EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués sms

wiko

Sur ce blog, nous sommes toujours intéressés Yann et moi principalement) aux téléphones de la marque Wiko.

Tout d’abord parce que c’est une boîte française qui les commercialise et parce que nos tests nous avaient montré que le matériel est de bonne qualité, et surtout bon marché.

Comme nous essayons également d’être objectifs, dans la mesure du possible, nous nous devions de publier cette information assez surprenante : il est possible de faire planter un téléphone Wiko à distance !

Apparemment, le simple fait d’envoyer par SMS le signe “=” (sans les guillemets) sur un appareil Wiko entraîne le redémarrage de ce dernier (soft reboot, sans avoir à rentrer le code PIN).

Tous les smartphones de la marque ne seraient pas touchés mais un grand nombre tout de même, et quelle que soit la ROM installée. Les Cink Slim seraient épargnés, comme nous avons pu le voir avec Yann.

Pour ceux qui doutent un peu, voici une démonstration en images réalisée par Korben himself.

Image de prévisualisation YouTube

Bon, aucun risque d’abîmer la machine en exploitant ce bug. Vous allez surtout faire péter un plomb à vos amis ou à vos collègues. Alors n’en abusez pas trop quand même…

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, et éventuellement des modèles qui seraient touchés par ce bug dans les commentaires de ce billet…

Un grand merci à Quentin qui m’a envoyé un petit mail sur ce bug plutôt étonnant.

Share

Qui ne s’est jamais retrouvé face à un texte, ou plutôt un torchon, écrit par un réfractaire à notre bonne vieille orthographe ?

Avec le langage SMS cela arrive de plus en plus souvent, et pas uniquement sur nos téléphones portables. Les forums, jeux en lignes, commentaires de site… en pâtissent également.

J’ai découvert il y a peu, posté par un joueur en ligne, le site traducteur-sms.com qui se charge de retranscrire un texte SMS en français. Je ne vous cacherai pas que le français reste assez approximatif mais c’est toujours mieux qu’en abrégé.

Voici d’ailleurs un petit exemple pour vous donner un aperçu de ce que cela donne :

Bon, c’est un peu moins pratique que le cahier qui traduit directement un texte lorsque l’on écrit dessus, que l’on trouvait dans une publicité originale pour Clairefontaine.

Transformez du SMS en français avec traducteur-sms.com.

Billet proposé par RSPilou et envoyé par mail.

Share

Il y a 3 ans (déjà), je vous avais rédigé quelques articles sur le HTC Magic, l’un des premiers Google Phone apparus sur le marché des smartphones. A l’époque, j’avais évoqué un soucis avec certains caractères spéciaux (le “ç” notamment) qui faisait tout d’un coup exploser le nombre de caractères total du message.

J’ai toujours pensé que ce “bug” provenait de la machine elle-même et je n’ai pas poussé plus loin mes recherches. Mais, aujourd’hui, grâce à un récent message de Damien, tout s’éclaire enfin…

Lorsque l’on envoie un SMS sur le réseau de son opérateur, tous les caractères du message sont codés sur 7 bits, un bit correspondant à l’information binaire de base. La taille maximale pour un message, chez tous les opérateurs, étant de 1120 bits, il est donc possible d’envoyer normalement 160 caractères maximum (1120/7=160).

Mais le problème avec cet encodage sur 7 bits, c’est qu’il ne contient pas tous les caractères utilisés dans la langue française. Les 26 lettres et les chiffres de 0 à 9 sont bien présents, tout comme le “%” ou le “@” mais il manque des caractères bien utiles comme le “oe”, le “â”, le “ë” et surtout le “ç” qui me posait des soucis.

Dès que vous utilisez un caractère qui ne fait partie du tableau ci-dessus, l’encodage ne se fait plus en 7 bits mais sur 16 bits ! Le nombre de caractères disponibles pour votre message s’en trouve diminué car : 1120/16=70 !

C’est donc pour cela que sur certains smartphones (tous ?), alors que vous pensez envoyer un message, ce sont deux ou trois qui partent, et qui vous sont facturés !

Ce sujet reste d’actualité puisque ça se passe toujours comme cela sur mon HTC Magic, qui commence d’ailleurs à vieillir un peu, je vous l’accorde. Et sur vos smartphones, cela donne quoi ?

