EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués tester

Image de prévisualisation YouTube

Bon, mis à part le fait qu’il faut être un peu cinglé pour fracasser des machines toutes récentes, et qui ont l’air de fonctionner correctement, on se rend facilement compte que le Samsung Galaxy S II a l’air nettement plus solide que l’iPhone 4S.

Maintenant, il faut être prudent car rien ne prouve que le test n’est pas bidonné.

Alors, si vous n’êtes, en général, pas très attentionné avec vos téléphones, vous savez maintenant dans quelle machine il faut investir…

Share

Voici un petit billet rapide pour vous annoncer la sortie d’une nouvelle version d’Ubuntu, qui est sans doute le système d’exploitation sous Linux le plus abordable pour le grand public.

Ce système d’exploitation, édité par Canonical, est libre et entièrement gratuit, contrairement aux systèmes Windows. Comme je suis loin d’être un expert en systèmes Linux et que toutes mes machines tournent sous un OS Microsoft, je suis très mal placé pour faire la promotion de ce nouvel Ubuntu.

Mais, je peux essayer de vous inciter à le tester. Pourquoi ?

Tout d’abord parce que c’est gratuit et que ce système d’exploitation fonctionne parfaitement. La dernière fois que j’ai essayé une version Linux, j’ai été bluffé par la facilité de l’installation et l’optimisation immédiate de toutes les fonctions de l’ordinateur (réseau notamment).

Et je vous avoue également, que les Live CDs d’Ubuntu m’ont souvent permis d’intervenir et de réparer (ou de récupérer des données) sur des ordinateurs dont le Windows était totalement planté.

Alors vous allez me dire : mais pourquoi tu n’y passes pas définitivement toi à Linux ?

Et bien c’est simple. Je suis un joueur. Tous les jeux récents (en tout cas la plupart) sortent en priorité sous Windows et ils sont optimisés pour ces systèmes. Je reste donc pour jouer. En plus, entre Windows et moi, c’est fusionnel:wink:

Par contre, et avant de faire le grand saut, je vous conseille de tester ce nouveau Ubuntu en tant que Live CD. Vous récupérez le programme sur le site doc.ubuntu-fr.org puis vous le gravez sur un CD. Ensuite, il suffit de booter dessus au démarrage de votre machine. Cette opération est sans risque puisque aucun fichier n’est copié sur votre disque dur. Vous pouvez ainsi essayer ce Ubuntu 11.10 en toute tranquillité.

Il est également possible de tester une version en ligne d’Ubuntu qui se nomme “Ubuntu Online Tour”. Une fois connecté dessus, il est possible de surfer dans les menus pour se rendre compte de l’ergonomie du système d’exploitation. Certaines fonctionnalités ne marchent pas car ce n’est qu’une version de démonstration.

Bon, je vous laisse car je vais graver mon Live CD…

Ubuntu Oneiric Ocelot version française est téléchargeable sur doc.ubuntu-fr.org.

Share

J’ai la grande chance de faire partie des blogueurs qui ont reçu un Karotz pour le tester. Mais c’est quoi un Karotz ?

Le Karotz est, comme son nom ne l’indique pas, le digne successeur du Nabaztags. C’est un robot domestique intelligent qui parle, voit, écoute, obéit et il bouge ses oreilles ! Concrètement, une fois paramétré, il peut vous avertir (grâce à ses oreilles, à son ventre qui change de couleur ou même directement avec une voix de synthèse) lorsque vous recevez un mail ou un message provenant des réseaux sociaux. Il peut lire, à haute voix, un flux RSS ou une station de radio et bien d’autres choses encore…

Le rachat de Violet par Mindscape a eu non seulement comme effet un changement de nom, mais également une nette augmentation des capacités de l’animal.

Il possède donc toujours ses fameuses oreilles qui bougent, un ventre qui s’illumine selon son statut, un lecteur de puce RFID et la reconnaissance vocale. Mais cette nouvelle version ajoute une webcam qui lui sert de nombril, un véritable haut-parleur et un port USB pour lire directement les morceaux de musique d’une clé USB.

