souffle un lecteur assidu. Pas de panique, les sites d’hébergement de fichiers pullulent. Ils vont sans doute voir leur croissance s’accélérer comme par enchantement.

Par contre, les représailles s’annoncent terribles car le groupe Anonymous lance une sorte de croisade contre la censure sur le Net. De nombreux sites d’ayants droits ont été immédiatement piratés et des cyber-attaques contre des sites officiels ont été lancées. Les anonymous ont notamment réussi à bloquer le site du FBI.

Et du côté des utilisateurs, ça donne quoi ? Et bien vous pouvez tous dormir tranquilles car ils ne vont pas mettre 150 millions d’internautes en prison. Par contre, les possesseurs de comptes premium ne rentreront sûrement pas dans leurs frais. A moins que Megaupload ne rebondisse, en attendant de gagner, je l’espère, son procès (s’il y a procès d’ailleurs car avec les dictatures, on ne sait jamais).

Enfin, il est à noter que notre cher Président de la République s’est très rapidement réjoui du coup d’éclat du FBI. Les amoureux de la Liberté d’expression et de l’Internet libre apprécieront sans doute ce geste au moment de glisser leur bulletin dans l’urne…

Share

Si vous vous êtes baladés un peu sur la Toile hier, vous avez sûrement constaté que pas mal de sites affichaient porte close. La raison de ce black out nous vient des États Unis où le gouvernement prévoit de faire voter deux lois particulièrement liberticides.

La première loi (ou plutôt groupe de lois) se nomme SOPA, pour Stop Online Piracy Act et vise à “élargir les capacités d’application du droit d’auteur et des ayants droit pour lutter contre sa violation en ligne et les contrefaçons” (Wikipedia) et la seconde porte le joli nom de PIPA, pour Protect Intellectual Property Act.

Si j’ai bien tout compris, et pour faire très simple, ces projets de lois visent à renforcer le pouvoir des “ayants doits” qui pourraient ainsi court-circuiter le système judiciaire et obligeraient les FAI à instaurer des filtres, entre autres… Ce serait un énorme recul au niveau de la liberté d’expression et des échanges culturels.

Sous couvert d’une lutte contre le piratage et le téléchargement illégal, le gouvernement américain serait en mesure de censurer n’importe quel site. Et mettrait d’énormes moyens pour surveiller le Net.

En France, on est déjà bien servi, merci ! Nous avons cette pustule d’HADOPI qui ne fonctionne pas et qui nous coûte un maximum d’argent et la LOPPSI qui permet de mettre n’importe quel site sur une liste noire, sans passer par la case justice. Pour une fois, et malheureusement, on est à la pointe ! Enfin en théorie…

Alors disons simplement :
NON : à la censure et au filtrage du Net.
OUI : à la Liberté d’expression.

Internet doit rester un espace de Liberté, d’expression et d’échanges. C’est d’ailleurs un peu, le dernier qu’il nous reste…

Share

J’en remets une petite couche avec Free et ses nouveaux forfaits de téléphonie mobile parce qu’en ce moment, c’est un peu l’effervescence sur la Toile et que surtout, le sujet intéresse mon porte monnaie au plus haut point.

En me promenant sur blog.lefigaro.fr, je suis tombé sur une vidéo intéressante en rapport avec cette actualité numérique. On y voit la réaction, quasiment en directe, du PDG d’AOL à l’annonce du fameux tarif de Free à moins de 30 € sur l’ADSL, en 2002.

L’embarras (voire même la frayeur) de Stéphane Treppoz est palpable car ce tarif était 10 € moins cher que ce que sa société proposait. Il sentait que sa marge allait en prendre un coup. D’ailleurs, c’est toute sa boîte qui a pris un gros derrière la tête…

Voici la vidéo en question :

http://www.dailymotion.com/video/x1ladl

Sinon, il y a aussi cette vidéo avec quelques séquences qui diffèrent de la précédente. Par contre, la conclusion est nette : c’est Free qui a fait disparaître AOL.

A mon avis, les têtes pensantes chez Bouygues, SFR et Orange doivent être à peu près dans le même cas de figure que le PDG d’AOL en 2002. Ou alors, ils peuvent facilement s’aligner, ce qui prouverait clairement qu‘ils nous ont bien arnaqué pendant des années…

Share

Suite à l’annonce des tarifs de téléphonie mobile de Free, les clients des fournisseurs historiques que sont Orange, SFR et Bouygues, se ruent sur leur téléphone, afin d’obtenir des précisions sur les tarifs jusqu’alors pratiqués.

Apparemment, les services de résiliation sont submergés et, lorsque l’on arrive enfin à les obtenir, sont particulièrement de mauvaise foi face à la nouvelle concurrence.

De petits malins se sont amusés à enregistrer ces entretiens qui en disent long sur l’embarras des fournisseurs historiques. Je vous laisse juge…

Voici ce que l’on répond chez SFR :

Image de prévisualisation YouTube

Et chez Orange :

Image de prévisualisation YouTube

Personnellement, j’adore ça. Après nous avoir raquettés pendant plusieurs années, les fournisseurs d’accès vont devoir trouver des parades, et donc baisser les prix, pour ne pas perdre tous leurs clients…

Share

On les attendait et ils sont là. Je parle bien entendu des tarifs de téléphonie mobile que va pratiquer Free. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le fournisseur d’accès fait voler en éclat les habitudes et les prix.

