Quatre jours seulement après avoir été libéré des geôles tunisiennes, Slim Amamou, le célèbre blogueur tunisien et farouche opposant au régime de l’ex-président Ben Ali, a prêté serment hier. Il devient secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports du gouvernement transitoire  mené par le nouveau président par intérim, Foued Mebazaa, et son Premier ministre Mohamed Ghannouchi.

Celui qui était plus connu sous le pseudo Slim404, avait été arrêté le 6 janvier pour destruction de sites officiels. Il aurait participé à des opérations déclenchées par les Anonymous (des “résistants hackers”) qui visaient la mise à mal de plusieurs sites en rapport avec le pouvoir alors en place.

Bien que sa nomination suscite de nombreuses interrogations et n’a peut-être comme seul but que de calmer le Web tunisien (qui a pris une grande part dans la tournure des évènements), il m’est agréable de penser que pour une fois, Internet est considéré comme un véritable moyen d’expression, et surtout d’expression de la Liberté.

Slim Amamou serrant la main de Foued Mebazaa, le président tunisien par intérim
(Photo Match)

Monsieur le président, je suis également blogueur et rebel (si c’est vrai !). Je souhaiterai donc devenir rapidement Ministre des Sports. Comme ça je pourrai voir les matchs de foot et voyager en avion gratos… et virer HADOPI aussi !

{lang: 'fr'}