EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués liberté

Image de prévisualisation YouTube

S’il y a bien un jeu auquel j’ai adoré m’adonner, c’est bien Far Cry, premier du nom. Le scénario était sans doute un peu léger mais l’immensité de l’espace de jeu donnait un sentiment de liberté que je n’avais jamais connu dans les FPS avant ce titre.

Far Cry 2 m’avait déçu. La recette était pourtant la même mais ça sentait le réchauffé. J’ai moins accroché à l’ambiance africaine alors qu’avais adoré me balader sur les îles paradisiaques. Du coup, j’avais arrêté assez tôt dans l’aventure.

J’espère donc que ce troisième opus sera un retour aux sources. Cette vidéo me met l’eau à la bouche. D’ailleurs, quand je vois la qualité de cette bande annonce, je me dis que Ubisoft a dû mettre le paquet.

Vivement le 6 septembre 2012.

Share

Quand j’ai vu le billet de Bob sur le black-out de différents sites contre la SOPA et autres lois liberticides, je me suis dis “Et que se passe-t-il dans mon pays, rempli de vaches et de chocolat (et de fric :-D)?  Sommes nous aussi en train de mettre en place une censure à la chinoise ?

Et la réponse est : NON !

Notre Conseil Fédéral (en gros, le conseil réunissant les ministres) s’est exprimé au sujet des lois de type HADOPI :

Les mesures envisagées allaient de la communication des données d’abonnés aux titulaires de droits à la coupure de l’accès à Internet pour les abonnés auteurs d’infractions, des procédés, donc, qui ne sont guère compatibles avec le droit suisse.

Et rajoute que :

Ces mesures ne sont guère compatibles avec le droit à la liberté d’expression, et le fait que ce verrouillage ne soit pas ordonné par un tribunal, mais qu’il émane d’une entreprise privée le rend encore plus problématique.

De plus le Conseil Fédéral juge que la mise en place d’un système de type SOPA coûterait trop d’argent. Et que le manque à gagner à cause du téléchargement illégal est compensé par l’achat de plus en plus important de places de concert.

Preuve est faite que ces mesures ne sont pas efficaces et qu’il existe quand même des gouvernements sensés dans ce bas monde :] .

Source: Numérama ainsi que le Rapport du Conseil fédéral sur les utilisations illicites d’œuvres sur Internet.

Billet proposé par Vlad’ sur le Forum.

Share

Hier soir, je me suis fait une soirée sans Internet : sport, film et dodo. Je me réveille ce matin et j’apprends que le FBI a fait fermer le plus grand site de partage au monde : Megaupload, 13ème site le plus visité au monde !

Conclusion : dès que je ne suis pas sur la Toile, c’est vite le foutoir ! Mais trêve de plaisanterie car l’heure est grave.

En effet, en étudiant un peu la question, j’ai compris que le FBI n’avait pas saisi tout le matériel de Megaupload mais seulement la partie américaine qui était hébergée par la société Carpathia Hosting (Virginie). Le FBI a également arrêté pas mal de monde, dont le fameux Kim Dotcom (ou Kim Schmitz) qui est le PDG de Megaupload.

De plus, les américains auraient (mais alors là, c’est à vérifier) réalisé un blocage de DNS sur le site de Megaupload. En gros, il aurait coupé la liaison entre l’adresse du site et le contenu du site. Du coup, le site n’est plus accessible en tapant son adresse dans les moteurs de recherche. Comme les américains contrôlent l’ICANN, qui gère ces fameux DNS, ils sont en mesure de couper n’importe quel site, où qu’il soit situé dans le monde ! Tous les abus sont donc possibles.

Bon alors, on télécharge où maintenant ? Car ce n’est pas avec nos salaires de misère que l’on va profiter d’un peu de Culture, me souffle un lecteur assidu. Pas de panique, les sites d’hébergement de fichiers pullulent. Ils vont sans doute voir leur croissance s’accélérer comme par enchantement.

Par contre, les représailles s’annoncent terribles car le groupe Anonymous lance une sorte de croisade contre la censure sur le Net. De nombreux sites d’ayants droits ont été immédiatement piratés et des cyber-attaques contre des sites officiels ont été lancées. Les anonymous ont notamment réussi à bloquer le site du FBI.

