EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués hardware

Custome Graphic-092512-1Mycestro est un projet (déjà bien avancé) de souris 3D.

Elle se présente sous la forme d’une grosse bague que l’on porte à l’index,  qui joue le rôle d’une souris sans fil, mais liée au doigt ! Ainsi, c’est le mouvement de l’index (ou de la main) qui guide le curseur. Plus besoin d’attraper la souris, il suffit de lever la main du clavier pour l’utiliser !

Lorsqu’on touche la bague avec son pouce, la souris est active et le curseur bouge, sinon, il est immobile. Les clics sont remplacés par des “coups de pouce” ! Je vous laisse découvrir son fonctionnement en vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

Cette souris nouvelle génération est connectée par Bluetooth, avec une portée de 10 mètres environ, rechargeable par USB. Elle sera commercialisée en fin d’année.

Personnellement, j’adore l’idée et je me vois bien utiliser ça à la maison ! Je crois qu’avec un peu de pratique, je devrais même pouvoir tenir la souris… et une mousse en même temps !

Share

Image de prévisualisation YouTube

Si vous avez quelques lecteurs de disquette dans vos placards, vous pouvez bricoler un peu et en faire un petit orchestre amusant.

De toute façon, vous ne ferez pas grand chose de vos lecteurs de disquette…

Share

Depuis trois ans environ, j’ai un PC portable Toshiba Satellite P300 D. Ce n’est pas une bombe mais il est assez performant pour l’utilisation que j’en fais.

Au fil du temps, j’ai constaté qu’il faisait de plus en plus de bruit et que le clavier était très chaud. Ces dernières semaines, et ce malgré quelques essais de nettoyage avec mon aspirateur, c’était devenu insupportable et j’ai téléchargé SpeedFan pour contrôler la température du processeur : 75 °C en moyenne et plus de 85 °C en utilisation intensive !

Autant dire qu’à ce rythme, je risquais de le faire fondre !

Sur les forums, j’ai vu que d’autres utilisateurs de Toshiba avaient le même souci, insoluble à priori. En effet il n’y a pas de cache à démonter pour accéder facilement au processeur !

J’ai finalement décidé de le désosser en suivant ce tuto assez complet. Mais impossible d’atteindre le processeur et le ventirad sans tout démonter entièrement ! Trop risqué pour moi. J’ai tout remonté.

J’ai donc adopté la méthode “garagiste”. Je me suis rendu chez quelqu’un qui possède un compresseur (du genre gonflage de pneu, peinture…) et un pistolet à air comprimé.

Au premier gros coup de soufflette par la grille latérale du pc, j’ai vu un nuage de poussière sortir par la grille située sous le processeur !

Attention tout de même : l’air expulsé par le compresseur est légèrement humide et il est donc préférable de laisser cette humidité s’évaporer un peu avant de remettre la batterie…

Bilan de l’opération : température du processeur en chute de 25°C  avec une moyenne de 45/50 °C seulement ! Et plus aucun bruit de ventilateur ! Le bonheur !

Efficace, non ? Alors si votre portable chauffe, oubliez Darty et filez chez Norauto !

Share

Image de prévisualisation YouTube

Quand deux lecteurs de disquettes se retrouvent, que font-ils ?

Un duo musical !

Non ?

Et bien si, regardez.

Je veux les mêmes…

Share

C’est ce que tend à démontrer l’équipe de Tom’s Hardware en soumettant à une véritable torture un pauvre disque dur de type SSD (pour Solid-State Drive).

Avant de commencer la description du supplice, mettons au point l’appellation : on ne dit plus disque mais “Espace de stockage à mémoire flash de type SSD”. Évidemment on peut faire plus court et appeler ce nouvel élément “lecteur SSD” ou SSD tout court :-D .

Une rumeur née en même temps que la sortie des premiers SSD, hors de prix soi-dit en passant, décrivait la fragilité de ce type de lecteur à mémoire flash. Etait en cause le nombre limité de cycles lecture-écriture qui, selon la technologie adoptée SLC (Single Level Cell) ou MLC (Multi Level Cell), divise encore par dix cette durée de vie réputée si courte.

Pour ne pas vous perdre dans les différentes techniques utilisées pour la fabrication des SSD, je vous renvoie sur le site de notre encyclopédie mondiale : Wikipedia.

Sachez toutefois que la technologie MLC permettant de stocker plusieurs informations élémentaires (bits) sur une même cellule, a logiquement la durée de vie la plus courte. Et c’est un SSD utilisant cette technique qui sert de support à l’expérience dont je vous parle.

Les bourreaux de Tom’s H. ont donc choisi un SSD, je cite, “Falcon de 128 Go, qui utilise un contrôleur Indilinx et de la mémoire MLC Samsung donnée à ~10 000 écritures (K9HCG08UIM)“. Voilà pour les caractéristiques du condamné.

Le principe de la torture infligée est d’écrire et d’effacer 1 Go de données de manière aléatoire, 24h/24, 7 jours/7, jusqu’à ce que mort s’en suive.

