EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués ordinateur

Image de prévisualisation YouTube

Avant hier, le 19 Juin 2014 au matin, le réseau social Facebook a été indisponible pendant une heure dans le monde entier.

Le site Norse-corp qui possède une technologie capable de reconstituer les attaques pirates (DDoS dans ce cas précis), a publié une carte de ce qu’il s’est passé.

Un énorme flux de requêtes est parti de Chine vers les États-Unis. Rien ne prouve que ce soit effectivement des chinois qui sont à la manœuvre. Des pirates bien organisés ont pu également utiliser un grand nombre d’ordinateurs infectés.

Image de prévisualisation YouTube

La culture 8-bits consiste à remettre au goût du jour des graphismes ou des musiques qui s’inspirent de ce qui se faisait sur les ordinateurs des années 80-90 (aux heures de gloire du CPC 6128, pour ne citer que celui sur lequel j’ai fait mes classes).

Les petits gars de chez Cinefix se sont amusés à résumer les premiers volets du Hobbit en version rétro. On se croirait dans un véritable jeu SNES ou Megadrive.

L’animation est vraiment bien fichue…

recyclage_ecran_lcdEn me baladant sur la Toile, je suis tombé sur cette vidéo très intéressante.

Un internaute astucieux et bricoleur nous explique comme recycler une dalle LCD récupérée sur un vieil ordinateur portable (dont la carte mère serait grillée par exemple) en la transformant en écran plat pour une tour fixe.

Je vous laisse découvrir la manipulation qui a l’air assez simple. Elle consiste principalement à convertir, grâce à un kit électronique que l’on peut acheter sur Internet, les signaux (DVI, VGA ou HDMI) émis par la carte graphique de l’ordinateur vers le protocole LVDS, employé par la majorité des dalles LCD d’ordinateur portable.

Image de prévisualisation YouTube

Il faut également préparer un support pour la dalle.

Vous trouverez plus d’explications sur le site perso de cet ingénieux bricoleur : tiennotblog.fr.

minecraft_logoApparemment, certains d’entre vous ont été intéressés par le billet où j’expliquais rapidement comment se monter un petit serveur perso pour Minecraft.

Cela ne m’étonne pas car ce jeu est vraiment tip top et peut être joué à n’importe quel âge : tout le monde y trouve quelque chose à faire…

Depuis la mise à jour 1.7.2, il est possible d’ajouter un petit logo à côté du nom de son serveur, dans la liste “multijoueur”.

La manipulation est très simple. Il suffit de se fabriquer un petit logo de 64 x 64 pixels et de le sauver sous le nom “server-icon.png“. Puis vous le placez simplement dans le dossier où se trouve votre serveur, à la racine.

Je l’ai fait pour mon serveur :

minecraft_logo_serveur

Bon cela ne va pas révolutionner votre façon de jouer mais cela donnera un air un peu plus “pro” votre installation.

minecraft_logoÉtant un passionné de jeux vidéo, je ne pouvais passer à côté de Minecraft. Jusque là, les graphismes épurés (voire même très épurés) de ce jeu m’avaient toujours rebutés et mon expérience d’aventurier s’était contentée d’un simple atterrissage dans le jeu, suivi d’une désinstallation avant d’aller vomir (oui, je suis assez sensible à la qualité graphique :wink: ).

Mais il ne faut jamais dire “jamais” et, sous l’insistance de copains joueurs, j’ai réinstallé le jeu, j’ai ajouté un pack qui améliore les textures et j’ai plongé

Pour ceux qui ne connaissent pas, Minecraft est un jeu aux multiples facettes, ce qui fait que tout le monde peut y trouver son bonheur. Comme je suis fainéant, un petit tour sur Wikipedia pour présenter le jeu :

Minecraft est un jeu vidéo indépendant de type Bac à sable (construction complètement libre) développé par Markus Persson, plus connu sous le pseudonyme de Notch par la communauté. Il reste toujours en développement et reçoit régulièrement des mises à jour.

Donc effectivement, Minecraft est un jeu de construction où il est possible d’interagir avec l’environnement afin de le faire évoluer et de le transformer à sa convenance.

Personnellement, je suis fan du mode de jeu “survie” où l’on débarque tout nu dans un univers “vierge” et où il faut se fabriquer ses outils, trouver de la nourriture, construire sa maison… Bref tout ce qu’il faut pour ne pas se faire croquer par les monstres qui apparaissent la nuit.

minecraft_1

Comme pour tous les jeux, Minecraft est encore plus rigolo à plusieurs. C’est pour cela que j’ai rapidement transformé mes parties solo en parties multijoueurs.

Je vais vous proposer deux façons d’héberger une partie multijoueurs. Il y a cependant quelques pré-requis à respecter :

  • les joueurs doivent avoir la même version du client du jeu,
  • le firewall de l’ordinateur hôte doit laisser passer le jeu.