Et du côté des utilisateurs, ça donne quoi ? Et bien vous pouvez tous dormir tranquilles car ils ne vont pas mettre 150 millions d’internautes en prison. Par contre, les possesseurs de comptes premium ne rentreront sûrement pas dans leurs frais. A moins que Megaupload ne rebondisse, en attendant de gagner, je l’espère, son procès (s’il y a procès d’ailleurs car avec les dictatures, on ne sait jamais).

Enfin, il est à noter que notre cher Président de la République s’est très rapidement réjoui du coup d’éclat du FBI. Les amoureux de la Liberté d’expression et de l’Internet libre apprécieront sans doute ce geste au moment de glisser leur bulletin dans l’urne…

Share

Si vous vous êtes baladés un peu sur la Toile hier, vous avez sûrement constaté que pas mal de sites affichaient porte close. La raison de ce black out nous vient des États Unis où le gouvernement prévoit de faire voter deux lois particulièrement liberticides.

La première loi (ou plutôt groupe de lois) se nomme SOPA, pour Stop Online Piracy Act et vise à “élargir les capacités d’application du droit d’auteur et des ayants droit pour lutter contre sa violation en ligne et les contrefaçons” (Wikipedia) et la seconde porte le joli nom de PIPA, pour Protect Intellectual Property Act.

Si j’ai bien tout compris, et pour faire très simple, ces projets de lois visent à renforcer le pouvoir des “ayants doits” qui pourraient ainsi court-circuiter le système judiciaire et obligeraient les FAI à instaurer des filtres, entre autres… Ce serait un énorme recul au niveau de la liberté d’expression et des échanges culturels.

Sous couvert d’une lutte contre le piratage et le téléchargement illégal, le gouvernement américain serait en mesure de censurer n’importe quel site. Et mettrait d’énormes moyens pour surveiller le Net.

En France, on est déjà bien servi, merci ! Nous avons cette pustule d’HADOPI qui ne fonctionne pas et qui nous coûte un maximum d’argent et la LOPPSI qui permet de mettre n’importe quel site sur une liste noire, sans passer par la case justice. Pour une fois, et malheureusement, on est à la pointe ! Enfin en théorie…

Alors disons simplement :
NON : à la censure et au filtrage du Net.
OUI : à la Liberté d’expression.

Internet doit rester un espace de Liberté, d’expression et d’échanges. C’est d’ailleurs un peu, le dernier qu’il nous reste…

Share

La Liberté, c’est un peu ça…

Pas très “Informatique” mais j’adore cette image !

Repéré sur 9gag.com.

Share

Pour ceux qui en doutent encore, les récents évènements survenus en Tunisie et maintenant en Égypte, montrent bien l’importance d’Internet et des réseaux sociaux comme dernier rempart de la Liberté, avec un grand “L”.

Un pays entier peut s’embraser et renverser un gouvernement tant que les manifestants peuvent communiquer grâce à la Toile mondiale.

En Égypte, le pouvoir (encore) en place l’a bien compris et a carrément décidé de couper tous les accès à Internet. C’est une grande première car d’habitude, les régimes autoritaires se contentent de filtrer les communications vers les réseaux sociaux (Facebook et Twiter). Il faut dire qu’il existe de nombreux moyens pour contourner ces filtrages.

Heureusement, la résistance s’organise à l’extérieure de l’Égypte pour tenter de raccorder le pays au réseau mondial. En France par exemple, c’est le modeste fournisseur d’accès FDN, qui propose aux égyptiens (qui disposent encore d’une ligne téléphonique) un accès anonyme à Internet au numéro suivant : +33172890150 (login : toto et pass : toto).

Le mouvement activiste suédois Telecomix a également mis en ligne une page de Wiki afin de centraliser tous les moyens qui peuvent permettre aux égyptiens de communiquer (canaux IRC, radios, logiciels…).

Si l’on considère donc que le réseau Internet contribue à apporter et à maintenir la Liberté dans les pays, et l’on en a la preuve actuellement, je me demande si ce ne serait pas le bon moment pour faire fléchir notre gouvernement qui tente par tous les moyens de filtrer l’Internet français (LOPPSI, HADOPI…) ?

Share

Quatre jours seulement après avoir été libéré des geôles tunisiennes, Slim Amamou, le célèbre blogueur tunisien et farouche opposant au régime de l’ex-président Ben Ali, a prêté serment hier. Il devient secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports du gouvernement transitoire  mené par le nouveau président par intérim, Foued Mebazaa, et son Premier ministre Mohamed Ghannouchi.

