EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués surfer

Image de prévisualisation YouTube

Comme souvent, tout est dans le titre.

Le monde futuriste de Minority Report n’est plus ce lointain avenir technologiquement inaccessible. On s’y rapproche à grands pas avec cette surprenante fenêtre conçue par Samsung.

L’écran fonctionne sous Windows et permet de surfer sur Internet pour avoir la météo, lire ses mails, visionner des vidéos… Bref, c’est un véritable petit ordinateur.

Et pour ne rien gâcher, cet écran peut également se comporter comme une fenêtre classique en affichant d’élégants stores virtuels. Pour une fois, Windows n’aura jamais aussi bien porté son nom !

Repéré sur geekologie.com.

Share

Image de prévisualisation YouTube

Un peu de fraîcheur avec cette performance assez incroyable de l’hawaïen Garrett McNamara (43 ans) qui a surfé une vague monstrueuse de 27 mètres de haut, l’équivalent d’un immeuble de 9 étages.

Ce serait d’ailleurs apparemment le nouveau record du monde. L’exploit s’est déroulé sur le dangereux spot de Praia do Norte au Portugal.

Share

Image de prévisualisation YouTube

Il sait faire du surf, du skimboard, du snowboard et même du skate !

Et il a l’air d’aimer ça en plus !

Et le tout tranquillement à poil sur la plage, comme le faisait judicieusement remarquer Allac dans son mail (petit clin d’œil à une vidéo que j’ai postée récemment sur le forum).

Share

Orange Depuis plusieurs semaines, certains abonnés ADSL d’Orange se plaignent de la lenteur dramatique de leur connexion, à certains moments de la journée, lorsqu’ils tentent de se connecter à des sites hébergés de l’autre côté de l’Atlantique. Par exemple, l’accès à des vidéos sur YouTube ou Megavideo devient quasiment impossible. En passant par un autre fournisseur, tout fonctionne parfaitement.

C’est sur le blog de Korben, que j’avais découvert le problème il y a un mois. Comme je n’ai pas l’impression que ma connexion rame plus que d’habitude, je pensais que les internautes lésés n’étaient pas si nombreux que cela. Mais, c’est en parcourant quelques forums et sites bien informés, que je me suis rendu compte que la situation était plus grave. Beaucoup d’utilisateurs d’Orange sont mécontents.

Il aura fallu quelques semaines pour les abonnés s’insurgent. Certains prétendent qu’un grand nombre des abonnés d’Orange sont des “non experts” en informatique qui se dirigent naturellement vers l’opérateur historique. C’est sans doute pas faux mais il faut reconnaître que la connexion est habituellement fiable (en tout cas chez moi) et qu’elle est la seule solution valable dans certaines régions non dégroupées. De plus les dépannages sont rares et assez rapides. Un remplacement de LiveBox peut se faire dans la journée. Bref, un abonné d’Orange n’est pas forcément un idiot, même s’il paye 10 euros de plus ! Moi je cumule en plus car je suis sous Windows :) .

Mais revenons à mon propos. De source officielle, on cherche “à résoudre ces problèmes dans les meilleurs délais”. Mouais rien quoi ! Heureusement, certains internautes ont cherché à en savoir un peu plus. Ils ont analysé la “route” empruntée par leur connexion pour voir où se produit le blocage. Ils ont alors situé le problème au niveau de l’interconnexion entre le réseau d’Orange et celui de Cogent, un fournisseur de transit américain.

Pour faire simple, c’est lorsque les données passent d’un réseau à un autre que ça bouchonne. A ce niveau, il y a deux explications plausibles :
– un problème technique : peu probable car cela va bientôt faire 3 mois que la situation perdure.
– un problème commercial : c’est ce qui se dit sur certains forums. Les deux compagnies seraient en train de faire le forcing pour renégocier leurs accords d’interconnexion.

Encore un problème de gros sous et c’est l’usager qui trinque, comme à chaque fois… Alors que faire ?

Tout d’abord, se plaindre à Orange, qui est bien entendu au courant de la situation, et pousser une petite gueulante comme le préconise Korben. Commencez également à regarder du côté des autres fournisseurs d’accès et faire jouer la concurrence. Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez tenter de passer par les DNS de Google ou ceux d’OpenDNS lorsque vous souhaitez vous connecter sur YouTube. La manipulation est décrite sur msmvps.com.

Vous trouverez pas mal d’infos sur korben.info et quelques solutions de dépannage sur clubic.com.

Share

Portable pour surfer Un des fidèles lecteurs d’EspaceRezo, m’a envoyé par mail sa solution pour surfer tranquille au boulot. En effet, comme tout le monde, le proxy ou le filtre mis en place sur son lieu de travail l’empêche d’accéder à de nombreux sites dont certains sont pourtant forts utiles, même d’un point de vue professionnel.

