Familièrement. His project captured the panel's attention. hold back the tears, hold back your tears. Terme de palais. Garder par devers soi ce qui est à un autre. Pourrai-je m'arracher de ce séjour plein d'illusion, où rien ne m'attache, où tout me retient ? Nicom. Retenir avec que et le verbe au subjonctif. • Et vous, madame, Retenez des soupirs dont vous me percez l'âme (CORN. On lui a retenu cinq francs sur sa paye. ⓘ Un ou plusieurs fils de discussions du forum correspondent exactement au terme que vous recherchez, mettre toute sa volonté à retenir ses larmes, retenir / privilégier la piste de l'attentat. • Je l'aimais aussi moi, madame, et j'en pleurerais, je crois, si je ne me retenais (PICARD Ricochets, I, 15). Dim. • Si cet homme est à vous, imposez-lui silence, Madame, et retenez une telle insolence (CORN. Je ne vous retiens plus, se dit à une personne qu'on renvoie, à qui on permet de prendre congé. ), • Ne me retenez point, monsieur le marquis, ne me retenez point (LESAGE Turcaret, V, 9), • Ce n'est plus le besoin que j'ai de lui qui me retient ; c'est moi que je ménage (MARIV. The customers kept me at the store until 7 p.m. 7 + 5 égale 12 : je pose 2 et je retiens 1. intéresser qqn (ex. 6). 1651) 17. • Monsieur, peut-être ailleurs êtes-vous attendu ; Je ne vous retiens point (BOURSAULT Fabl. ], conserver, garder - conservation, possession - contrôleur - avoir[Hyper. (C. DELAV. 1675), • Retenez-vous sur le jeu, vous avez été souvent témoin des malheurs que l'amour du jeu attire (MAINTENON Lett. 1760), • On peut éclairer celui qui s'abuse ; mais comment retenir celui qui se vend ? Participer au concours et enregistrer votre nom dans la liste de meilleurs joueurs !  | Informations XXXII)— Qui aura leu diligemment, bien entendu et fidelement retenu les histoires.... (AMYOT Préf. Scapin, II, 5), • On allait vendre ou du moins retenir son linge et ses habits, quand cette femme dont je parle a payé pour elle (MARIV. • Ils retenaient encore beaucoup des moeurs de leur pays (VAUGEL. WordReference English-French Dictionary © 2020: Forums WR - discussions dont le titre comprend le(s) mot(s) "retenir" : Dans d'autres langues : Espagnol | Portugais | Italien | Allemand | néerlandais | Suédois | Polonais | Roumain | Tchèque | Grec | Turc | Chinois | Japonais | Coréen | Arabe. anc. 7), • Il a autant besoin d'être poussé que l'autre d'être retenu (J. J. ROUSS. On peut éclairer celui qui s'abuse ; mais comment retenir celui qui se vend ? Retenir un ou plusieurs chiffres, les réserver pour les joindre aux chiffres de la colonne qu'on doit calculer après : je pose 7 et retiens 2 ; ou, elliptiquement : pose 7 et retiens 2. ), • Renfermés dans leur criminelle timidité, ils gardent un profond silence : ils retiennent la vérité dans l'injustice (MASS. à Mme de Grignan, 10 nov. 1673), • Le temps vole et m'emporte malgré moi ; j'ai beau vouloir le retenir, c'est lui qui m'entraîne ; et cette pensée me fait grand'peur (SÉV. En savoir plus. Mon père, retenez des femmes qui s'emportent, Leur sexe aime à jouir d'un peu de liberté ; On le retient fort mal par tant d'austérité, En vain les rois d'Angleterre ont cru les pouvoir retenir [les esprits] sur cette pente dangereuse [de la liberté religieuse] en conservant l'épiscopat, Il [Théodose] épouvanta les hérétiques sans les punir ; il les retint dans l'obéissance. [se+V à+comp]↕, fait de réserver une place, un titre...[Classe], billet (imprimé attestant de qqch)[Thème], communiquer - embauchage, embauche - demander, prier, réclamer - acquérir, avoir, fournir, nantir, procurer[Hyper. Rom. Mérope, IV, 1), • Le bruit de son trépas D'un vainqueur trop crédule a retenu le bras (RAC. Louis XIV, 32), • En général, nous retenons plus facilement les idées qui ont le plus de rapport aux matières qui nous ont souvent occupés (BONNET Ess. 5.mettre un frein, contenir (ex. ], décalage, grève perlée, retard - décélération, ralentissement - retarder - retenir - stopper - mettre en vedette - écrire un chapeau - précipitation, ruée - nécessité de se presser[Dérivé], canard, feuille de chou, journal, journal d'information[Desc], activer, aller à toute pompe, bomber, dégrouiller, démener, empresser, faire diligence, faire fissa, faire vite, hâter, presser[Cause], entretenir, garder, maintenir, tenir[Analogie], conservation, possession - conserver, garder - conserver, garder, retenir[Dérivé]. anc. 24. S'empêcher de tomber. ib. ], mettre dans un espace où l'on enferme[Classe], lieu, espace clos où l'on enferme des humains[Thème], empêcher (de faire, de se produire)[Classe], moyen pour obliger qqn (à faire, à être)[Classe], faire en sorte que qqch ne se réalise pas[Thème], qui induit une opposition ou en est issu[Caract. : +33 3 83 96 21 76 - Fax : +33 3 83 97 24 56. Pays. Éc. Lett. Instit. Retenir son eau. Tenir encore une fois, ravoir. XIe s.