Celui qui était plus connu sous le pseudo Slim404, avait été arrêté le 6 janvier pour destruction de sites officiels. Il aurait participé à des opérations déclenchées par les Anonymous (des “résistants hackers”) qui visaient la mise à mal de plusieurs sites en rapport avec le pouvoir alors en place.

Bien que sa nomination suscite de nombreuses interrogations et n’a peut-être comme seul but que de calmer le Web tunisien (qui a pris une grande part dans la tournure des évènements), il m’est agréable de penser que pour une fois, Internet est considéré comme un véritable moyen d’expression, et surtout d’expression de la Liberté.

Slim Amamou serrant la main de Foued Mebazaa, le président tunisien par intérim
(Photo Match)

Monsieur le président, je suis également blogueur et rebel (si c’est vrai !). Je souhaiterai donc devenir rapidement Ministre des Sports. Comme ça je pourrai voir les matchs de foot et voyager en avion gratos… et virer HADOPI aussi !

Share

De très nombreuses associations, syndicats et partis politiques se sont donnés rendez-vous dans plusieurs villes de France pour manifester contre le projet de loi LOPPSI 2 qui s’avère particulièrement liberticide.

Une manifestation aura lieu le 15 janvier à Paris et avant le 18 janvier dans les autres villes, date où le Sénat doit entamer sa deuxième lecture du projet.

Sous couvert de lutter contre la pédophilie (et il faut bien entendu faire le maximum pour lutter contre ce fléau), la LOPPSI est un package de lois sécuritaires qui vont entraîner un recul général de nos libertés individuelles. Entres autres, la Police pourra faire fermer n’importe quel site sans avoir besoin de recourir à la Justice, et sans qu’aucun recours ne puisse avoir lieu !

D’ailleurs, au lieu de vous reprendre les grands points un par un, je vous propose une vidéo réalisée par le Syndicat de la Magistrature qui analyse les dangers de la loi LOPPSI :

En gros, on nous promet de nombreuses dispositions qui heurtent les principes même de la démocratie et menacent les libertés individuelles à travers un fichage des citoyens, les joies de la vidéo surveillance, la création de nouvelles infractions, la modification de l’ordonnance de 1945 pour les mineurs, le contournement du rôle du juge… Vous trouverez un document de synthèse en 24 points (réalisé par Le Collectif Liberté Egalité Justice) sur antiloppsi2.net.

A l’heure où j’écris ces lignes, voici les villes dans lesquelles se dérouleront des manifestations :

Alès : Lundi 17 janvier à 13h00 : place Saint-Jean devant le portail d’entrée de la cathédrale, dif de tract et table de presse…

Anduze (Gard – 30) : Lundi 17 janvier à 18h30 : Café Repaire au Triboulet, rue de la bouquerie, projection – informations – débat.

Angers : Mardi 18 : Rassemblement à partir de 14h30 Place Leclerc.

Avignon : Samedi 15 janvier 2011 à 10h30 devant la préfecture, Bd Limbert

Brest et Plounéour-Ménez : samedi 15/01 à partir de 14h place de la Liberté (devant l’Hôtel de Ville) à Brest. Le dimanche 16 Janvier 2011 aura lieu au Roc’h Tredudon, à Plounéour-Ménez (Monts d’arrée) – Informations sur place à partir de 10 heures et jusqu’à 17 heures. Pique-nique à midi, café et musique à volonté toute la journée..

Bordeaux : samedi 15 janvier 2011 à 17h30 Place Paul Doumer contre la LOPPSI2 et en soutien aux squats de la BASE et de la CAVE contre lesquels des procédures d’expulsion ont été entamées. Mobilisez très largement autour de vous !!! (partis, amis, assos, parents, orgas, collègues…)

Chambéry : les 15 et 16 janvier : Présence et discussion sur les marchés. Mardi 18 janvier : Rassemblement à 17h30 aux Éléphants.

Clermont-Ferrand : samedi 15 janvier à partir de 14 h : Rassemblement Place de Jaude.

Dax : rassemblement Samedi 15 à 14h00, place Thiers, pour un weekend d’échanges et de forum. Programme sur place, prévoyez, guitares, tentes et duvets pour la veillée. Soupe aux cailloux et café offerts.

