La dernière fois que je vous ai rédigé un test de jeu, celui de Max Payne 3 en l’occurrence, il m’a semblé que certains d’entre vous avaient bien apprécié. Du coup, je m’y recolle, et avec le plus grand des plaisirs puisque le jeu dont je vais vous parler m’a mangé récemment une grande partie de mon temps libre…

Il s’agit de “Legend of Grimrock”, développé et édité par Almost Human Games. Ce titre est sorti en France en avril 2012 et peut être rangé dans la catégorie des “dungeon crawler”, c’est à dire des jeux où il faut arpenter des labyrinthes remplis de monstres et d’objets en tout genre.

Ce genre a surtout connu ses lettres de noblesse à la fin des années 80 grâce à la série des “Dungeon Master” qui a tout simplement redéfini les standards du case par case avec ses combats en temps réel.

Personnellement, j’ai plutôt pratiqué “Shinning in the Darkness” sur Megadrive et la série des “Might & Magic“, dont je garde quelques souvenirs émus et nostalgiques.

Et bien figurez-vous que j’ai rajeuni, et perdu quelques heures de sommeil, avec ce Legend of Grimrock.

Oui, j’ai redécouvert le plaisir d’arpenter les couloirs interminables car ce jeu reprend, avec réussite, toutes les ficelles qui m’attirait dans ce type de jeu : de l’action, de la réflexion et de la découverte d’objets.

Je vous fait le pitch rapidement : vous êtes quatre aventuriers condamnés à mort (oui ça commence bien) et vous allez être envoyé dans le labyrinthe de Grimrock. Si vous en trouvez la sortie, vous serez libres… mais personne n’a jamais réussi cette épreuve !

Vous pouvez  créer vos personnages ou utiliser ceux qui sont fournis par défaut et c’est parti… Pensez à activer le traçage automatique de la carte sinon il vous faudra beaucoup de papier et un crayon pour trouver votre chemin. Il y a beaucoup de mécanismes et d’objets cachés dans les murs. Il faut être toujours très attentif.

Au cours de votre périple, vous allez sûrement rencontrer l’un des habitants les plus costauds de Grimrock : le troll.

Mais ce jeu n’est pas exempt de défauts. Par exemple, j’ai trouvé certaines énigmes vraiment difficiles et il a fallu que je triche un peu en regardant les solutions sur Internet. Le problème avec cette pratique, c’est que l’on en devient rapidement dépendant. On ne peut plus s’en passer, notamment pour être certain de ne pas passer à côté d’un objet intéressant…

Le jeu s’avère également relativement court (surtout si l’on triche !). Je l’ai fini en une quinzaine d’heures, officiellement au compteur des sauvegardes. Mais comme j’ai recommencé souvent certains passages difficiles, vous pouvez y ajouter quelques heures de plus.

J’aurai également aimé un peu plus de diversité au niveau des sorts magiques (dans chaque type de magie) et au niveau de l’alchimie (je n’ai fabriqué que 5 ou 6 sortes de potions).

D’une manière générale, on sent que le jeu pourrait être un peu plus étoffé (plus de monstres, d’objets…) avec également quelques cinématiques un peu plus chiadées.

Pour vous rendre un peu mieux compte des possibilités du jeu, voici une vidéo qui date un peu :

Image de prévisualisation YouTube

N’hésitez pas à couper le son si le la voix du narrateur vous saoule. Attention, ne visionnez pas l’ensemble de cette vidéo si vous comptez entreprendre le jeu afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

En conclusion, je me suis régalé avec ce jeu et je le conseille tout particulièrement aux joueurs d’un certain âge (les vieux quoi :wink: ) car ils vont redécouvrir les joies simples de la promenade dans les labyrinthes. Quant aux jeunes, j’ai bien peur que la pauvreté (relative) des graphismes les répugne un peu.

En tout cas, vu le prix (moins de 15 euros en général), j’invite tous les joueurs à investir, comme cela il y aura sûrement une suite… que j’attends déjà avec impatience !

{lang: 'fr'}