Depuis longtemps, il a pris des dispositions radicales en installant plusieurs proxies personnels sur le net : un chez Free et un CGI-Proxy sur un autre hébergement. Mais il y a encore des restrictions : pas de messagerie instantanée (y compris les web messenger et consorts), impossible de downloader/uploader de nombreux formats de fichiers, connexions impossibles en HTTPS, passerelle FTP complètement pourrie…

C’est là, qu’il a eu l’idée d’utiliser son téléphone portable. Il est vrai que l’on est souvent focalisé sur le coup du proxy et que l’on en oublie la connexion GPRS que quasiment tous les téléphones sont capables de prendre en charge actuellement. C’est pourtant simple, efficace et facile à mettre en œuvre.

Il suffit d’installer les pilotes et/ou le logiciel du constructeur, puis de brancher un câble USB entre le téléphone et l’ordinateur (ou de passer par BlueTooth). Attention tout de même à la sécurité. Il faut quand même avouer que c’est une porte ouverte dans le réseau. Quelques précautions sont à prendre : utiliser un bon antivirus, ne pas négliger le firewall et surtout être vigilant ! Pour plus de sûreté, n’hésitez pas à débrancher le câble RJ-45 qui vous raccorde au réseau avant de connecter votre téléphone.

Enfin, n’oubliez de regarder comment est facturée la consommation internet sur votre abonnement. Cette petite astuce est à proscrire si cette facturation se fait au Ko. Sinon, cela risque de vous coûter un peu cher !

Un grand merci à Damien qui a pris la peine de partager cette solution que l’on néglige souvent. Comme d’habitude, vous pouvez réagir et nous donner votre point de vues dans les commentaires ci-dessous…

Share

3G+ SFR est l’un des quatre opérateurs de téléphonie mobile. C’est également un fournisseur d’accès à Internet depuis le rachat de Neuf Cegetel en 2008. Cette double casquette vient de lui permettre de mettre en place une nouvelle offre prometteuse pour se connecter à Internet.

SFR vient en effet d’ajouter à sa gamme de netbooks deux nouveaux types de machines : des séries limitées 3G+ d’Asus Eee PC et de Samsung NC10. Ces ordinateurs peuvent se connecter en 3G (là rien de nouveau) mais ils peuvent aussi, depuis hier, accéder en illimité à Internet par les nombreux points d’accès WiFi dont dispose SFR dans certains lieux publics et surtout en utilisant les modems de ses abonnés.

C’est ce dernier point qui est nouveau pour un fournisseur d’accès. Chaque abonné au Neuf devient le maillon d’un réseau de plus de 1,5 millions de points d’accès WiFi. Ce fonctionnement n’est pas sans rappeler celui de la Communauté de Fon mais SFR y ajoute la 3G.

Bien entendu, la partie rendue publique de la connexion des Neuf Box est entièrement sécurisée et totalement séparée du réseau local. Les propriétaires de la connexion sont prioritaires sur le débit (heureusement) et peuvent même désactiver cette fonctionnalité dans les paramètres de la Box. J’ajoute que les “visiteurs” ne peuvent pas faire n’importe quoi car ils seront repérés grâce aux identifiants qu’ils utilisent. Les débits ne permettent pas non plus les gros téléchargements.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’un spot Wifi en vacances, le Neuf a mis en place une carte qui recense tous les points d’accès. Bien pratique mais je me pose quelques questions sur le respect de la vie privée. Tiens, mon voisin est chez le Neuf !

Cette idée de connexion “tout en un” me séduit car il est possible de se connecter de n’importe où (merci la 3G). Pour l’instant, je trouve les tarifs sont trop chers car c’est en plus du forfait de mon fournisseur d’accès classique. Peut-être qu’un jour je pourrai enfin partir en vacances et me connecter gratuitement car tout sera compris dans le forfait de base. Je pourrai alors surfer, consulter mes mails et bloguer sur la plage. C’est beau de rêver

Plus d’informations sur clubic.com.

Share

Opera Je ne suis peut-être pas au top des connaissances sur Opera, le célèbre navigateur norvégien dont je ne cesse de faire l’éloge, mais je suis au top des recherches personnelles ! Croyez-moi, depuis que j’ai découvert ce browser, je n’ai de cesse de le personnaliser afin de le rendre toujours plus pratique à utiliser.

Ma dernière trouvaille concerne le moteur de recherche du site pédagogique MediaDico. Ce site offre plusieurs occasions de ne pas se priver de son contenu : dictionnaire ultra complet gratuit, barre d’outil et gadget, moteur de recherche, sans oublier l’information RSS et par mail… (excusez du peu). Pourtant, il reste cantonné aux standards d’Internet explorer et de FireFox, ce qui pour ce dernier est une forme et une preuve de plus de reconnaissance. Mais que nenni pour mon Opera…

C’était sans compter sur mon opiniâtreté et voici donc l’astuce :
– faites apparaître la boîte de Préférences du navigateur (Ctrl + F12)
– onglet Recherche
– définissez un nouveau moteur ayant pour nom MediaDico :
mot-clé : m (ou ce que vous voulez d’autre)
adresse : http://www.mediadico.com/dictionnaire/1/%s/1

Si ce n’est déjà fait, installez la barre de recherches multi-moteurs et testez MediaDico :
– cliquez sur la flèche de la boîte de recherches,
– choisissez le moteur de Mediadico,
– inscrivez un terme quelconque et appuyez sur la touche “Entrée”.

