EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués réseau

Le virus Informatique Flame est sans doute l’un des plus mystérieux découverts à ce jour. Il a été repéré il y a quelques semaines alors que ce virus existe depuis 4 ans environ.

On ne connaît pas grand chose de lui, sauf qu’il aurait été mis au point dans le seul but de contaminer et de ramener des informations sur les centrales nucléaires Iraniennes (encore !). Un cousin de Stuxnet en quelque sorte.

Ce genre de virus est très élaboré car pour, remplir sa tâche, il doit contourner un problème de taille : infecter des machines qui sont coupées d’Internet. En effet, les machines sensibles, comme celles qui se trouvent dans les centrales nucléaires, ne sont pas connectées au réseau mondial, et heureusement ! Les créateurs de Stuxnet et de Flame ont donc infecté des milliers de machines dans l’espoir que quelqu’un amène involontairement le virus dans la centrale, par l’intermédiaire de supports USB.

Les spécialistes sont persuadés que Flame fonctionne sur le même principe que Stuxnet, mais les informations sont rares et l’on ne sait toujours pas qui l’a créé, pourquoi et enfin comment il infecte réellement les ordinateurs.

Selon certaines pistes, il aurait été créé par un Gouvernement (peut-être américain ou israélien) afin de servir de cyber espion car il sait collecter des données, intervenir à distance sur les réglages d’un ordinateur, faire des captures d’écran, activer le micro d’un PC et enregistrer une conversation, et se connecter à des messageries instantanées. Il utiliserait une faille de Windows.

Les entreprises qui vendent des solutions antivirus sont sur les dents car ce virus se “ballade” sur les ordinateurs du monde entier et qu’il est, pour l’instant, indétectable. D’ailleurs, il contient environ vingt fois plus de lignes de codes que n’importe quel autre virus, ce qui devrait justement le rend facilement repérable.

Enfin dernière chose intéressant, depuis que son existence a été révélée, des ordres ont été envoyés pour lui ordonner de se “suicider”, en effaçant toute trace de son passage sur les machines visitées.

Il va être donc difficile de découvrir qui a créé ce virus. La cybercriminalité a encore de beaux jours devant elle…

Share

Avec la fermeture des sites d’hébergement de fichiers, Megaupload en tête, et la surveillance d’HADOPI sur les réseaux P2P, vous êtes nombreux à me demander comment faire pour partager des fichiers en toute sécurité.

Je viens de trouver la solution. Et en plus ce moyen est écologique et ne coûte pas très cher…

Comme le gouvernement et les ayants-droits ont toujours une longueur de retard, vous devez avoir quelques années avant que l’HADOPI se dote d’éperviers :wink: .

Share

Un peu plus de 20 jours après l’apparition de Free sur le marché de la téléphonie mobile, il est temps de faire un petit point sur la qualité de cette nouvelle offre et du ressenti des utilisateurs.

Du coup, j’aurai bien besoin de vos impressions, vous fidèles lecteurs (ou pas d’ailleurs) d’EspaceRezo car pour ma part, je n’ai pas encore franchi le pas. Je suis d’un naturel prudent et mes besoins en téléphonie mobile n’étant pas très importants, le gain financier éventuel d’une telle migration ne serait pas très important.

Pourtant, j’ai bien envie, un peu comme tout le monde d’ailleurs, d’aller faire un tour chez Free, rien que pour embêter les opérateurs “historiques” qui se sont gavés avec leurs tarifs prohibitifs et leurs clauses d’engagement.

J’ai commencé à tâter le terrain et j’ai demandé à plusieurs nouveaux clients Free de me donner leur opinion sur leurs premiers pas chez ce nouvel opérateur. C’est Damien de Dipisoft qui a été le premier à me répondre et je vais simplement coller sa réponse pour que tout le monde puisse juger.