Un super merci à Damien grâce à qui je vais me coucher un peu moins idiot ce soir… :wink:

Share

J’allais justement lancer quelques recherches sur la Toile pour me dégoter une application Android pour suivre les résultats des JO de Londres, lorsque je suis tombé sur un article de onsoftware.softonic.fr.

Il propose 10 applications pour suivre les Jeux Olympiques directement sur son smartphone.

Comme ces petits logiciels sont très bien décrits dans le billet en question, je ne vais pas m’amuser à en refaire les descriptions. Je vais me contenter de vous proposer les applications qui me paraissent indispensables et des liens vers leurs versions Android et iPhone.

C’est parti :

Avec ces applications, vous allez pouvoir suivre les JO, tout en restant allongé sur votre serviette, les bouts des pieds dans l’eau…

Share

Un peu plus de 20 jours après l’apparition de Free sur le marché de la téléphonie mobile, il est temps de faire un petit point sur la qualité de cette nouvelle offre et du ressenti des utilisateurs.

Du coup, j’aurai bien besoin de vos impressions, vous fidèles lecteurs (ou pas d’ailleurs) d’EspaceRezo car pour ma part, je n’ai pas encore franchi le pas. Je suis d’un naturel prudent et mes besoins en téléphonie mobile n’étant pas très importants, le gain financier éventuel d’une telle migration ne serait pas très important.

Pourtant, j’ai bien envie, un peu comme tout le monde d’ailleurs, d’aller faire un tour chez Free, rien que pour embêter les opérateurs “historiques” qui se sont gavés avec leurs tarifs prohibitifs et leurs clauses d’engagement.

J’ai commencé à tâter le terrain et j’ai demandé à plusieurs nouveaux clients Free de me donner leur opinion sur leurs premiers pas chez ce nouvel opérateur. C’est Damien de Dipisoft qui a été le premier à me répondre et je vais simplement coller sa réponse pour que tout le monde puisse juger.

Inscription le 11/01/2012 à 23h17.
Réception du mail avec accusé d’inscription reçu le 12/01 à 00h35.
Réception du mail de confirmation de création du compte le 14/01 à 23h51.
Réception du sms de confirmation de résiliation de mon ancien opérateur le 19/01 à 13h30.
Réception du mail “carte sim envoyée” le 20/01 à 07h19, mise à jour des infos de portabilité (date/heure) sur l’espace perso freemobile.
Réception de la carte sim par la Poste le 21/01.
Portabilité le 24/01 à 15h00.
J’ai attendu le 24/01 au matin pour activer la carte sim Free et la mettre dans un second téléphone. L’émission d’appels a été opérant immédiatement, idem pour les sms et l’accès data. Seule la réception d’appels ne fonctionnait pas. A noter que le n° appelant n’était pas un n° temporaire comme je l’imaginais mais bel et bien mon numéro alors que la portabilité n’était pas encore effectuée (à croire que Free a fait du phone-number-spoofing !).
Vers l’heure de vérité, j’ai commencé à tester ma ligne depuis mon téléphone boulot pour voir quel mobile allait sonner… toujours le Bouygues. Idem vers 16h30. Là j’ai commencé à m’inquiéter et un collègue m’a dit qu’il fallait éteindre/rallumer le mobile Free. Je me suis exécuté et ça a effectivement fonctionné.
Ensuite j’ai voulu permuter les cartes sim de mes 2 téléphones et, bizarrement, c’est de nouveau le Bouygues qui a “repris la ligne”… Je me suis dit que j’avais sûrement fait une connerie en le rallumant et que j’avais ainsi peut-être foiré la portabilité… J’ai ré-éteints les deux mobiles et rallumé uniquement le Free, tout est rentré dans l’ordre au bout de quelques minutes.

Je remercie vivement Damien et j’espère que cela ne le dérangera pas de voir ses propos rapportés dans ce billet. Il a l’air pour l’instant très satisfait par la prestation de Free. En fouillant un peu sur la Toile, j’ai l’impression que la plupart des utilisateurs sont satisfaits.

Mais j’aimerai bien avoir d’autres avis constructifs sur le sujet, alors n’hésitez pas à poster vos réactions dans les commentaires de ce billet.