Eh bien l’expérience, commencée il y a deux mois, continue son petit bout de chemin. Le SSD-martyr n’a pas encore rendu l’âme malgré les 300 To écrits et effacés et les plus de 5000 cycles de lecture-écriture subits. N’oubliez pas que ce SSD est donné pour ~10 000 cycles. Les conclusions pessimistes prennent depuis une autre direction.

D’ailleurs les testeurs, par la voix de l’auteur de l’article Pierre Dandumont, martèlent depuis le début “la durée de vie est pour nous un faux problème“. Force est maintenant de les croire et c’est avec soulagement que dorénavant nous pourrons nous aussi profiter des superbes performances de ces nouveaux disques durs. D’autant que les prix ont bien chuté depuis.

Suivre le test sur Tom’s Hardware.

Vous noterez que le lien ci-dessus vous oriente sur une page qui titre entre autre “en 34 nm, il serait mort” et au bas de l’article un lien qui titre “”en 25 nm, il serait mort” tout simplement parce que plus la cellule est petite et moins elle offre de matière d’usure.

Share

Le site de Tom’s Hardware nous gratifie actuellement d’un autre reportage funny ayant pour thème le mauvais goût en matière de tuning PC.

Dans un pot-bien-pourri de tout ce qu’on peut trouver de plus moche, l’auteur a bien appliqué l’objet du thème. A défaut de nous donner envie, ces créations nous feront rire, c’est sûr ! :)

Ci-dessous un exemple de ces créations hurluberluesque (si vous me permettez le néologisme) :

Le reste du reportage que je ne peux que vous recommander sur Tom’s Hardware.

Share

Souris Jet Aircraft Tom’s Hardware est un site qui traite spécialement de l’Informatique et notamment, comme son nom l’indique si bien, du matériel informatique.

On y trouve toutes sortes de tests : du processeur aux écrans, en passant par les cartes graphiques, la gestion des réseaux, le système d’exploitation… Que du sérieux quoi ! Trop sérieux même pour intéresser une autre personne que le spécialiste. Pourtant…

C’est avec plaisir que j’ai trouvé un documentaire sur les souris que l’auteur de l’article a intitulé très justement “20 souris (heureusement) uniques“. Notez l’utilisation de l’adverbe entre les parenthèses ; personnellement j’aurais pieusement mentionné “Dieu merci !“.

Le panorama comporte 20 souris que je pense invendables mais qui méritent le détour. Vous comprendrez ce que je veux dire après y avoir vous-même effectué une petite visite.

Après ce passage, je suis sûr que vous aimerez votre souris comme jamais ! :)

Jetez un œil sur les 20 souris (heureusement) uniques.

Share

Astuce Pour connaître l’âge de votre PC, il suffit de réaliser une petite manipulation :

– allez dans “démarrer” puis cliquez sur “Exécuter”,
– tapez “cmd” puis validez,
– dans la fenêtre noire, tapez “debug” puis validez,
– tapez ensuite : “df000:fff5“, à coté du petit “-“.

A la fin de la ligne qui apparaît, il y a une date du style “xx/xx/xx“. On peut considérer que c’est la date de fabrication de votre machine.

Age PC

En fait, il semblerait que cette date soit celle de première mise en route de la carte mère de votre machine.

Un grand merci à Arckoy pour avoir partagé cette trouvaille sur le forum.

Share

Comme le démontre ce spot de pub, le Nikon Coolpix SJ1000pj permet donc de projeter les photos prises par ce dernier sur une surface plane en qualité VGA, avec une taille allant jusqu’à 100 cm.

Le concept me plait, on arrête plus le progrès. Mais quel intérêt cet appareil a-t-il vraiment, mis à part de projeter les photos après une soirée ou épater les amis ? Pour moi, ce Nikon reste un bon appareil avec sa résolution de 12,1 méga pixels, avec juste un petit “gadget” en plus, mais je vous laisse le découvrir et donner votre avis.

Plus d’informations sur le Nikon Coolpix S1000pj. On peut le trouver autour de 400 euros.

Share

mac2sell Une fois n’est pas coutume, nous allons parler de la marque à la pomme : Apple. Et plus précisément de l’iPhone.

Avec la fin de l’exclusivité de l’iPhone chez Orange, nous avons vu fleurir des prix attractifs proposés par les autres opérateurs. Mais, lorsque l’on ne peut pas changer d’opérateur afin d’obtenir le téléphone au prix bas ou encore bénéficier d’un prix renouvellement intéressant, les prix affichés sont plutôt douloureux.

Curieux, j’ai cherché parmi les sites classiques de vente de matériel d’occasion afin d’avoir un aperçu des prix pratiqués. Et là, on trouve tout et à n’importe quel prix. Comment s’y retrouver et à qui faire confiance ?

Mac2Sell est le site qu’il vous faut. En indiquant quelques informations sur le matériel recherché, vous arrivez rapidement à un argus du produit, et ce dans tous les pays et pour toutes les devises. On apprécie l’aspect graphique et ergonomique du site qui permet ainsi de se faire une idée, de tout le matériel proposé par Apple : iPod, iMac, iBook, MacBook Air et bien d’autres encore.

Pour connaître le prix du matériel Apple d’occasion, faites un tour sur mac2sell.net

Share