Le forfait illimité coûtera 19,99 € (15,99€ pour les abonnés Free ADSL) et le forfait low cost (1h d’appels + 60 SMS)  ne coûtera que 2 € (et même gratuit pour les abonnés Freebox) !

Et le tout sans engagement ! Le rêve quoi…

Pour les plus courageux (car elle dure presque 40 mn), voici la vidéo de la conférence de presse dans laquelle Xavier Niel a dévoilé les tarifs :

http://www.dailymotion.com/video/xmsvx2

Ces nouveaux tarifs m’ont fait pas mal réfléchir. Je suis bien tenté, un peu comme tout le monde d’ailleurs, de passer au tout Free pour soulager mon portefeuille mais il me vient une ribambelle de questions que je vais vous livrer en vrac :

– Free ne couvrant que 30% du territoire (pour l’instant) doit louer le réseau d’Orange. Est-ce qu’Orange va réellement jouer le jeu et permettre l’utilisation “normale” de son réseau ?

– est-ce que les premiers abonnés vont essuyer les plâtres, un peu comme au bon vieux temps, avec les forfaits Internet ?

– est-ce que Free ne va pas se rattraper sur le prix des smartphones ?

– est-ce qu’ils ont fait des efforts au niveau du service d’assistance car j’avais eu (il y a pas mal de temps, certes) des retours pas terribles ?

– enfin, est-ce que Free ne s’est pas tout simplement enflammé ?

Bref, tout un tas de questions auxquelles je vais essayer d’obtenir des réponses en fouillant sur le Net. D’ici là, j’aurai également les retours des nouveaux abonnés (les beta testeurs quoi), ce qui m’aidera à faire mon choix.

J’attends également les réactions des trois grands opérateurs (Orange, Bouygues et SFR). Ce qui est certain, c’est que s’ils s’alignent rapidement, et je ne vois pas trop comment il pourrait en être autrement d’ailleurs, c’est qu’ils auront bien profité de nous pendant des années, pauvres consommateurs.

Rien que pour cela, je serai bien tenté de passer chez Free immédiatement, juste pour leur rendre la monnaie de leur pièce. Surtout que Xavier Niel explique que même sur le forfait à 2 euros, Free fera de la marge ! On nous aurait menti ?

En tout cas, si ça marche aussi bien et pour moins cher, j’ai envie de dire : bravo Free ! Mais je suis de nature prudente…

Et vous, les non abonnés Free, vous bougez ?

Share

AT&T est un opérateur Américain de téléphone mobile qui annonce qu’il est capable d’assurer la couverture de son réseau dans plus de 200 pays à travers le monde.

Afin de diffuser ce message, l’entreprise a fait appel à des artistes pour réaliser plusieurs affiches publicitaires. Chaque illustration est réalisée à l’aide de figures composées des mains peintes des artistes et est spécifique à chaque pays.

Le résultat est magnifique et vraiment original, comme vous allez pouvoir le découvrir ci-dessous.

Vous noterez que tout de même que ces affiches ne sont pas franchement récentes puisqu’elles datent d’un peu plus d’un an. Je viens seulement de tomber dessus…

Share

Ce petit article est à la fois un billet d’humeur (surtout) et une astuce pour payer moins cher votre abonnement ADSL.

Il y a environ deux ans, je m’étais un peu agacé avec Orange, le fournisseur d’accès à Internet, qui ne m’avait pas fait bénéficier de ses nouveaux tarifs automatiquement. A l’époque, il avait fallu que je fasse moi même la démarche pour augmenter le débit de ma connexion (du 8 Mo en 18 Mo) alors que le prix était identique.

Et bien figurez-vous qu’hier soir, il m’est arrivé à la même chose ! Sauf que là, c’est tout simplement le prix qui a baissé, pour le même service. Par hasard, je me suis rendu compte qu’une de leurs nouvelles offres coûtait 3,18 euros de moins que la prestation qu’ils me facturaient.

Sur le coup, j’ai cru à une promo de bienvenue pour les nouveaux clients mais non. J’ai téléphoné et je suis passé tout simplement sur le nouveau tarif. Sans mon appel, je continuais de me faire enfler de plus de 3 euros par mois ! Il a fallu, par contre, que je me ré-engage sur 1 an (je ne sais même pas si cette obligation est légale d’ailleurs).

Alors, je sais bien que le but d’une entreprise est de faire de l’argent mais ils pourraient tout de même faire payer la même chose à leurs clients !

J’imagine que certains d’entre vous vont être tentés, dans les commentaires, de me proposer de changer d’opérateur. Si je reste chez Orange, c’est vraiment parce que ma connexion est de bonne qualité, contrairement à mes voisins qui sont chez d’autres fournisseurs d’accès.

Je n’ai rien à reprocher à France Telecom sur son service mais je suis franchement agacé par leurs pratiques commerciales.

Bref, je vous invite tous, et surtout si vous êtes clients d’Orange à bien vérifier le prix de votre abonnement. Avec un coup de fil, je viens de gagner plus d’un mois d’abonnement gratuit par an.

Share