Merci d’avance…

Share

J’en remets une petite couche avec Free et ses nouveaux forfaits de téléphonie mobile parce qu’en ce moment, c’est un peu l’effervescence sur la Toile et que surtout, le sujet intéresse mon porte monnaie au plus haut point.

En me promenant sur blog.lefigaro.fr, je suis tombé sur une vidéo intéressante en rapport avec cette actualité numérique. On y voit la réaction, quasiment en directe, du PDG d’AOL à l’annonce du fameux tarif de Free à moins de 30 € sur l’ADSL, en 2002.

L’embarras (voire même la frayeur) de Stéphane Treppoz est palpable car ce tarif était 10 € moins cher que ce que sa société proposait. Il sentait que sa marge allait en prendre un coup. D’ailleurs, c’est toute sa boîte qui a pris un gros derrière la tête…

Voici la vidéo en question :

http://www.dailymotion.com/video/x1ladl

Sinon, il y a aussi cette vidéo avec quelques séquences qui diffèrent de la précédente. Par contre, la conclusion est nette : c’est Free qui a fait disparaître AOL.

A mon avis, les têtes pensantes chez Bouygues, SFR et Orange doivent être à peu près dans le même cas de figure que le PDG d’AOL en 2002. Ou alors, ils peuvent facilement s’aligner, ce qui prouverait clairement qu‘ils nous ont bien arnaqué pendant des années…

Share

Suite à l’annonce des tarifs de téléphonie mobile de Free, les clients des fournisseurs historiques que sont Orange, SFR et Bouygues, se ruent sur leur téléphone, afin d’obtenir des précisions sur les tarifs jusqu’alors pratiqués.

Apparemment, les services de résiliation sont submergés et, lorsque l’on arrive enfin à les obtenir, sont particulièrement de mauvaise foi face à la nouvelle concurrence.

De petits malins se sont amusés à enregistrer ces entretiens qui en disent long sur l’embarras des fournisseurs historiques. Je vous laisse juge…

Voici ce que l’on répond chez SFR :

Image de prévisualisation YouTube

Et chez Orange :

Image de prévisualisation YouTube

Personnellement, j’adore ça. Après nous avoir raquettés pendant plusieurs années, les fournisseurs d’accès vont devoir trouver des parades, et donc baisser les prix, pour ne pas perdre tous leurs clients…

Share

On les attendait et ils sont là. Je parle bien entendu des tarifs de téléphonie mobile que va pratiquer Free. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le fournisseur d’accès fait voler en éclat les habitudes et les prix.

Le forfait illimité coûtera 19,99 € (15,99€ pour les abonnés Free ADSL) et le forfait low cost (1h d’appels + 60 SMS)  ne coûtera que 2 € (et même gratuit pour les abonnés Freebox) !

Et le tout sans engagement ! Le rêve quoi…

Pour les plus courageux (car elle dure presque 40 mn), voici la vidéo de la conférence de presse dans laquelle Xavier Niel a dévoilé les tarifs :

http://www.dailymotion.com/video/xmsvx2

Ces nouveaux tarifs m’ont fait pas mal réfléchir. Je suis bien tenté, un peu comme tout le monde d’ailleurs, de passer au tout Free pour soulager mon portefeuille mais il me vient une ribambelle de questions que je vais vous livrer en vrac :

– Free ne couvrant que 30% du territoire (pour l’instant) doit louer le réseau d’Orange. Est-ce qu’Orange va réellement jouer le jeu et permettre l’utilisation “normale” de son réseau ?

– est-ce que les premiers abonnés vont essuyer les plâtres, un peu comme au bon vieux temps, avec les forfaits Internet ?

– est-ce que Free ne va pas se rattraper sur le prix des smartphones ?

– est-ce qu’ils ont fait des efforts au niveau du service d’assistance car j’avais eu (il y a pas mal de temps, certes) des retours pas terribles ?

– enfin, est-ce que Free ne s’est pas tout simplement enflammé ?

Bref, tout un tas de questions auxquelles je vais essayer d’obtenir des réponses en fouillant sur le Net. D’ici là, j’aurai également les retours des nouveaux abonnés (les beta testeurs quoi), ce qui m’aidera à faire mon choix.

