L’Anti-Counterfeiting Trade Agreement ou ACTA est une proposition de “traité international multilatéral concernant les droits de propriété intellectuelle, la lutte contre les produits contrefaits et les échanges illicites de fichiers sans autorisation des ayants-droit” (Wikipedia).

Ce traité, s’il rentre en vigueur, renforcera de façon démesurée le pouvoir du copyright et forcera les fournisseurs d’accès à Internet à se transformer en policiers du copyright.

Il mettra en place des sanctions contre les utilisateurs violant le copyright, comme leur couper l’accès à l’Internet, un peu à la HADOPI et exigera en plus que les supports informatiques soient inspectés aux frontières (disques dur, lecteurs mp3, etc.). S’ils contiennent des fichiers illégaux, leurs possesseurs se verraient infliger une amende.

En gros, ce serait un retour à une forme de prohibition. Une vidéo est apparue récemment sur la toile pour sensibiliser les internautes et les inciter à signer la pétition contre l’ACTA :

Image de prévisualisation YouTube

Pour ceux qui veulent comprendre un peu plus en détails le fonctionnement de l’ACTA, je vous renvoie à un billet que j’avais publié fin 2010, qui contient une vidéo assez explicative.

Alors, je vous invite à apporter votre soutien à la pétition contre l’ACTA sur secure.avaaz.org. Moi, c’est déjà fait…

{lang: 'fr'}