Foix : vendredi 14 Janvier, à 18h, devant la Préfecture de Foix, distribution de tracts aux personnes (élus et société civile) pour la présentation des voeux du Préfet, Puis à 20h à l’Equit’able à Foix réunion du RAAL (Réseau Actions Ariège Libertés) pour préparer la réunion publique du 19 Janvier. Mercredi 19 Janvier, à 14h, Salle Jean Jaurès à la Mairie de Foix, pour des informations et envisager des actions, réunion publique du RAAL.

Grenoble : rassemblement le 15 janvier à 13h. parking de l’Esplanade, pour préparation, puis départ d’un convoi informatif dans la ville – puis petite animation Place Grenette. Samedi 15 janvier à RIVES (38) – avec La Voix des rroms à 16h et avec Serge Portelli magistrat à 20h15- aux 4èmes Rencontres départementales des luttes et de la résistance, où les questions posées par la Loppsi2 seront centrales.

Lille : manifestation le samedi 15 janvier, départ à 14h, place de la République.

Limoges : rassemblement le samedi 15 janvier à 14h, devant la préfecture.

Lyon : samedi 15 janvier à 14h Place des Terreaux.

Mantes-la-Jolie : rassemblement devant la Sous-Préfecture, samedi 15 janvier à 11h.

Marseille : rassemblement ce samedi 15 janvier à 14h aux reformés (en haut de la cannebière, au niveau des fontaines).

Nantes : mardi 18 Janvier à 18h : rassemblement devant la préfecture.

Nîmes : mardi 18 janvier à 18h30 : rassemblement devant le centre de vidéosurveillance de Nîmes. Fin janvier : projet de débat public sur la LOPPSI 2 avec des juristes (syndicat de la magistrature /Gandini)

Paris : samedi 15 Janvier à 14h30 au métro Odéon : rassemblement à la veille du passage de la LOPPSI 2 en seconde lecture au Sénat.
Plazac (24). Samedi 15 et dimanche 16 janvier : Réunion publique, installation plastique, point info, montage d’une tente (devant la salle des fêtes)…
Pontivy (56). Samedi 22 Janvier à 11h place du Martray à Pontivy : rassemblement et occupation de la place publique contre la loi LOPPSI2 et la vidéo-surveillance à Pontivy. Nous souhaitons nous réapproprier l’espace publique : table de presse, bouffe à prix libre, animations, musique, débat…

Rennes : un rassemblement aura lieu samedi 15 janvier à 15h place de la mairie à pour protester et informer sur la loi LOPPSI 2.

Rouen : samedi 15 janvier à 15h : Rassemblement devant le Palais de Justice. Ambiance festive, bouffe, banderoles, musique, vélos, prolos. Possibilité de venir faire les banderoles au 30 Rue du Lieu de Santé au cours de la semaine (un atelier prévu Vendredi 14 à partir de 20h).
Strasbourg. Samedi 15 janvier à partir de 14h : Rassemblement Place Kléber.

Toulouse : samedi 15 janvier à partir de 14h : Campement Place du Capitole (tipis, yourtes, caravanes, camions…) Conférence de presse à 15h sur place. AG jeudi 14 à 18h à la brèche.

Tours : samedi 15 janvier à partir de 14 h 30 : Rassemblement Place de la Liberté.

Valence : samedi 15 janvier à 11h Rassemblement, place de la Liberté.

Et vous les lecteurs de ce blog, allez-vous défiler ?

Toutes ces actions sont centralisées sur le site antiloppsi2.net où l’on retrouve également un grand nombre d’informations sur le contenu de ce projet de loi liberticide.

lès

- Lundi 17 janvier à 13h00 : place Saint-Jean devant le portail d’entrée de la cathédrale, dif de tract et table de presse…

Anduze (Gard – 30)

- Lundi 17 janvier à 18h30 : Café Repaire au Triboulet, rue de la bouquerie, projection – informations – débat.

Angers

- Mardi 18 : Rassemblement à partir de 14h30 Place Leclerc.

Avignon

Une réunion de 50 personnes le 8 janvier a décidé d’un rassemblement
- le Samedi 15 janvier 2011 à 10h30 devant la préfecture, Bd Limbert

Brest et Plounéour-Ménez

- Le samedi 15/01 à partir de 14h place de la Liberté (devant l’Hôtel de Ville) à Brest

- Le dimanche 16 Janvier 2011 aura lieu au Roc’h Tredudon, à Plounéour-Ménez (Monts d’arrée) – Informations sur place à partir de 10 heures et jusqu’à 17 heures. Pique-nique à midi, café et musique à volonté toute la journée..

