Au début du mois, le PDG de Yahoo!, Scott Thompson (ex-PDG de PayPal), a annoncé, en guise de première mesure depuis sa prise de fonction en janvier 2012, le licenciement de près de 2000 personnes sur les 14 000 que compte l’entreprise (soit 14% de l’effectif total).

Il se justifie ainsi : “les mesures annoncées aujourd’hui sont une étape importante vers le nouveau Yahoo! – plus petit, plus agile, plus rentable et mieux équipé pour innover aussi vite que nos clients”. La réalité semble cependant plus cruelle : cette nouvelle suppression de poste monte à 6200 le total de personnel licencié depuis 4 ans, illustration de la lente agonie de la firme américaine.

Cette déchéance est d’autant marquante que Yahoo! fut l’un des précurseurs dans le domaine des moteurs de recherche, s’affichant ainsi comme le site web le plus visité de l’année 2004. A l’heure d’aujourd’hui Yahoo! ne s’octroie plus que 1,5% des parts de marché des moteurs de recherche, derrière Bing et à des années-lumière du géant Google, qui brigue à lui seul plus de 90% des recherches effectués sur le web.

Triste bilan, donc, pour le site qui demeure malgré l’un des monuments du Web.

Un grand merci à Tim pour son mail

{lang: 'fr'}