— De la viande ki de l'herberc vint Tant an retint, dunt son cors en sustint (St Alexis, LI)— Blanc ai le chef et la barbe canuthe [chenue] ; Ma grant honur [fief] t'aveie retenue (ib. Retenir l'accent de son pays. Ne point se dessaisir d'une chose, la garder toujours. Il se dit aussi des choses qui font séjourner, qui arrêtent. ), • J'ai bien tâché [pendant le temps que je viens de passer avec vous] à retenir tous les moments, et ne les ai laissés partir qu'à l'extrémité (SÉV. Fixer, empêcher de tomber, de retomber. S'il retient les eaux, tout deviendra sec ; et, s'il les lâche, elles inonderont la terre, Ils se sont creusé des citernes entr'ouvertes, des citernes qui ne peuvent retenir l'eau, C'est une chaussée qui suit les bords de la Loire et retient cette rivière dans son lit, Le coeur vole au plaisir que l'instant a produit, Et cherche à retenir le plaisir qui s'enfuit, La première chose que je fis en mettant pied à terre fut d'entrer dans le lac [la mer Morte] jusqu'aux genoux, et de porter l'eau à ma bouche ; il me fut impossible de l'y retenir ; la salure en est beaucoup plus forte que celle de la mer. retener, retenir ; espagn. • Un ami mourant a souvent voulu que son ami lui prît la main, pour le retenir dans la vie, tandis qu'il se sentait entraîné par la mort (CHATEAUBR. Tél. Marianne, 11e part.). Il [le hérisson] monte sur les arbres, et se retient aux branches avec la queue. des grands. Se retenir, v. réfl. I, 8), • J'ai ouï dire, il y a longtemps, une parole d'un ancien que j'ai toujours retenue (MOL. Terme de manége. Je retiens croix, je retiens pile, se dit, au jeu de croix ou pile, pour signifier que l'on gage que le côté de la pièce de monnaie qui paraîtra sera croix, sera pile. • Ce jour-là, les comédiens avaient été retenus pour représenter une comédie chez un des plus riches bourgeois de la ville (SCARR. Carême, Pâques. Ils retenaient encore beaucoup des moeurs de leur pays, Dans la suite, on se dispensa de cette loi, mais c'était l'intention de Romulus qu'elle fût gardée, et on en retint toujours quelque chose, Je puis être à lui [Dieu], et retenir toute mon indignité, parce que je puis être à lui et n'en être pas meilleur, Il n'est pas moralement possible que ce chrétien retienne la fréquente communion, sans être puissamment et continuellement excité à purifier son coeur, Dim. [figuré] XV, 42)— Il les gaigna, leur promettant qu'il se retiendroit la superintendance de la guerre, et la garde des loix seulement (AMYOT Thésée, 28)— Il estoit fort retenu et reservé en son parler (AMYOT Péric. Il a donné son bien, mais il en a retenu l'usufruit. M. de César, I, 3). Liste de mots de 12 lettres. t. II, p. 337, dans POUGENS). 6)— ....Pour nous monstrer que c'est à dire, lier et deslier : assavoir de retenir les pechez et les remettre (CALV. I), • Le véritable éloge d'un poëte, c'est qu'on retienne ses vers (VOLT. t. II, p. 325, Vous vous faites à vous-même un plan de conduite dont vous ne bannissez que vos malheurs passés ; vous retenez tout ce qui peut vous y conduire par d'autres routes, Il [Pyrrhon] ne retint de la doctrine de ses maîtres que les principes qui favorisaient son penchant naturel à ce doute. 20. Il a affermé sa terre, mais il a retenu les bois et les vignes. Renseignements suite à un email de description de votre projet. Dans la banque, trois personnes étaient retenues en otage. 7. Nombre de lettres. p. 371, dans POUGENS.).  | Privacy policy (MOL. t. III, p. 256. 3. Mme de Maintenon, t. I, p. 257, dans POUGENS, Un ami mourant a souvent voulu que son ami lui prît la main, pour le retenir dans la vie, tandis qu'il se sentait entraîné par la mort, Des faveurs de l'hiver redoutez le danger, Et retenez vos fleurs qui se pressent d'éclore, Renfermés dans leur criminelle timidité, ils gardent un profond silence : ils retiennent la vérité dans l'injustice, J'ai bien tâché [pendant le temps que je viens de passer avec vous] à retenir tous les moments, et ne les ai laissés partir qu'à l'extrémité, Le temps vole et m'emporte malgré moi ; j'ai beau vouloir le retenir, c'est lui qui m'entraîne ; et cette pensée me fait grand'peur, Les jours vont si vite, et les mois et les années, que, pour moi, mon cher cousin, je ne puis plus les retenir, Corinne souleva le rideau, et le retint pour laisser passer lord Nelvil. p. 371, dans POUGENS. I, 19), • Les violons sont retenus, le festin est commandé, et ma fille est parée pour vous recevoir (MOL. Devenez parrain de WordReference pour voir le site sans publicités. Pet. ], baisser, décroître - inactivité - grand titre, titre - disposer, engager, exhorter, inciter, inspirer, instiguer, porter, presser[Hyper. Tous droits réservés. Jérémie, II, 13), • C'est une chaussée qui suit les bords de la Loire et retient cette rivière dans son lit (LA FONT.