Bordeaux

- le Samedi 15 janvier 2011 à 17h30 Place Paul Doumer contre la LOPPSI2 et en soutien aux squats de la BASE et de la CAVE contre lesquels des procédures d’expulsion ont été entamées. Mobilisez très largement autour de vous !!! (partis, amis, assos, parents, orgas, collègues…)

Chambéry

- Les 15 et 16 janvier : Présence et discussion sur les marchés.
- Mardi 18 janvier : Rassemblement à 17h30 aux Éléphants.

Clermont-Ferrand

- Samedi 15 janvier à partir de 14 h : Rassemblement Place de Jaude.

Dax

- Rassemblement Samedi 15 à 14h00, place Thiers, pour un weekend d’échanges et de forum. Programme sur place, prévoyez, guitares, tentes et duvets pour la veillée. Soupe aux cailloux et café offerts.

Foix

- Vendredi 14 Janvier, à 18h, devant la Préfecture de Foix, distribution de tracts aux personnes (élus et société civile) pour la présentation des voeux du Préfet, Puis à 20h à l’Equit’able à Foix réunion du RAAL (Réseau Actions Ariège Libertés) pour préparer la réunion publique du 19 Janvier

- Mercredi 19 Janvier, à 14h, Salle Jean Jaurès à la Mairie de Foix, pour des informations et envisager des actions, réunion publique du RAAL

Grenoble

- Rassemblement le 15 janvier à 13h. parking de l’Esplanade, pour préparation, puis départ d’un convoi informatif dans la ville – puis petite animation Place Grenette

- Samedi 15 janvier à RIVES (38) – avec La Voix des rroms à 16h et avec Serge Portelli magistrat à 20h15- aux 4èmes Rencontres départementales des luttes et de la résistance, où les questions posées par la Loppsi2 seront centrales.

Lille

- Manifestation le samedi 15 janvier, départ à 14h, place de la République

Limoges

- Rassemblement le samedi 15 janvier à 14h, devant la préfecture.

Lyon

- Samedi 15 janvier à 14h Place des Terreaux.

Mantes-la-Jolie

- Rassemblement devant la Sous-Préfecture, samedi 15 janvier à 11h

Marseille

- Rassemblement ce samedi 15 janvier à 14h aux reformés (en haut de la cannebière, au niveau des fontaines)

Nantes

- Mardi 18 Janvier à 18h : rassemblement devant la préfecture.

Nîmes

- Mardi 18 janvier à 18h30 : rassemblement devant le centre de vidéosurveillance de Nîmes

- Fin janvier : projet de débat public sur la LOPPSI 2 avec des juristes (syndicat de la magistrature /Gandini)

Paris

- Samedi 15 Janvier à 14h30 au métro Odéon : rassemblement à la veille du passage de la LOPPSI 2 en seconde lecture au Sénat.

Plazac (24)

- Samedi 15 et dimanche 16 janvier : Réunion publique, installation plastique, point info, montage d’une tente (devant la salle des fêtes)…

Pontivy (56)

- Samedi 22 Janvier à 11h place du Martray à Pontivy : rassemblement et occupation de la place publique contre la loi LOPPSI2 et la vidéo-surveillance à Pontivy. Nous souhaitons nous réapproprier l’espace publique : table de presse, bouffe à prix libre, animations, musique, débat…

Rennes

- Un rassemblement aura lieu samedi 15 janvier à 15h place de la mairie à pour protester et informer sur la loi LOPPSI 2.

Rouen

- Le samedi 15 janvier à 15h : Rassemblement devant le Palais de Justice. Ambiance festive, bouffe, banderoles, musique, vélos, prolos. Possibilité de venir faire les banderoles au 30 Rue du Lieu de Santé au cours de la semaine (un atelier prévu Vendredi 14 à partir de 20h).

Strasbourg

- Samedi 15 janvier à partir de 14h : Rassemblement Place Kléber.

Toulouse

- Samedi 15 janvier à partir de 14h : Campement Place du Capitole (tipis, yourtes, caravanes, camions…) Conférence de presse à 15h sur place.

- AG jeudi 14 à 18h à la brèche

Tours

- Samedi 15 janvier à partir de 14 h 30 : Rassemblement Place de la Liberté.

Valence

- Samedi 15 janvier à 11h Rassemblement, place de la Liberté.

