EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués piratage

L’attaque de Facebook venait de Chine

Avant hier, le 19 Juin 2014 au matin, le réseau social Facebook a été indisponible pendant une heure dans le monde entier.

Le site Norse-corp qui possède une technologie capable de reconstituer les attaques pirates (DDoS dans ce cas précis), a publié une carte de ce qu’il s’est passé.

Un énorme flux de requêtes est parti de Chine vers les États-Unis. Rien ne prouve que ce soit effectivement des chinois qui sont à la manœuvre. Des pirates bien organisés ont pu également utiliser un grand nombre d’ordinateurs infectés.

{lang: 'fr'}

Partager sur les autres réseaux sociaux

Des toilettes que lon peut hackerQui ici n’a jamais rêvé d’essayer ces fameuses toilettes japonaises qui sont un tantinet plus spacieuses que les notres.

Le petit jet d’eau qui éclabousse et qui a son coté ultra hygiénique, la ventilation, la lunette qui se soulève toute seule et retombe doucement (lunette chauffée d’ailleurs), chasse automatique… Ah quelle joie, quel bonheur, quel confort !

Mais tout ceci est en passe de partir en vrille chez le fabriquant de toilette LIXIL. En effet, la gamme “Satis” du fabriquant peut fonctionner via une application Android en bluetooth !

Et c’est là le souci.

La société Spiderlabs a découvert que la connexion bluetooth de l’appareil est protégée par un mot de passe qui est “0000” par défaut. Et comme, comme tout le monde le sait, “0000” n’est pas très protecteur, et qui va penser à changer le mot de passe de ses toilettes ?

De ce fait, votre voisin pourrait (en utilisant l’application) tirer la chasse d’eau, lever la cuvette, mettre la musique ou activer le petit jet d’eau ! Le piratage ultime quoi…

Des toilettes que lon peut hacker

Source Tomsguide.

Un super billet de Rames qui est toujours à la pointe de la technologie Des toilettes que lon peut hacker . Encore désolé pour le retard dans la publication mais les vacances passent avant tout. Enfin, ce billet pose finalement un autre problème : est-ce que la technologie va finir par condamner les chiottes à la turc ? Je vous laisse en débattre dans les commentaires de ce billet…

{lang: 'fr'}

Anonymous : Stop INDECT

La semaine dernière, on a appris, avec le plus grand des plaisirs, que Parlement Européen avait rejeté l’ACTA qui, sous couvert d’une tentative d’harmonisation des moyens mis en œuvre pour lutter contre la contrefaçon numérique, proposait un lot de mesures potentiellement liberticides.

Malheureusement, comme les enjeux économiques ont souvent tendance à prendre le pas sur les libertés individuelles, un nouveau package de lois bien pourries arrivent sur le devant de la scène.

Il s’agit de INDECT, c’est à dire “Système d’information intelligent soutenant l’observation, la recherche et la détection pour la sécurité des citoyens en milieu urbain”. Rien que ça…

Comme à chaque fois que nos libertés sont en jeu, Anonymous monte au créneau pour alerter les citoyens attentifs que nous sommes, ou que nous devrions être…

{lang: 'fr'}

Et si la fin de Megaupload relançait le goût du partage ?Avec la fermeture des plus gros sites d’hébergement de fichiers comme Megaupload et FileServe (pour ne citer qu’eux), les majors de la musique, du cinéma et du jeu vidéo espèrent que les internautes vont rentrer dans le rang et cesser de télécharger illégalement. Ils se trompent lourdement car les habitudes sont prises.

Le volume de téléchargement va se répartir sur de nouveaux sites qui vont apparaître, comme par magie, et renforcer les “petits” sites qui existaient déjà. L’action du FBI est, à mon avis, un coup d’épée dans l’eau.

En essayant de positiver un peu, j’en suis venu à me demander si finalement, ces fermetures ne seraient pas un mal pour un bien ! Je m’explique…

Autour de moi, je viens de voir ressortir les disques durs externes, qui n’avaient pas vu le jour depuis longtemps. Les gens se remettent à échanger des fichiers de disque à disque. Certains se sont même remis au P2P et ont rebranché leur Mule. Et ça c’est bien !

Pourquoi c’est bien ? Tout simplement parce qu’avec les sites d’hébergement en ligne, seuls quelques passionnés (ou intéressés aux systèmes d’affiliation) se chargeaient d’uploader du contenu (illégal certes) en ligne. Avec un éventuel retour du P2P, c’est la notion même de partage qui revient au goût du jour.