Inscription le 11/01/2012 à 23h17.
Réception du mail avec accusé d’inscription reçu le 12/01 à 00h35.
Réception du mail de confirmation de création du compte le 14/01 à 23h51.
Réception du sms de confirmation de résiliation de mon ancien opérateur le 19/01 à 13h30.
Réception du mail “carte sim envoyée” le 20/01 à 07h19, mise à jour des infos de portabilité (date/heure) sur l’espace perso freemobile.
Réception de la carte sim par la Poste le 21/01.
Portabilité le 24/01 à 15h00.
J’ai attendu le 24/01 au matin pour activer la carte sim Free et la mettre dans un second téléphone. L’émission d’appels a été opérant immédiatement, idem pour les sms et l’accès data. Seule la réception d’appels ne fonctionnait pas. A noter que le n° appelant n’était pas un n° temporaire comme je l’imaginais mais bel et bien mon numéro alors que la portabilité n’était pas encore effectuée (à croire que Free a fait du phone-number-spoofing !).
Vers l’heure de vérité, j’ai commencé à tester ma ligne depuis mon téléphone boulot pour voir quel mobile allait sonner… toujours le Bouygues. Idem vers 16h30. Là j’ai commencé à m’inquiéter et un collègue m’a dit qu’il fallait éteindre/rallumer le mobile Free. Je me suis exécuté et ça a effectivement fonctionné.
Ensuite j’ai voulu permuter les cartes sim de mes 2 téléphones et, bizarrement, c’est de nouveau le Bouygues qui a “repris la ligne”… Je me suis dit que j’avais sûrement fait une connerie en le rallumant et que j’avais ainsi peut-être foiré la portabilité… J’ai ré-éteints les deux mobiles et rallumé uniquement le Free, tout est rentré dans l’ordre au bout de quelques minutes.

Je remercie vivement Damien et j’espère que cela ne le dérangera pas de voir ses propos rapportés dans ce billet. Il a l’air pour l’instant très satisfait par la prestation de Free. En fouillant un peu sur la Toile, j’ai l’impression que la plupart des utilisateurs sont satisfaits.

Mais j’aimerai bien avoir d’autres avis constructifs sur le sujet, alors n’hésitez pas à poster vos réactions dans les commentaires de ce billet.

Merci d’avance…

Share

L’arrivée de Free comme opérateur de téléphonie mobile sème le trouble chez les fournisseurs d’accès car le nouvel opérateur affiche des tarifs nettement plus bas que ce que propose les autres.

Du coup, les concurrents, afin de conserver leurs victimes clients, se lancent dans une vaste campagne de dénigrement. Ils annoncent un peu partout que Free a un service d’assistance déplorable et que le manque d’antennes relais ne permettra pas à ses clients d’utiliser leurs téléphones dans de bonnes conditions.

Personnellement, je ne peux émettre de jugement sur ces deux points car je suis encore pieds et poings liés pour quelques mois à mon opérateur. Mais d’un autre côté, je vais laisser aux autres le soin d’essuyer les plâtres : oui, je suis un grand lâche !

Comme je n’ai pas un mauvais fond, je vais tout de même apporter ma petite contribution en vous proposant cette carte Google des antennes Free Mobile. Il suffit de cliquer sur l’image pour accéder à cette carte.

La légende est la suivante :
– en rouge : les antennes en cours d’installation.
– en jaune : les antennes autorisées mais activation à confirmer.
– en vert : les antennes allumé (confirmation sur le terrain).

Comme vous pouvez le constater, Free a encore pas mal de boulot pour couvrir l’ensemble de notre territoire. Mais normalement tout est prévu puisque les utilisateurs doivent basculer sur le réseau Orange en attendant que tout soit en place chez Free.

La carte des émetteurs 3G Free Mobile sur maps.google.fr.

Share

J’en remets une petite couche avec Free et ses nouveaux forfaits de téléphonie mobile parce qu’en ce moment, c’est un peu l’effervescence sur la Toile et que surtout, le sujet intéresse mon porte monnaie au plus haut point.

En me promenant sur blog.lefigaro.fr, je suis tombé sur une vidéo intéressante en rapport avec cette actualité numérique. On y voit la réaction, quasiment en directe, du PDG d’AOL à l’annonce du fameux tarif de Free à moins de 30 € sur l’ADSL, en 2002.