Share

Cdiscount est est un distributeur de produits de consommation bien connu, qui vend exclusivement ses produits en ligne. J’ai déjà passé quelques commandes chez eux et je reconnais que j’apprécie leurs services.

Mais depuis novembre 2010, je reçois pratiquement un mail par jour de leur part. J’ai laissé passer le mois de décembre, en supportant ces mails car j’étais curieux de voir jusqu’où allaient les choses. Voici d’ailleurs un screenshot qui parlera de lui même :

C’est donc 19 mails que j’ai reçus. Sur 31 jours, je trouve que cela fait beaucoup quand même ! D’accord, c’était une période de fête et du coup, Cdiscount a sans doute voulu booster son site Internet. Mais bon, les fêtes sont terminées et ça continue. Je n’arrête pas d’en recevoir.

A un moment, j’ai même cru que Cdiscount était devenu un leader dans le monde du spam :) .

J’en profite donc pour vous donner une petite astuce qui va vous permettre, le plus souvent, de ne plus recevoir ce genre de publicité.

Prenez quelques secondes et allez jeter un œil à la fin d’un des messages que vous ne souhaitez plus recevoir. Il y a, en général, un petit texte qui contient soit un lien pour se désabonner, soit une explication. C’est obligatoire !

Pour Cdiscount, c’est une explication qui mène à un lien juste au dessus pour se désabonner. Le voici :

En application de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d’opposition, d’accès et de rectification des données vous concernant. Vous pouvez exercer ces droits par courrier postal adressé à : Cdiscount.com / SGPN – Service Clients désabonnements – BP 90200 – 93472 Neuilly Sur Marne. Vous pouvez vous désabonner ou modifier vos abonnements aux newsletters de Cdiscount (i) en cliquant sur les liens hypertextes « Gérer mes abonnements » ou « Me désabonner » ci-dessus, (ii) en vous rendant directement sur vos pages personnalisées de l’Espace Clients et en cliquant sur le lien « Modifier mes préférences » ou encore (iii) par courrier postal à l’adresse susmentionnée. Les demandes de désabonnement présentées à Cdiscount seront prises en compte dans un délai maximum de 48 heures, sauf pour les demandes transmises par courrier postal, qui requièrent un délai de 8 jours.

Pour conclure, je dirai qu’il faut souvent décocher les petites cases présentes lorsque l’on s’inscrit sur un site Internet sous peine de recevoir un maximum de spam. Les sites sérieux vous proposeront toujours un moyen de vous désabonner.

Share

C’est assez rare pour le signaler, Nicolas Dupont-Aignan encourage tous les internautes à “télécharger au maximum” du contenu illicite pour lutter contre l’HADOPI, allant même jusqu’à mettre au défi le gouvernement de “fermer toutes les connexions Internet de centaines de milliers de personnes”.

Ce parlementaire est député de l’Essonne, Maire d’Yerres et président de “Debout la République” qui a recueillie 4,15 % des suffrages au soir du premier tour de l’élection régionale de 2010 en Île-de-France.

Outre l’aspect légèrement démagogique (voire plus) de sa déclaration, c’est bien la première fois que j’entends un homme politique inciter les internautes à plonger dans illégalité. Ardent défenseur de la licence globale, il affirme que “si on gagne ce combat, Internet restera un média de liberté”. Rien que ça…

Je vous laisse écouter son intervention dans l’émission Petit stream entre amis sur Europe 1 :

Image de prévisualisation YouTube

Comme vous avez pu l’entendre, il n’hésite pas non plus à fustiger la “carte musique” qui est d’ailleurs, à mon avis, une aberration économique. C’est effectivement comme mettre un cataplasme sur une jambe de bois…

D’ailleurs, en y réfléchissant deux minutes… Si l’on redistribuait :
– l’argent qui va vers les VPN pour ne pas se faire attraper par l’HADOPI,
– l’argent qui va servir à faire fonctionner HADOPI (bureau, personnel, courriers…),
– l’argent qui va être perdu en frais de justice,
– l’argent qui va dans les taxes sur les supports numériques,
– la part de nos impôts qui va aller à la “carte musique” et aux spots publicitaires grotesques,
– la part de nos impôts qui a fait fonctionner tous les rouages de l’État pour nous pondre HADOPI (ça doit coûter un maximum),
– l’argent qui sert à développer des protections pour CDs et DVDs,
– etc… Vous pouvez compléter la liste…

Ce seraient les ayant droits qui seraient contents…

Photo Wikipedia.

Share