Image de prévisualisation YouTube

Dès son déballage, on se rend compte que l’engin est solide et peu encombrant. Pour le configurer, il suffit de brancher le cordon d’alimentation et le câble USB. Ensuite il faut se rendre sur l’URL plug.karotz.com et suivre tranquillement les instructions d’installation. Au bout de quelques minutes (assez longues tout de même), le lapin agite ses oreilles. Il est prêt à fonctionner.

Comme d’habitude, j’ai voulu faire le pro et essayer d’utiliser le Karotz, sans lire la notice. J’ai galéré pour lui donner des ordres avant de comprendre qu’il fallait maintenir le bouton situé entre les oreilles pendant que l’on parle. Ensuite, tout c’est bien passé et j’ai rapidement apprivoisé la bête.

Le Karotz fonctionne avec des applications qu’il faut lui ajouter en passant par une interface en ligne. Cet ajout se fait très rapidement et la liste des applications disponibles est assez conséquente. De nouvelles viendront s’ajouter petit à petit.

Ces applications permettent de :

  • téléphoner gratuitement à quelqu’un qui est en possession d’un autre Karotz.
  • faire parler Internet et de recevoir les informations qui vous intéressent : météo, infos trafic, actualités, informations sportives, culturelles, boursières, horoscope, programme télévisé… Et tous les flux RSS que vous souhaitez.
  • suivre les statuts Facebook et les Tweets de vos amis.
  • garder un œil sur votre maison et votre famille. Vous pouvez voir ce qu’il voit et être prévenu lorsqu’une personne rentre dans votre foyer.
  • écoutez votre musique préférée (mp3, webradios, podscasts) et de se réveiller en musique.

Il est également possible de développer ses propres applications pour le Karotz car Mindscape a mis en ligne un espace dédié aux développeurs : dev.karotz.com. On pourrait bien voir rapidement l’émergence d’un Market autour du Karotz où des développeurs ingénieux pourraient proposer des applications originales et pratiques à la manière d’un Android Market ou d’un App Store façon Apple.

Après quelques jours d’utilisation, on s’habitue facilement à l’animal et il trône fièrement sur le bureau.

Je lui ai cependant trouvé quelques petits points négatifs que je vais vous livrer rapidement, en vrac :

  • ses changements de statut sont notifiés par des variations de la couleur de son ventre. Les daltoniens risquent de galérer un peu et je sais de quoi je parle…
  • il faut le garder à portée de main pour pouvoir appuyer sur le bouton et la lumière qu’il émet peut agacer au départ lorsque l’on n’est pas habitué.
  • son prix est assez élevé : 199 € mais quand on aime, on ne compte pas…
  • la reconnaissance vocale pèche un peu ou alors c’est moi qui n’articule pas bien (heureusement, il y a les nanoztags, des petites clés qui permettent de donner des ordres au Karotz en les passant devant son ventre).

En tout cas, le Karotz est un gadget vraiment sympa qui ravira, j’en suis certain, les passionnés d’Informatique et les geeks. Je le recommande vivement. J’ai également particulièrement aimé l’option qui permet de mettre en veille et de le réveiller à heures fixes pour économiser un peu d’électricité.

De plus, si vous êtes toujours l’heureux possesseur d’un “vieux” Nabaztag, vous bénéficierez d’une réduction pour l’achat d’un Karotz de 50 €. La livraison est gratuite pour tous et à partir de 25 € pour ceux qui voudront acheter des accessoires pour leur lapin (oreilles colorées, music pack, kit de customisation…).

Le Karotz est un animal qui a de la classe et de l’avenir

Grâce à Mindscape, je vous propose également de gagner ce Karotz en participant à un nouveau concours sur le blog. Celui-ci démarrera dès demain lorsque je posterai le règlement du concours sous la forme habituelle !

Share

Il y a quelques années (2002), je m’étais vraiment bien amusé sur la première version de Battlefield, sobrement intitulée Battlefield 1942.