L’embarras (voire même la frayeur) de Stéphane Treppoz est palpable car ce tarif était 10 € moins cher que ce que sa société proposait. Il sentait que sa marge allait en prendre un coup. D’ailleurs, c’est toute sa boîte qui a pris un gros derrière la tête…

Voici la vidéo en question :

Sinon, il y a aussi cette vidéo avec quelques séquences qui diffèrent de la précédente. Par contre, la conclusion est nette : c’est Free qui a fait disparaître AOL.

A mon avis, les têtes pensantes chez Bouygues, SFR et Orange doivent être à peu près dans le même cas de figure que le PDG d’AOL en 2002. Ou alors, ils peuvent facilement s’aligner, ce qui prouverait clairement qu‘ils nous ont bien arnaqué pendant des années…

Share

Suite à l’annonce des tarifs de téléphonie mobile de Free, les clients des fournisseurs historiques que sont Orange, SFR et Bouygues, se ruent sur leur téléphone, afin d’obtenir des précisions sur les tarifs jusqu’alors pratiqués.

Apparemment, les services de résiliation sont submergés et, lorsque l’on arrive enfin à les obtenir, sont particulièrement de mauvaise foi face à la nouvelle concurrence.

De petits malins se sont amusés à enregistrer ces entretiens qui en disent long sur l’embarras des fournisseurs historiques. Je vous laisse juge…

Voici ce que l’on répond chez SFR :

Et chez Orange :

Personnellement, j’adore ça. Après nous avoir raquettés pendant plusieurs années, les fournisseurs d’accès vont devoir trouver des parades, et donc baisser les prix, pour ne pas perdre tous leurs clients…

Share

On les attendait et ils sont là. Je parle bien entendu des tarifs de téléphonie mobile que va pratiquer Free. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le fournisseur d’accès fait voler en éclat les habitudes et les prix.

Le forfait illimité coûtera 19,99 € (15,99€ pour les abonnés Free ADSL) et le forfait low cost (1h d’appels + 60 SMS)  ne coûtera que 2 € (et même gratuit pour les abonnés Freebox) !

Et le tout sans engagement ! Le rêve quoi…

Pour les plus courageux (car elle dure presque 40 mn), voici la vidéo de la conférence de presse dans laquelle Xavier Niel a dévoilé les tarifs :

http://www.dailymotion.com/video/xmsvx2_free-lancement-de-l-offre-mobile_tech#from=embed

Ces nouveaux tarifs m’ont fait pas mal réfléchir. Je suis bien tenté, un peu comme tout le monde d’ailleurs, de passer au tout Free pour soulager mon portefeuille mais il me vient une ribambelle de questions que je vais vous livrer en vrac :

– Free ne couvrant que 30% du territoire (pour l’instant) doit louer le réseau d’Orange. Est-ce qu’Orange va réellement jouer le jeu et permettre l’utilisation “normale” de son réseau ?

– est-ce que les premiers abonnés vont essuyer les plâtres, un peu comme au bon vieux temps, avec les forfaits Internet ?

– est-ce que Free ne va pas se rattraper sur le prix des smartphones ?

– est-ce qu’ils ont fait des efforts au niveau du service d’assistance car j’avais eu (il y a pas mal de temps, certes) des retours pas terribles ?

– enfin, est-ce que Free ne s’est pas tout simplement enflammé ?

Bref, tout un tas de questions auxquelles je vais essayer d’obtenir des réponses en fouillant sur le Net. D’ici là, j’aurai également les retours des nouveaux abonnés (les beta testeurs quoi), ce qui m’aidera à faire mon choix.

J’attends également les réactions des trois grands opérateurs (Orange, Bouygues et SFR). Ce qui est certain, c’est que s’ils s’alignent rapidement, et je ne vois pas trop comment il pourrait en être autrement d’ailleurs, c’est qu’ils auront bien profité de nous pendant des années, pauvres consommateurs.

Rien que pour cela, je serai bien tenté de passer chez Free immédiatement, juste pour leur rendre la monnaie de leur pièce. Surtout que Xavier Niel explique que même sur le forfait à 2 euros, Free fera de la marge ! On nous aurait menti ?