1. Transformer une partie solo en partie multi :

Pour cela, c’est très simple : une fois la partie solo lancée, vous cliquez sur “Echap” et vous sélectionnez “ouvrir au réseau local“. Le numéro de port apparaît. Il suffit d’ajouter devant l’adresse IP de votre machine. Vous obtenez un truc du type : 86.12.35.64:51716 (adresse imaginaire). Il suffit de donner cette adresse à ceux qui veulent vous rejoindre et c’est parti.

2. Créer un serveur dédié chez soi.

Lorsque je partage une partie solo, j’ai remarqué que plus il y a avait de joueurs et plus mon ordinateur ramait. Du coup, comme j’ai plusieurs ordinateurs sous la main, j’en ai dédié un spécifiquement pour faire tourner un petit serveur Minecraft sans prétention. Je me suis tourné vers un serveur Bukkit et plus précisément vers BukkitGUI qui possède une interface graphique très pratique. Pour faire très simple :

  • vous téléchargez BukkitGUI sur dev.bukkit.org
  • vous récupérez un fichier “.jar” sur dl.bukkit.org (personnellement je prends le dernier “beta build”)
  • vous lancez BukkitGUI et vous vous rendez sur l’onglet “Options du lanceur”
  • vous indiquez au programme où se trouve le fichier”.jar” dans votre ordinateur
  • vous lancez le serveur avec “Démarrer”.

Il suffit alors de donner votre adresse IP suivi du numéro de port (25565 par défaut il me semble) à tous ceux qui veulent vous rejoindre. L’intérêt d’utiliser une solution Bukkit réside dans la quantité de plugins qu’il est possible d’ajouter très facilement à votre serveur afin de customiser.

minecraft_2

Notez que cette solution du serveur que l’on créé chez soi n’est pas la panacée. L’idéal serait de monter un véritable serveur dédié hébergé en ligne sur un ordinateur puissant qui serait doté d’une bonne borne passante. Personnellement, je trouve que cette solution conviendra très bien à tous ceux qui veulent débuter sur Minecraft sans se prendre la tête, et tout en maîtrisant pas mal de paramètres.

Pour conclure, je dirai que je sais bien que vous êtes déjà très nombreux à jouer à Minecraft et que la majorité d’entre vous doit déjà connaître parfaitement le fonctionnement d’un serveur Minecraft. J’ai écrit ce billet pour les autres, afin de leur éviter de passer trop de temps à chercher comment monter un serveur d’appoint. N’hésitez pas à compléter mon propos dans les commentaires de ce billet.

Image de prévisualisation YouTube

Cette année 2013 a été riche au niveau des jeux vidéo.

Comme c’est la coutume en fin d’année, voici une petite rétro des jeux que vous avez sûrement installé sur votre console ou votre ordinateur.

Et vous trouverez la liste des jeux qui apparaissent dans cette vidéo sur Youtube.

ordinateur_bouteille_whisky

Du recyclage comme je l’aime, ou comment mettre un ordinateur dans une bouteille.

Le seul problème avec ce bricolage, c’est qu’il faut choisir entre l’Informatique et le whisky

abandon_gamesEh oui… Tous ces jeux auxquels nous nous sommes adonnés des heures durant. Que de bons souvenirs !

Qui se rappelle des premiers Alone in the Dark, Arkanoid, Silent Service, Civilisation, Golden Axe, Wolfenstein, Lemmings, Doom, Wing Commander, Dragon’s Lair, Leisure Suit Larry et tous les autres ?

Savez vous ce qu’est un “Abandon Game” ? Non ?

C’est tout simplement un de ces jeux qui n’est plus rentable parce que trop vieux.

Et maintenant, ça vous plairait de pouvoir y rejouer ?

Vous pouvez tous les télécharger gratuitement, certains même avec leur manuel, sur ce site qui les a tous regroupés : abandongames.com.

dragon's_lair

Toutefois, sachez que les heureux possesseurs d’ordinateurs puissants devront prévoir quelques manipulations pour que ces jeux puissent tourner correctement. Certains sont sortis à l’époque où Windows n’existait pas encore.

Amusez vous bien !

Ce billet nous a été proposé par Arckoy sur le Forum, et je l’en remercie. Je rajouterai même un petit lien vers un billet que j’ai écrit il y a très longtemps et qui présentait le même genre de site version française (Bob).

raspberry_piIl y a quelques semaines, Darkeuh, l’un de nos lecteurs assidus, s’est proposé de rédiger quelques billets sur le Raspberry Pi. Comme le sujet m’intéresse énormément, je lui ai laissé carte blanche pour nous présenter ce “mini-ordinateur”.

Voici donc son billet d’introduction… (Bob)

Qu’est ce qu’un Raspberry Pi ?

Le Raspberry Pi est un ordinateur monocarte à processeur ARM conçu par le créateur de jeux vidéo David Braben, dans le cadre de sa fondation Raspberry Pi.