Vous serez immédiatement dirigé vers le site de MediaDico sur la page dévoilant la définition de l’occurrence recherchée.

Via : MediaDico.

Share

Opera Après avoir (très peu) hésité, j’ai entrepris d’installer la version 10 Alpha d’Opera. Une preuve de plus, s’il fallait encore le démontrer, que je suis complètement séduit par ce browser. :-)

Comme pour toute installation, il m’a fallu passer par la remise en place des réglages personnalisés. Le bon côté avec Opera, c’est que sa simplicité conduit à un gain de temps appréciable. Malheureusement, la dernière version est dotée d’un correcteur orthographique qui est par défaut en anglais… et le français n’est pas proposé.

C’était sans compter sur la communauté d’Opera qui nous dévoile le procédé pour installer le dictionnaire français :

– télécharger ce fichier zip
– extraire les fichiers et les placer dans le dossier :
C:\Users\votre nom\AppData\Roaming\Opera\Opera 10 Preview\profile\dictionaries
– redémarrer le navigateur.

Vous pouvez constater que les mots dans les champs-texte se soulignent de rouge au fur et à mesure de la frappe. Dans le cas où le dictionnaire anglais est toujours actif, un clic-droit affichera dans un menu contextuel le sous-menu “Language“. Optez alors pour le dico français que vous venez d’installer.

Pour information :
Cette nouvelle version 10 alpha de Opera s’avère très stable. Je vous conseille vivement de l’installer pour profiter des dernières nouveautés comme un gain encore accru du chargement des pages web, une compatibilité quasi totale avec le standard W3C et une messagerie qui supporte le “html”.

Vous pouvez récupérer Opera 10 alpha sur opera.com.

Share

Opera Dans la série des astuces pour mon nouveau navigateur préféré, j’ai choisi de vous présenter le correcteur d’orthographe directement exploitable dans les champs de texte.

Cette fonction était présente avec la barre d’outil Google mais les programmeurs du célèbre site de recherche n’éprouvent pas le besoin d’en compiler une version pour Opera.

Heureusement un ingénieux blogeur a mis au point un script qu’il suffit de placer dans le dossier que vous avez réservé à cet effet et déclaré dans les paramètres de Opera, le nom général conseillé pour ce dossier est UserJS. Les habitués se repéreront. ;-)

Pour apprécier le résultat, voici pour commencer deux screenshots des résultats obtenus :

Opera Opera

Utilisation :
Dès que l’on clique dans un champ texte, un bouton avec des doubles flèches vertes apparaît. Si la langue n’est pas le français, vous pouvez la changer en cliquant sur le nom de la langue. En cliquant sur les doubles flèches, le correcteur se met en action. C’est tout et c’est hyper pratique !

Installation :
Simplement placer ce fichier ospell dans le dossier UserJS. Vous pouvez aussi, très accessoirement, placer dans ce même dossier le fichier qui gère les préférences : a_ospell_prefs.

A votre clavier maintenant !

Et bon switch sur Opera.

Share

Opera J’accroche décidément bien avec le navigateur Opera et je passe actuellement un peu de temps à le triturer pour le façonner selon mes envies. Après vous avoir expliqué comment faire apparaître à volonté la barre de menu, je vous propose donc une nouvelle astuce qui vous permettra d’activer l’onglet de votre choix au démarrage d’une session.

En effet, lorsque l’on veut ouvrir une session d’Opera avec plusieurs onglets, ce n’est pas forcément le premier de la série qui s’affiche, ce qui serait nettement plus logique (IE fonctionne comme cela d’ailleurs). En fait, l’onglet “principal” est choisi sur je ne sais trop quel critère au moment de l’enregistrement de la session. Par exemple, chez moi, sur une session de 8 onglets, c’était toujours le 6ème qui s’activait une fois toutes les pages chargées alors que je voulais que ce soit le 8ème : celui d’EspaceRezo bien sûr !

Heureusement, il existe une astuce pour remédier à ce petit inconvénient :

– éditez le fichier “C:\Users\votre identifiant\AppData\Roaming\Opera\Opera\profile\sessions\Démarrage.win
– recherchez-y les termes : active=1

Vous remarquerez que tous les onglets sélectionnés pour la session y figurent avec des paramètres particuliers. Vous constaterez aussi que l’occurrence recherchée ne figure qu’une fois pour la simple raison que les autres “active” sont positionnés à 0.

Il suffit maintenant de mettre à “0” l’onglet qui ne vous intéresse pas et de mettre “1” à l’onglet choisi.

Le navigateur “Opera” est téléchargeable gratuitement sur opera.com.

Share