Le HTC Magic : mes premières impressions

HTC Magic Comme je vous l’avais déjà indiqué, j’ai acheté le HTC Magic, un téléphone portable qui fonctionne sous Android, le système d’exploitation de Google. Ce billet, ainsi que ceux qui suivront, n’est pas destiné à vous vendre la bête, ni à convaincre les fans d’Apple, mais simplement à présenter cette machine et à répondre aux interrogations de ceux qui hésitent à craquer pour elle.

Avant me lancer sur ce billet, juste un petit mot pour vous dire que le blog ne change pas de ligne éditoriale en se transformant en un blog consacré aux téléphones mobiles mais il faut bien vivre avec son temps. JClaude vous a présenté son tout nouveau Toshiba TG01 et je vais me faire un plaisir de vous parler de mon HTC Magic. Les nouveaux téléphones portables deviennent de véritables petits ordinateurs avec les fonctions de base de nos machines de bureau : gestion des mails, accès à Internet, jeux (en ligne), bureautique… Il est même possible de bidouiller un peu dessus. On y retrouve donc les joies des ordinateurs dits “classiques”.

Concurrent direct de l’iPhone d’Apple, il ne bénéficie pas de la même couverture médiatique que ce dernier mais, l’ouverture de son code source rend le travail des développeurs beaucoup plus facile. Le nombre d’applications téléchargeables sur le Market est déjà bien conséquent. Mais c’est surtout l’utilisation des applications Google qui le rend terriblement efficace. En une pression sur l’écran tactile, vous ouvrez Gmail, Google Maps, Sky Map (excellent d’ailleurs sur Android). C’est pour ces deux raisons (code source libre et applications Google) que j’ai craqué pour le Magic.

Je ne vais pas vous faire une fiche technique complète sur les possibilités de la machine, vous pouvez la trouver sur le site SFR, mais plutôt une description simple et personnelle en rapport direct avec mon utilisation. Tout ceci sera bien entendu très subjectif et n’engagera que moi.

Le HTC Magic est le second téléphone qui embarque Android. Il est donc parfois appelé G2 pour “Google 2”. Il est vendu exclusivement par SFR. Un autre téléphone sous Android devrait sortir dans le courant de l’été chez Orange : le Samsung.

Tout d’abord : combien coûte la machine ? Vendue seule, on la trouve à 459 euros (!) dans les boutiques SFR. Et oui, il n’est pas donné ! Pour ma part, je l’ai obtenu à 149 euros en prenant un forfait Illimythics de 2H sans option “Full Internet” (39,90 euros/mois). Je vous expliquerai d’ailleurs prochainement comment vous passer de cette option pour faire des économies. Sur ces 149 euros, vous pouvez déduire 50 euros remboursés par SFR en renvoyant un petit coupon. J’ai également obtenu un petit geste commercial de 30 euros dans la boutique SFR où j’ai pris mon forfait, ce qui me fait finalement la machine à 69 euros. Là, c’est beaucoup plus intéressant !

Que peut-on faire avec ce HTC Magic ? On peut téléphoner bien sûr ! Toutes les options classiques sont présentes donc je ne vais pas m’étendre sur le sujet. Sachez seulement que la qualité est largement au rendez-vous. Votre interlocuteur vous entendra très clairement même s’il y a un peu de bruit derrière vous. Le design arrondi est plutôt agréable alliant esthétisme et simplicité. Il est moins volumineux que l’iPhone. L’écran est lumineux et traité contre les rayures donc pas de problèmes de ce côté.

Rapidement, voici les quelques points négatifs que j’ai constatés depuis trois semaines :
– l’autonomie n’est pas exceptionnelle : 3 jours si on ne bricole pas constamment dessus. Au début, j’étais obligé de le recharger tous les jours. Il faut environ 2 heures pour le recharger complètement.
– la précision du clavier virtuel n’est pas non plus terrible, surtout sur les bords de l’écran. Une fois habitué et en laissant le doigt dessus pour sélectionner sa lettre, cela va beaucoup mieux.
– les divx ne sont pas lus dessus (en tout cas pas encore ou je n’ai pas trouvé comment faire).
– l’appareil photo n’est pas vraiment formidable et manque vraiment de réactivité.
– il n’y a qu’une seule prise dessus donc il est impossible de brancher un casque et le cordon d’alimentation pour écouter de la musique tout en rechargeant (il faut un adaptateur spécial).
– l’allumage complet de l’appareil est long. Il faut 1 minute pour arriver à l’écran où l’on rentre son code PIN et encore 30 secondes après pour avoir la main. Il reste donc toujours en veille.

Et maintenant, voici, à mon avis, les points les plus positifs :
– le design élégant de l’appareil.
– la bonne qualité audio et l’écran lumineux même en extérieur.
– la prise en main agréable et très intuitive : je n’ai pas encore ouvert la notice.
– la possibilité, en bricolant un peu, de s’en servir comme modem pour surfer sur un ordinateur lorsque l’on est loin de chez soi (attention, ce n’est pas autorisé par les fournisseurs d’accès pour l’instant).
– des applications vraiment excellentes comme Sky Map (vraiment impressionnant), Shazam, Tracks, Google Maps… pour ne citer que celles-ci. – le surf agréable et pratique même avec un écran aussi petit.
– la possibilité de se connecter rapidement et automatiquement en Wifi sur des hotspots selon son fournisseur d’accès : Free, Neuf, SFR…
– la possibilité de faire de la VOIP (pas testé encore).

Pour conclure, il me semble qu’enfin ce HTC Magic, comme le iPhone d’ailleurs, réalise un véritable point de convergence entre la téléphonie, la vidéo (télévision), la musique et l’informatique. Avec cette machine en poche, vous êtes en prise directe avec tous les canaux actuels de communication. Il y aura, bien entendu, des machines plus complètes et encore plus pratiques dans l’avenir mais pour l’instant, je me fais déjà bien plaisir avec ce Magic.

Dans de prochains billets, je vous expliquerai comment vous passer éventuellement de l’option « Full Internet » de SFR (8 euros d’économie), comment l’utiliser comme modem d’appoint et surtout quelles sont les applications vraiment sympas pour se faire plaisir.