Ce jeu de tir à la première personne était vraiment accrocheur car il avait été spécialement créé pour être joué en ligne et par équipe. Le but du jeu était de réussir à prendre le contrôle de différents points sur la carte pour marquer le plus de points d’équipe possible et s’adjuger ainsi la victoire sur des manches d’une trentaine de minutes, si je me souviens bien.

L’intérêt du jeu résidait également dans la présence de nombreux véhicules (jeeps, tanks, avions, hélicoptères…) que l’on pouvait utiliser à loisir pour soutenir les troupes au sol. Depuis, de nombreux add-ons ont vu le jour et la troisième version de Battlefield doit sortir à la fin de cette année 2011.

Une version online du jeu était également en beta et cette période de tests vient de se terminer. Battlefield Play4Free est donc dès à présent accessible au grand public.

Comme il est gratuit, je me suis empressé de m’ouvrir un compte et de le télécharger. Il est exclusivement jouable en ligne.

Une fois installé, je me suis créé un personnage. C’est un bon vieux snipper car je suis lâche mais assez adroit ! D’ailleurs au passage, les snippers finissent rarement en haut du classement apparemment. Et j’ai lancé le jeu… et j’ai bien ramassé !

En tout cas, je me suis amusé. L’action est bien pressante mais pas oppressante. Même sans connaître les cartes, j’ai réussi à survivre de longues minutes. Puis j’ai même commencé à dégommer quelques ennemis pour passer brillamment au second niveau. En effet, votre personnage peut évoluer. J’imagine que cette montée en grade doit permettre d’obtenir du matériel et des armes plus puissantes et surtout de se la péter gravement !

Mes premières utilisations de véhicules n’ont pas vraiment été couronnées de succès et j’avais surtout l’impression d’être un lapin avec une grande cible sur la tête dans une partie de chasse. Il faut utiliser les touches F1, F2… pour changer de position dans le véhicule (conducteur, tireur à l’avant, à l’arrière…). Je n’ai eu le temps de tester les chars ou l’aviation mais je vais persévérer car en 40 minutes, je suis vraiment bien amusé !

Passons tout de même aux points négatifs. Le jeu est gratuit mais vous pouvez acheter du matériel contre de vrais euros. Du coup, j’imagine que certaines armes achetées doivent faire énormément plus de dégâts. Au niveau de l’aspect visuel, le jeu n’est pas une tuerie comme certains titres qui sortent actuellement. Les développeurs ont dû faire des choix pour que le jeu tourne sur des machines modestes et sans trop de lag.

Bon, le mieux pour vous, pour vous faire une idée, c’est sans doute d’essayer le jeu.

Et puis pour vous mettre encore un peu plus l’eau à la bouche, voici le trailer du jeu :

Image de prévisualisation YouTube

Pour jouer, il suffit de s’inscrire sur cette page, de fournir une adresse mail et de télécharger le jeu (avec Firefox, il faut télécharger un petit module qui se charge de tout).

N’hésitez pas, venez vous faire snipper par mes soins… :wink:

Share

Si comme moi, vous n’avez pas eu la chance d’avoir un iPad entre les mains (à vot’ bon cœur messieurs dames !), je vous invite à essayer ce simulateur en ligne.

Élégante et surtout très réactive, cette application vous permettra de vous faire une petite idée sur l’ergonomie de la désormais célèbre machine d’Apple. Quelques applications sont tout à fait fonctionnelles comme : Maps, Weather, Timezones et le navigateur Safari.

Pour les novices, comme moi, “slide to unlock” signifie qu’il faut faire coulisser le petit bouton vers la droite pour lancer la tablette. De même, le bouton situé à gauche de l’écran (dans ce simulateur) permet de revenir sur le bureau.

A tester sur alexw.me.

Repéré sur geekastuces.blogspot.com.

Share

Allods Online Le jeu online, c’est comme la cigarette : on arrête, puis on se laisse aller un soir à y re-goûter et on finit par replonger jusqu’au moment où on décide d’arrêter, puis on se laisse aller… Bien entendu, le jeu online est moins dangereux pour la santé, mais c’est la vie sociale qui peut en prendre un coup. Donc, si vous ne voulez pas replonger, ne lisez pas ce post.