En tout cas, si ça marche aussi bien et pour moins cher, j’ai envie de dire : bravo Free ! Mais je suis de nature prudente…

Et vous, les non abonnés Free, vous bougez ?

Share

Une mauvaise nouvelle vient de tomber la semaine dernière : des chercheurs auraient réussi à pirater le protocole de cryptage le plus utilisé sur Internet.

Le SSL, pour Secure Sockets Layer est en effet  un protocole de sécurisation des échanges sur Internet. Il est utilisé à chaque fois qu’un paiement est réalisé sur le Net, qu’un mail est transmis ou qu’un message est envoyé sur les réseaux sociaux. Bref, il est au centre des échanges sur Internet.

Du coup, le tour de force réalisé par Thai Duong et Julinao Rizzo s’avère des plus spectaculaire et met directement en péril l’économie numérique mondiale. Ils auraient mis au point un trojan baptisé BEAST qui, une fois implanté dans le protocole, serait capable de décoder l’ensemble des données qui transitent avec lui. On attend la démonstration dans les jours qui viennent.

Heureusement, car il y a quand même une bonne nouvelle, le trojan ne peut rien contre les versions les plus récentes du protocole. Le problème, c’est qu’il faut réaliser les mises à jour et qu’aucun navigateur actuel ne supporte ces versions. Il va falloir faire le nécessaire, et vite !

Info repérée sur webactus.net.

Share

En ce moment, je rencontre quelques soucis avec ma connexion Internet. Étant abonné chez Free depuis quelques années, je n’avais jamais rencontré de problème et j’étais plutôt satisfait de leur service.

Mais depuis un mois, j’ai des pertes de synchronisation ADSL avec ma Box, me privant d’Internet, de TV et de téléphone pendant plusieurs heures. Oui, c’est ballot !

Comme j’habite à la campagne, au début je me suis dit que cela devait venir du DSLAM. Mais comment savoir ? Et bien j’ai trouvé.

Le site free-réseau.fr vous informe en temps réel, de l’état du réseau de Free en répertoriant tous les incidents sur les répartiteurs. Mais il permet également de surveiller la synchronisation de votre ligne ADSL et de créer un historique des pertes de connexion de la Box.

Pratique, lorsque Free daigne vous envoyer un technicien. Car bien sur, lorsqu’il se pointe chez vous, la connexion marche nickel.

C’est à ce moment là que vous lui sortez votre historique, et là il comprend qu’il n’a pas à faire à un lapin de 6 semaines :lol: .

Rendez-vous donc sur le site free-réseau.fr.

Share

IBM vient d’annoncer que ses chercheurs ont inventé une puce électronique d’un nouveau type : une puce “cognitive”. Son nom est SyNAPSE pour “Systems of Neuromorphic Adaptive Plastic Scalable Electronics”. Elle serait capable de réaliser certaines fonctions, comme les vraies qui se trouvent dans le cerveau.

En pratique, cette puce savante mémorise les “expériences” qu’elle a déjà vécues. Elle réalise les associations utiles et nécessaires. Elle vérifie ses hypothèses et se souvient des résultats, ce qui lui permet de s’adapter, seule, aux situations nouvelles, comme le cerveau d’un être vivant qui progresse par apprentissage.

 Cette technologie ouvre des perspectives incroyables. Les ingénieurs imaginent combiner des données différentes (vue, odeurs, sons, informations trouvées sur le Web…) pour réaliser des opérations plus complexes comme détecter des produits avariés ou mieux prévoir les tremblements de terre.

Du coup, avec une puce de type, on pourrait même imaginer la création de robots humains, comme dans Terminator !

 Selon les concepteurs de cette puce, l’objectif n’est pas tant de simuler un cerveau artificiel mais plutôt de créer une nouvelle architecture pour les ordinateurs, inspirée des réseaux de nos neurones. Nous verrons sans doute rapidement l’apparition d’ordinateurs plus intelligents.

Pour terminer, voici une vidéo qui parle de ces fameuses puces (elle est en anglais) :

 Affaire à suivre…

Share