EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués stratégie

Ultimate Assassin 3 est bien évidemment la suite d’Ultimate Assassin 2 que je vous ai présenté il y a quelques jours.

C’est toujours un jeu en vue du dessus où il faut faire preuve de réflexion et de dextérité.

Vous incarnez un assassin qui doit éliminer sa victime sans se faire repérer par les gardes qui patrouillent.

Le petit tutoriel obligatoire (en anglais) est pratique et explique parfaitement les grands principes.

Le déplacement du personnage se fait grâce aux flèches du clavier. La touche “Z” permet de courir et “X” d’enclencher un mode camouflage qui vous rend invisible quelques précieuses secondes.

Merci à Darkadok pour le lien.

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

Ultimate Assassin 2 est à la fois un jeu de réflexion et de dextérité en vue du dessus.

Le principe est très simple, vous êtes un assassin qui doit éliminer sa victime sans se faire repérer par les gardes qui patrouillent.

Un petit tutoriel obligatoire (en anglais) vous expliquera en 6 étapes les grands principes.

Le déplacement du personnage se fait grâce aux flèches du clavier. La touche “X” permet de courir et “Z” d’enclencher un mode camouflage qui vous rend invisible quelques précieuses secondes.

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

Hexxagon est un jeu de plateau qui se joue seul contre l’ordinateur ou à deux, à tour de rôle.

Le but du jeu est de placer le plus de pions de sa couleur sur le plateau.

A chaque tour, vous pouvez soit ajouter un pion de votre couleur sur une place vide directement à côté d’un de vos pions, soit déplacer un de vos pions déjà en place, en sautant vers un emplacement libre. Une fois votre coup joué, tous les pions adverses qui se trouvent à toucher le pion que vous venez de jouer changent de couleur et vous appartiennent.

Vous allez devoir réfléchir un petit peu et mettre en place une stratégie qui tienne la route. Attention aux brusques retournements de situations qui font justement l’intérêt de ce jeu.

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

Il y a quelques temps, je vous avais proposé une version chinoise du désormais mythique Angry Birds.

Entièrement codé en HTML5, cette version officielle du jeu est parfaitement jouable en ligne avec un navigateur récent. Il a été spécialement optimisé pour Chrome de Google. Il saccade un poil avec mon Firefox 4 à jour.

L’histoire est simple : vous incarnez les fameux oiseaux qui sont en guerre contre les vilains cochons. Il faut utiliser la catapulte (avec la souris et son bouton gauche) pour mettre à bas les constructions porcines.

Tout se joue à la souris.

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

Comme vous le savez, j’adore jouer. D’habitude, je pratique sur PC mais, une fois n’est pas coutume, je vais vous présenter un jeu Nintendo DS que j’ai découvert récemment (bien qu’il soit sorti en  janvier 2010) et dont j’ai dû mal à me décrocher.

Quand j’ai vu qu’il existait un jeu “Might & Magic” sur DS, je n’ai pas hésité pensant que j’aurai à faire soit à un jeu de stratégie au tour par tour de type “Heroes of Might and Magic-like”, soit à un jeu rôle/aventure de type “Might & Magic-like”. En gros, je suis un fan de tous ces jeux M&M.

Mais Might & Magic : Clash of Heroes n’est ni l’un, ni l’autre mais un savant mélange des deux, saupoudré d’un zeste de tétris, de puzzle-game pour être précis.

Côté jeu de rôle, vous aurez accès à 5 héros disposant d’unités et de pouvoirs spécifiques. Le mode campagne vous permettra de les incarner successivement. L’aventure (ou les 5 aventures) est assez plaisante à jouer même s’il n’est pas vraiment possible de sortir du chemin tracé par les développeurs.

Du coup, c’est le côté tactique présent dans le puzzle-game qui est bien prenant. A chaque combat, vos unités apparaissent en vrac dans votre partie d’écran. Il faut grouper les unités identiques par 3 : en ligne pour défendre et en colonne pour attaquer. Vous disposer de 3 mouvements avant de passer la main à votre adversaire.

Il est possible de former de nombreuses combinaisons pour augmenter les effets de vos groupements. L’utilisation d’unités mythiques (qui se débloquent dans la partie rôle du jeu) vient accentuer les possibilités. Et ne vous parle même pas artéfacts qui vous permettent d’utiliser un sort quand votre jauge de magie est pleine.

Bref, chaque joueur peut mettre en place son style et sa tactique pour vaincre ses adversaires.

Si le jeu en solo est prenant, je dois avouer qu’il devient excellent en duel en réseau avec 2 consoles (avec une seule carte à se partager ou 2). Les parties sont nerveuses (limite de temps pour effectuer les 3 déplacements) et intenses. Des personnages débloqués dans le mode campagne viennent s’ajouter aux 5 de base augmentant encore les possibilités de tactiques.