Trop tard, vous êtes foutu… car ce jeu est vraiment excellent à mon avis.

Commençons par une présentation générale. Allods Online est un jeu (PC) de rôle massivement multijoueur sans abonnement. Il est donc entièrement gratuit et les développeurs sont sensés gagner de l’argent avec la boutique intégrée dans le jeu dans laquelle il est possible, moyennant quelques euros, d’acheter des objets et de l’équipement pour votre personnage.

Allods Online est basé sur la série “Allods”, plus connue sous le nom de “Rage of Mages” dans nos contrées occidentales. Le monde d’Allods est formé de fragments de planète qui flottent dans le vide. Six races et huit classes de personnages sont accessibles aux joueurs qui doivent également opter pour l’une des deux factions en guerre : la Ligue ou l’Empire.

Comme dans tout bon jeu online, Allods propose des quêtes, des combats contre des PNJ, des affrontements joueurs contre joueurs (PvP), un système de développement des personnages assez complexe et des fonctions communautaires de type “guilde“. Les graphismes sont superbes et le jeu charge étonnamment vite. Il est actuellement en beta ouverte.

Pour avoir eu le privilège de beta-tester World of Warcraft, il y a maintenant pas mal de temps, je peux vous dire que l’on se sent tout de suite à l’aise dans Allods. Les développeurs se sont vraiment inspirés du jeu le plus joué dans le monde et n’ont gardé que le meilleur. Tout est fait pour mettre le joueur en confiance d’une manière très intuitive.

Si vous recherchez plus d’informations sur le jeu, je vous conseille d’aller faire un petit tour sur la page Wikipedia qui lui est consacrée. N’hésitez pas également à me poser des questions dans les commentaires ci-dessous.

Personnellement, je n’avais pas vu de jeu gratuit aussi complet et surtout d’aussi bonne qualité depuis bien longtemps. Il faut vraiment en profiter. N’hésitez pas, votre personnage ne sera pas remis à zéro à la fin de la beta. Bon je vous laisse, j’ai un niveau à finir…

L’inscription et le téléchargement du jeu sur fr.allods.gpotato.eu.

Share

TryPhone Mobile Complete est un des leaders au niveau du monitoring et de l’assistance dédiée aux applications mobiles. TryPhone est leur site Web interactif élaboré spécifiquement pour les particuliers.

Ce site permet d’essayer virtuellement 15 téléphones dont les grands classiques que sont l’iPhone et le Nokia N95. Une bonne occasion pour tester l’ergonomie de sa future acquisition quand on a peur de se tromper dans son choix. Les internautes peuvent appuyer sur les touches et lancer quelques applications. On trouve aussi sur le site des vidéos de démonstration et des avis de consommateurs.

Vous aurez donc accès à 15 machines :

– Samsung Juke SCH-U470 (Verizon)
– Motorola RAZR V3xx (AT&T)
– LG Muziq LX-570 (Sprint)
Nokia N95 (AT&T)
– Motorola RAZR V3m (Verizon)
– BlackBerry Pearl 8100 (T-Mobile)
– LG Chocolate VX8500 (Verizon)
Apple iPhone (AT&T)
– Motorola RAZR V3t (T-Mobile)
– Palm Treo 755P (Sprint)
– HTC Shadow (T-Mobile)
– Sony Ericsson P1i (AT&T)
– Palm Centro (Sprint)
– LG Shine CU720 (AT&T)
– LG Prada KE850 (O2 Germany)

L’ensemble du site est, bien entendu, gratuit. Il faut bien reconnaître que les possibilités ne sont pas illimitées et que ces visites virtuelles ne remplacent pas le fait de tenir la machine entre les mains. Mais le concept est intéressant. J’espère que de nouveaux téléphones viendront compléter cette sélection.

Testez vos téléphones virtuellement sur TryPhone.

Merci à Joss871 pour le lien.