La mule ne télécharge à fond que si on lui permet  d’envoyer aux autres. C’est ça le partage. Et il n’y a plus d’intermédiaires qui se gavent. Je parie donc sur un retour de la bonne vieille mule. Mais il faudrait des logiciels sécurisés, qui passent à travers cette bouse d’HADOPI. Je ne me suis pas encore replongé à fond sur ce sujet mais les solutions existent (VPN par exemple)…

J’espère donc que nous allons assister à une petite révolution, un retour aux sources du piratage. On passerait alors de la consommation pure au partage. Dans une société qui permet lentement ses plus belles valeurs, j’espère que les internautes remettront au grand jour cette notion de partage culturel. Et peut être que, petit à petit, ils auront encore plus envie de partager avec les premiers concernés : les artistes.

I Have a Dream… Ah merde, je deviens philosophe !

{lang: 'fr'}

Les Anonymous mettent les choses au point

C’est marrant, je les trouve assez convaincants, enfin plus que certains politiciens qui rodent leur discours en ce moment.

J’ai simplement un peu peur que tout le cirque visuel qui accompagne leurs annonces ne soit pas de trop. Je vous rappelle que nos parents, voire les plus âgés d’entre nous, ont eu peur en regardant Belphégor à la télé…

{lang: 'fr'}

Black out sur la Toile pour la LibertéSi vous vous êtes baladés un peu sur la Toile hier, vous avez sûrement constaté que pas mal de sites affichaient porte close. La raison de ce black out nous vient des États Unis où le gouvernement prévoit de faire voter deux lois particulièrement liberticides.

La première loi (ou plutôt groupe de lois) se nomme SOPA, pour Stop Online Piracy Act et vise à “élargir les capacités d’application du droit d’auteur et des ayants droit pour lutter contre sa violation en ligne et les contrefaçons” (Wikipedia) et la seconde porte le joli nom de PIPA, pour Protect Intellectual Property Act.

Si j’ai bien tout compris, et pour faire très simple, ces projets de lois visent à renforcer le pouvoir des “ayants doits” qui pourraient ainsi court-circuiter le système judiciaire et obligeraient les FAI à instaurer des filtres, entre autres… Ce serait un énorme recul au niveau de la liberté d’expression et des échanges culturels.

Sous couvert d’une lutte contre le piratage et le téléchargement illégal, le gouvernement américain serait en mesure de censurer n’importe quel site. Et mettrait d’énormes moyens pour surveiller le Net.

Black out sur la Toile pour la Liberté

En France, on est déjà bien servi, merci ! Nous avons cette pustule d’HADOPI qui ne fonctionne pas et qui nous coûte un maximum d’argent et la LOPPSI qui permet de mettre n’importe quel site sur une liste noire, sans passer par la case justice. Pour une fois, et malheureusement, on est à la pointe ! Enfin en théorie…

Alors disons simplement :
NON : à la censure et au filtrage du Net.
OUI : à la Liberté d’expression.

Internet doit rester un espace de Liberté, d’expression et d’échanges. C’est d’ailleurs un peu, le dernier qu’il nous reste…

{lang: 'fr'}

Palmarès du piratage 2011 du site TorrentFreakComme chaque année, le site TorrentFreak publie son classement des jeux les plus piratés au cours de l’année.

Bien qu’il ne soit pas en tête de liste dans les catégories PC et Xbox 360, c’est bien Call of Duty 3 qui sort grand vainqueur de l’année 2011.

  Mais passons aux classements

 Le top 5 des téléchargements illégaux sur PC :
– Crysis 2 : 3.920.000 (téléchargements)
– Call of Duty – Modern Warfare 3 : 3.650.000
– Battlefield 3 : 3.510.000
– FIFA 12 : 3.390.000
– Portal 2 : 3.240.000

 Le top 5 des téléchargements illégaux sur Xbox 360 :
– Gears of War 3 : 890.000
– Call of Duty – Modern Warfare 3 : 830.000
– Battlefield 3 : 760.000
– Forza Motorsport 4 : 720.000
– Kinect Sports Saison 2 : 690.000

Le top 5 des téléchargements illégaux sur Wii :
– Super Mario Galaxy 2 : 1.280.000
– Mario Sports Mix : 1.090.000
– Xenoblade Chronicles : 950.000
– Lego Pirates des Caraïbes – Le Jeu Vidéo : 870.000
– FIFA 12 : 860.000

Si l’on compare tous ces chiffres à ceux de l’année précédente, on se rend compte que les téléchargements sont légèrement en baisse dans ces tops 5. La tendance serait-elle à la baisse du piratage ? Possible mais peu probable car il faudrait surtout avoir les statistiques globales de chaque année.