Pour éviter les longs discours, voici une petite présentation vidéo du jeu :

Image de prévisualisation YouTube

Les deux seules petites critiques qui me viennent après quelques heures passés sur ce jeu sont : l’extrême linéarité de la partie rôle du jeu et surtout l’inégalité dans le positionnement aléatoire des unités en début de combat qui avantage parfois l’un des deux combattants.

En tout cas, je vous conseille vivement ce jeu qui est très rapide à prendre en main grâce à un tutorial clair et précis, inclus dans le mode campagne. Il ravira les grands mais aussi les petits. J’ai d’ailleurs perdu de nombreuses fois (trop nombreuses d’ailleurs) face à un enfant de 7 ans !

Bref un super jeu à essayer absolument.

Share

Angry Birds est sans doute le jeu le plus téléchargé et le plus joué sur les téléphones mobiles. Voici son portage sous flash.

Pour ceux qui ne connaissent pas le concept : vous incarnez les fameux oiseaux qui sont en guerre contre les vilains cochons. Il faut utiliser la catapulte (avec la souris et son bouton gauche) pour mettre à bas les constructions porcines.

Vous disposez, selon les niveaux, de plusieurs types de volatiles. Le classique rouge est n’a pas de capacité spéciale. Le bleu se divise en 3 lorsque l’on clique sur l’écran et est efficace contre les blocs de glace. Le jaune effectue une accélération lorsque que l’on appuie sur le bouton de la souris… Je vous laisse découvrir les capacités des autres en cliquant sur l’écran, une fois l’oiseau lancé.

Un peu d’adresse et beaucoup de réflexion, un jeu à ne pas rater !

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

Le but du jeu est de construire une structure pour qu’elle atteigne un niveau matérialisé par une ligne virtuelle. Il faudra également, pour parvenir à vos fins, réveiller certaines  bactéries (appelées “huyos”), par contact avec d’autres déjà actives.

Vous allez devoir empiler ces huyos avec soin. Certains ont des capacités spéciales qu’il faut prendre en compte pour lutter contre les lois de la pesanteur et de la Physique. Le vent également joue un rôle non négligeable.

Il y a 40 niveaux à compléter.

Tout peut se jouer à la souris. Vous cliquez et maintenez le bouton gauche pour déplacer les hujos. Attention à ne pas relâcher le bouton par inadvertance car il vous sera alors impossible de les décoller de l’ensemble.

Astuce : avec votre main gauche, utilisez les flèches du clavier pour déplacer la vue, c’est beaucoup plus pratique que de déplacer la souris vers les bords de la fenêtre.

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

La réputation d’Apple n’est plus à faire concernant la qualité de ses produits : tous sont “classe” avec une fabrication et un choix des composants excellents et tous sont “cher”. Comme on dit chez nous : du mauvais, Apple sait pas faire ! Et cela se paye. J’y vois personnellement une forme de grande honnêteté vis-à-vis de ses clients.

Mais une autre qualité, non des moindres et sûrement la plus étonnante commence à habiter la société de Cupertino (Californie), celle de fabriquer les produits les moins chers du marché. A qualité égale, il va de soi.

Depuis quelques temps, j’avais remarqué, notamment après la sortie de l’iPad (notre photo) que les fabricants avaient peine à sortir un produit aussi bon et moins cher. Certes moins cher, il en existe mais d’une qualité désastreuse et par commisération pour ces fabricants, je tairai leur nom. Ensuite Samsung a sorti une tablette qui tient enfin la route et à un prix similaire. Mais avec un écran de 7 pouces seulement : la Galaxy Tab.

Force est de constater que l’entreprise s’avère délicate voire… impossible ?

Il faudra attendre le Mobile World Congress de Barcelone, près de un an après la sortie de l’iPad, pour voir apparaître des tablettes 10 pouces dignes de rivaliser avec la tablette d’Apple. Par exemple la Xoom de Motorola pour laquelle tous les témoignages s’accordent à la positionner devant l’iPad mais… plus chère de 100 euros.

Alors pourquoi n’arrive-t-on pas à faire mieux et moins cher qu’Apple ?

Selon gizmodo.fr, un site spécialisé sur les nouvelles technologies, la question mérite de se poser et Fred, un employé du site, apporte quelques éléments de réponse.

Dans l’article consacré à cette étude, il semble qu’Apple ait pensé l’iPad (en fait ceci est valable pour tous les produits) non seulement de sa conception à sa réalisation mais également depuis la chaîne de fabrication jusqu’à la vente.

Si on examine bien la stratégie d’Apple qui ne cache rien : grâce à sa réputation, la firme s’octroie les meilleurs contrats du marchés pour fabriquer ses appareils auprès des usines asiatiques. Elle possède de plus son propre OS et n’a donc pas de licences à payer à une quelconque société. Son microprocesseur est breveté Apple donc pas de royalties à distribuer. Enfin, la marque à la pomme possède ses propres magasins de vente, les fameux Apple Store dans lesquels on ne trouve que ses produits. Le client qui y rentre ne pourra donc qu’acheter de l’Apple.