Share

Chrome 1337 dollars, c’est ce que propose Google à toute personne qui découvrira une faille critique dans Chrome, son navigateur maison. La récompense pourra descendre jusqu’à 500 dollars si la faille est mineure.

Ils sont très forts chez Google. Non seulement ils vont faire tester à fond la sécurité de leur programme par un grand nombre de bidouilleurs mais en plus, cela ne leur coûtera rien avec ceux qui ne trouveront pas de bug. Et je ne parle même pas du buzz gratuit autour de Chrome que cette annonce va déclencher sur la Toile.

Vous noterez au passage que la somme de 1337 dollars n’est pas anodine. Elle s’adresse directement aux geeks. En effet, “1337” renvoie au “Leet speak“, une écriture utilisant les caractères alphanumériques ASCII.

Il n’y a pas à dire, ils sont vraiment supers malins chez Google. Cela ne m’étonnerait pas qu’ils deviennent vite fait les maîtres du monde. Il vont ravir la place de super méchant à Microsoft, qui ne peut pas faire la même offre avec son Internet Explorer sous peine de faire faillite : trop de failles…

Repéré sur clubic.com.

Share

OCF Full.jpg Il y a quelques jours, je vous avais présenté la nouvelle version de la Clé USB portable OCF Full qui passait en 3.8.

Sur poucet.net, on ne chaume pas. Voici maintenant les nouvelles versions des EduClé Collège Elève et Collège Professeur qui passent également toutes les deux en version 3.8.

Les programmes fonctionnent tous sous Windows 2000, XP, Vista ou Seven et sont soit Open Source (code source disponible via des liens adéquats pour ne pas surcharger la compilation), soit en freeware. Ils sont, bien entendu, certifiés sans virus ou autres logiciels espions. Les programmes ont été testés avec succès en utilisant divers antivirus comme Kaspersky 2010, Avast, McAfee…

La plupart des programmes ont été mis à jour (OpenOffice…) et de nouveaux ont été ajoutés (BonKEnc, DVDStyler, VirtualDub, kiTTY, SpyDLLRemover). Pour les programmes Open Source, un lien pointe toujours systématiquement vers le code source.

Selon la version (élève ou prof), des sélections de sites sont proposées. Ceux-ci sont triés par matière et il est possible de proposer de nouvelles ressources via un formulaire en bas de page. Ces versions ont été personnalisées pour le Conseil Général de l’Aisne qui, dans le cadre du plan Collèges 2010, ré-équipe progressivement en matériel informatique performant ses 57 collèges.

EduClé Collège Professeur v3.8 est à télécharger ICI et vous trouverez plus d’infos sur poucet.net.

EduClé Collège Elève v3.8 est à télécharger ICI et vous trouverez plus d’infos sur poucet.net.

Share

OCF Full.jpg Alain, de poucet.net, vient de m’envoyer un mail pour m’annoncer la sortie de la dernière mouture de la clé USB OCF Full qui passe en version 3.8.

L’Octet Club Formations de Guise met à votre disposition la clé OCF full qu’elle confie d’habitude à ses stagiaires pendant leurs formations. Elle comprend toujours de nombreux logiciels portables qui sont directement exécutables sur un PC sous Windows XP/2000/Vista et qui ne nécessitent pas d’installation sur votre ordinateur.

Les programmes fonctionnent tous sous Windows 2000, XP, Vista ou Seven et sont soit Open Source (code source disponible via des liens adéquats pour ne pas surcharger la compilation), soit en freeware. Ils sont, bien entendu, certifiés sans virus ou autres logiciels espions. Les programmes ont été testés avec succès en utilisant divers antivirus comme Kaspersky 2010, Avast, McAfee…

La plupart des programmes ont été mis à jour (OpenOffice…) et de nouveaux ont été ajoutés (BonKEnc, DVDStyler, VirtualDub, kiTTY, SpyDLLRemover). Pour les programmes Open Source, un lien pointe toujours systématiquement vers le code source.

Voici les liens pour : télécharger cette dernière version de la clé (643 Mo zippé, 1,84 Go dézippé) et récupérer la documentation.

Share