Sinon, j’aime bien ce genre de bilan sur les jeux piratés car cela me donne des idées sur les jeux qui valent le coup et qu’il me reste à récupérerPalmarès du piratage 2011 du site TorrentFreak

Toutes ces infos sont à découvrir sur torrentfreak.com.

{lang: 'fr'}

Martine Aubry souhaite la fin dHADOPIAvec un poil de retard, je vais revenir sur les déclarations intempestives de Martine Aubry qui, comme chacun le sait, est candidate de la gauche aux élections présidentielles.

J’aurai pu titrer mon billet “Martine Aubry veut taxer tous les internautes pour payer le piratage” mais cette annonce est tellement pourrie que je vais juste me contenter de la commenter.

Mais revenons donc sur les propos de Martine Aubry. Elle a annoncé, lors d’une rencontre informelle avec des journalistes, que “les échanges de musique sur Internet seront dépénalisés“. En gros, il sera possible de télécharger et de diffuser des morceaux à des fins personnels (non commerciaux quoi !). Les petits pirates ne seront donc plus inquiétés.

Pour cela, cette chère Martine, taxera les internautes, tous les internautes ! Une taxe mensuelle située entre 1 et 2 euros serait sensée couvrir le manque à gagner sur la musique. Alors voici ce que j’en pense…

Tout d’abord, et bien qu’il me semble que la licence globale pourrait être une bonne solution, je ne suis pas d’accord pour que tous les internautes soient taxés. Seuls ceux qui téléchargent doivent être concernés. Nous sommes déjà obligés de payer largement des services que nous n’utilisons pas (par exemple la télévision ou le téléphone sur les abonnements ADSL), ce n’est pas la peine de nous faire casquer encore plus si nous ne consommons pas.

De plus, il existe toujours cette fichue taxe sur les supports numériques : elle n’est pas sensée justement couvrir le manque à gagner des ayants droits sur la musique ?Martine Aubry souhaite la fin dHADOPI

Finalement, la seule déclaration de la candidate Aubry qui me fait plaisir est “l’Hadopi sera abrogée”. C’est clair et tout le monde se rend bien compte que cette entité ne sert à rien et qu’elle nous coûte la peau des fesses.

Alors vous allez me dire que c’est bien beau de critiquer les idées des autres mais tu proposes quoi toi ? Alors pour une fois, je vais me mouiller.

Je propose que les internautes qui téléchargent (et qu’eux seuls) payent effectivement une licence globale raisonnable de quelques euros (prix fixe pour tout le monde) et qu’ils s’engagent à faire remonter anonymement, chaque mois par exemple, une liste de ce qu’ils ont récupérés. Ces listes permettraient de rémunérer les ayants droits correctement, en croisant les informations avec celles de la SACEM par exemple.

Personnellement, je serai près à faire cet effort pour que mon argent aille réellement dans la poche des artistes que j’aime. Les internautes feraient ainsi preuve d’un minimum de civisme et de solidarité avec les artistes.

Bon, mon idée n’est sans doute pas la panacée, mais c’est bien la seule qui me vienne à l’esprit, et avec laquelle tout le monde y trouverait son compte. Et vous, vous avez des idées sur la question ?

Plus d’informations dans l’article de numerama.com.

{lang: 'fr'}

Le piratage na pas dâge

La preuve !

Voici comment se pirataient les vinyles quand il n’y avait pas encore d’ordinateurs dans les foyers.

Maintenant, je me pose quand même quelques questions sur l’efficacité de cette technique.

Repéré sur 9gag.com.

{lang: 'fr'}

Hackers : ni dieu, ni maître (Arte)

Il y a une quinzaine de jours, Arte a proposé une soirée thématique sur le milieu du hacking.

Si, comme moi, vous n’aviez pu être devant la télé, voici une séance de rattrapage. Le reportage est intéressant et vraiment bien documenté, contrairement à ce que l’on peut voir sur d’autres chaînes…

Le débat qui suit est particulièrement intéressant et démontre bien qu’HADOPI n’est qu’une pitoyable supercherie qui ne fonctionnera jamais.

A voir et à revoir

{lang: 'fr'}