J’attends également les réactions des trois grands opérateurs (Orange, Bouygues et SFR). Ce qui est certain, c’est que s’ils s’alignent rapidement, et je ne vois pas trop comment il pourrait en être autrement d’ailleurs, c’est qu’ils auront bien profité de nous pendant des années, pauvres consommateurs.

Rien que pour cela, je serai bien tenté de passer chez Free immédiatement, juste pour leur rendre la monnaie de leur pièce. Surtout que Xavier Niel explique que même sur le forfait à 2 euros, Free fera de la marge ! On nous aurait menti ?

En tout cas, si ça marche aussi bien et pour moins cher, j’ai envie de dire : bravo Free ! Mais je suis de nature prudente…

Et vous, les non abonnés Free, vous bougez ?

Share

Avec ces histoires de fuites au BAC 2011, on se rend compte de l’importance d’Internet dans notre vie sociale. Une personne poste une partie d’un sujet sur un forum et 48h plus tard, c’est le ministre de l’Éducation Nationale, en personne, qui en prend plein les dents et qui est obligé de prendre des mesures. Les informations se répandent à une vitesse inimaginable !

Un petit point sur l’affaire de la fuite du sujet du BAC 2011 en série S : le désormais célèbre Chaldeen serait actuellement en garde à vue dans les locaux parisiens de la police judiciaire, avec son frère. Il risque de “manger chaud”, c’est dire trois ans de prison et 9000 euros d’amende.

De son côté, Luc Chatel, notre ministre de l’Éducation Nationale, a décidé de ne pas annuler l’épreuve du bac S mais de “neutraliser le premier exercice” et de faire noter l’épreuve sur les trois exercices restants. Le problème, c’est que ce premier exercice était relativement facile, et certains élèves pensent logiquement qu’ils vont perdre des points.

Du coup, une pétition circule contre la décision du ministre. Elle est soutenue par l’Association des professeurs de mathématiques, la FCPE, les syndicats FIDL et UNL… C’est déjà la grande panique !

Mais, la fuite ne s’arrête pas là. Des reporters de RTL affirment que des SMS (merci encore les nouvelles technologies) tournaient sur les portables de lycéens parisiens avec les sujets d’Anglais et de Physique, toujours en section S. La confirmation est tombée mercredi matin lorsque les sujets ont été ouverts. Des fuites auraient également eu lieu avec l’épreuve de Mathématiques en ES. Vous trouverez quelques sons et les images en question sur rtl.fr.

Et dire que s’il y avait eu Internet quand j’ai passé mon BAC, j’aurai peut-être eu une mention !

A partir d’aujourd’hui, je milite pour que l’on rajoute une nouvelle mention : “BAC obtenu sans avoir lu les sujets la veille”…

Share

L’agenda proposé gratuitement par Google, le très pratique Google Calendar, est doté d’une fonction “rappel par SMS”. Il est donc possible de configurer l’agenda pour qu’il vous notifie par SMS vos rendez-vous et les tâches que vous avez  prévues de faire.

Ce service est gratuit et compatible avec les trois opérateurs que sont : Orange, SFR et Bouygues Telecom. Alors voici comment l’activer

Dans un premier temps, il faut faire reconnaître son téléphone portable. Ouvrez Google Agenda et sélectionnez “Paramètres”, en haut à droite de la fenêtre, puis “Paramètres agenda”. Sur la nouvelle page qui apparaît, cliquez sur “Configuration de mobile”.

Remplissez les champs “Pays” et “N° de téléphone” puis cliquez sur “Envoyez le code de vérification”. Vous recevez alors sur votre portable, un SMS avec le code de vérification qu’il faut recopier dans le champ approprié. Validez avec “Terminer la configuration”.

Ensuite, à chaque fois que vous créerez un évènement (rendez-vous ou tâche) ou que vous en éditerez un, il vous suffira d’ajouter un rappel et de dérouler le petit menu pour choisir “SMS”. Il est également possible de choisir de recevoir le message avant l’évènement (10 minutes ou même 1 journée par exemple).

Cette fonction gratuite intéressera particulièrement les utilisateurs qui ne disposent pas d’un portable sous Android.

Share