Pour terminer cette tour de Babel, Apple a son propre marché d’applications, le fameux App Store, qui lui rapporte, sans rien faire, 30% des revenus apportés par la vente des applications crées par d’autres.

Faut-il conclure que Apple est un requin ? Je préfèrerais le terme génie mais… Bon ou mauvais…?

Pour aller plus loin, je vous conseille vivement la lecture de l’article de gizmodo.fr.

Share

Comme vous pouvez le constater, je suis toujours dans ma période “zombis”, la faute à L4D2 qui est une tuerie (dans tous les sens du terme d’ailleurs) en réseau, avec des potes.

Mais dans ce  petit jeu en Flash, il n’est pas question de boucherie mais plutôt de stratégie et de gestion.

Vous devez prendre les commandes d’une petite communauté de rescapés qui luttent pour reconquérir une ville infestée de zombis.

Vous devez organiser à la fois la défense de votre zone et la reconquête des morceaux de la ville, en gérant au mieux les compétences des rescapés: les militaires au combat, les scientifiques à la recherche…

Malheureusement, le jeu est en anglais mais il est assez facile de comprendre ce qu’il faut faire. Tout se joue avec la souris.

Si vous passez le début un peu désorientant et si vous persévérez, vous réussirez sûrement à  voir l’une des fins du jeu. Je suppose qu’il y en a plusieurs comme celle-ci.

Un petit conseil : ne négligez jamais la défense de votre camp (qui se gère au poste de police) et n’hésitez pas à recruter des survivants pour augmenter votre population.

Jouez maintenant !

D’autres petits jeux gratuits et sans inscription sur espacejeux.fr.

Share

Alerté par le courrier d’Alain, un fidèle lecteur, je me suis mis à éplucher l’excellent article rédigé par Fabrice Epelboin sur fr.readwriteweb.com.

J’y ai découvert un décryptage très intéressant sur les futures stratégies des Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI). L’article est vraiment très explicite. Je vais me contenter d’en résumer les points essentiels et d’y ajouter quelques petites réflexions personnelles. C’est parti…

Orange, le plus gros fournisseur d’accès français, vient de s’offrir les services de Deezer pour développer sa branche “musique“. L’opérateur a très rapidement proposé de nouveaux forfaits incluant un abon­ne­ment pre­mium Deezer et une option à 10 euros par mois (voire moins avec certaines promos) pour ses anciens abonnés. Jusque là, pourquoi pas.

Le problème, c’est qu’Orange est aussi un opérateur téléphonique et que du coup, il se met à proposer Deezer dans ses forfaits mobiles. Comme tout le monde le sait, il n’existe pas de forfait Internet réellement illimité et les opérateurs réduisent le débit si vous franchissez un certain palier de consommation. Or, Deezer sera totalement hors for­fait et donc illi­mité sur les for­mules pre­mium com­mer­cia­li­sées dès la ren­trée par Orange.

Orange joue donc un gros coup car le prix réduit proposé pour Deezer ainsi que l’augmentation de la quantité de données à faire circuler risque de lui coûter cher. Mais l’offre étant assez alléchante, Orange peut rafler un maximum de clients et s’ériger en leader incontournable dans la vente de musique en ligne.

Les perdant risquent d’être nombreux :
– les abonnés qui vont devoir payer ce qu’Orange leur demande (un monopole ne fait jamais baisser les prix),
– les majors de la musique qui ne maîtriseront plus une grande partie de la distribution,
– les artistes qui ne gagneront pas plus d’argent avec un intermédiaire en plus,
– les entrepreneurs qui ne pourront jamais proposer une offre concurrente.

Les seuls qui pourraient éventuellement proposer une alternative seraient les autres FAI (avec SFR notamment) car il faut  un réseau et un catalogue conséquent (les tuyaux et la matière) ou une multinationale comme Apple qui fabrique les machines (les récepteurs). Bref, tout le monde y perd sauf les FAI.

On comprend mieux maintenant pourquoi les FAI n’étaient pas favorables à la mise en place d’une licence globale. Cela aurait en effet repré­senté un énorme manque à gagner pour eux. On comprend également les efforts de  notre ex-ministre de la Culture, Christine Albanel, contre cette licence globale. Elle est actuellement à la tête de plu­sieurs dépar­te­ments “enter­tain­ment” chez Orange !

Enfin, ce nouveau modèle que tente de mettre en place Orange, pourrait s’appliquer à d’autres domaines : la vidéo en ligne, les actualités, les sources d’informations… Il faudra peut-être prendre un forfait pour avoir Dailymotion dans des conditions normales au détriment de Youtube qui mettra des heures à charger. Les FAI auraient alors le contrôle d’Internet et des sources d’Information !

C’est également un beau pied de nez à nos chers députés qui doivent bientôt plancher au Parlement sur la neu­tra­lité du Net. Plus la peine de réfléchir, les lobbies imposent leur loi :

Je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil sur l’article original publié sur fr.readwriteweb.com.

Share