Cet ordinateur qui a la taille d’une carte de crédit, permet l’exécution de plusieurs variantes du système d’exploitation libre GNU/Linux et des logiciels compatibles. Il est fourni nu (carte mère seule, sans boîtier, alimentation, clavier, souris ni écran) dans l’objectif de diminuer les coûts et de permettre l’utilisation de matériel de récupération.

Cet ordinateur est destiné à encourager l’apprentissage de la programmation informatique. Il est cependant suffisamment ouvert (ports USB voire réseau) et puissant (ARM 700 MHz, 256 Mo de mémoire vive pour le modèle d’origine, 512 Mo sur les dernières versions) pour permettre une grande palette d’utilisations. Son circuit graphique BMC Videocore 4 en particulier permet de décoder des flux Blu-Ray full HD (1080p 30 images par seconde), d’émuler d’anciennes consoles et d’exécuter des jeux vidéo relativement récents.

Source Wikipedia

Ou l’acheter ?

Voici quelques adresses : semageek.com, materiel.net, ebay.fr, kubii.fr.

Moi, le mien je l’ai acheté sur Ebay.

Pourquoi prendre le Raspberry Pi et pas un autre mini ordinateur ?

Mon avis sur le sujet est que le Raspberry Pi s’est vendu à des millions d’exemplaires et donc, que beaucoup de personnes travaillent dessus. Par exemple, de nombreuses distributions Linux sont développées spécialement pour son architecture.

De plus, la présence des GPIO (General Purpose Input/Output, c’est à dire entrée/sortie pour un usage général) permet d’imaginer une infinité de  chose à réaliser avec ce petit ordinateur.

Et puis c’est l’un des moins cher !

raspberry_pi_branchements

Qu’est ce qu’il faut pour faire fonctionner un Raspberry Pi ?

– un espace de stockage : par exemple une carte SD. Je recommande une Class 10 compatible. Voici d’ailleurs un site qui vous indiquera les matériels compatibles avec le Rasp :  elinux.org. Vous pouvez également opter pour un HDD externe en USB.

– un contrôleur : clavier USB ou bluetooth, souris USB, téléphone portable avec iOS ou Android ainsi que les application appropriées, télécommande sans fil.

– une connexion réseau : clé wifi (compatible), câble réseau RJ45.

– un boîtier : que l’on peut acheter (entre 2 et 10 euros) ou que l’on fabrique (vous pouvez emprunter quelques Lego à des enfants).

– une sortie vidéo et/ou son : câble HDMI, RCA (jaune pour la vidéo), Jack 3.5 mm pour le son.

Mais surtout : que peut-on faire avec ce Raspberry Pi ?

Voici quelques idées en vrac :

– un Media Center, avec des systèmes d’exploitations comme raspbmc, openelec, Xbian, Geexbox (nous y reviendrons dans un prochain billet).

– une petite machine sous Linux avec l’OS fournit sur le site de la fondation : raspberrypi.org.

– un serveur NAS, comme proposé sur havreetautres.fr. Je suis d’ailleurs toujours à la recherche d’une distribution spécialisé dans le Raspberry.

– construire des serveurs de sites Web de type “LAMP” (Linux, apache, mysql, phpmyadmin).

– de la domotique

Sur le site  korben.info, vous trouverez une liste de 50 idées pour utiliser son Raspberry. Cela vous donnera quelques pistes.

J’en termine ici avec cette présentation générale du Raspberry Pi. Je rentrerai un peu en détails dans les utilisations que j’ai pu faire avec cette petite machine qui occupe actuellement une grande partie de mon temps libre. N’hésitez pas à utiliser les commentaires de ce billet si vous souhaitez ajouter quelques informations supplémentaires à mon propos…

Un grand merci à Darkeuh et vivement d’autres billets (Bob).

manette_gamepad_samsungComme je l’ai déjà dit, je suis l’heureux possesseur d’un Galaxy Note 1 dont je suis très content. J’ai enfin l’impression d’avoir un véritable ordinateur dans la poche. Et en plus, il fait téléphone ! :wink:

Or, je reste un joueur impénitent… Du coup, lorsque j’ai vu ce gamepad qui s’adapte facilement à tous les smartphones fabriqués par Samsung, je me suis : “Voici mon prochain cadeau de noël !”.

Mais il va falloir que j’attende un peu car ce produit n’est pas encore sur le marché (peut-être dès cet été). Il n’a d’ailleurs pas non plus de nom officiel ! Ce que l’on sait, c’est qu’il fonctionne en Bluetooth et qu’il dispose de la panoplie assez riche de boutons d’action, de sticks analogiques et d’une croix directionnelle. L’engin est alimenté par deux piles AAA.

Cette manette peut accueillir un smartphone Galaxy S ou un Galaxy Note jusqu’au dernier modèle 8 pouces. Je me ferai vraiment plaisir à l’utiliser avec des émulateurs SNES ou Megadrive (qui tournent d’ailleurs déjà parfaitement sur mon Note)..

 Voici ce que cela donne en vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Allez messieurs les Samsung Boys, pensez au noël du petit Bob…