EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués billet

Les Chroniques de Riddick : Dark Fury

Je suis un grand fan de la série des Riddick. Pour ceux qui ne connaissent pas, Riddick est un guerrier originaire de la planète Furia. Cette planète disparue abritait la plus grande race de guerriers de l’univers. Riddick en est un des rares rescapés.

On le retrouve dans deux longs métrages : “Pitch Black” et “Les Chroniques de Riddick”, ainsi que dans un super jeu vidéo bien prenant : Escape from Butcher Bay.

Pour les fans, il semblerait qu’un troisième film soit sur les rails. D’après ce que j’ai lu sur la toile, il n’y aurait pas une profusion d’effets spéciaux mais un bon scénario avec moins de moyens, un peu comme “Pitch Black”. Un second jeu est également au programme et sortira l’année prochaine : “The Chronicles Of Riddick : Assault On Dark Athena” dont voici une petite vidéo.

Mais, ce que l’on oublie souvent, c’est qu’entre les deux premiers films, il existe un court métrage d’animation qui sert de lien entre les deux histoires. Dans “Pitch Black”, Riddick, Imam et la jeune Jack échappent de justesse à des créatures nocturnes meurtrières. Ils sont attrapés par des chasseurs de primes… Je vous laisse découvrir l’histoire complète, en français, à travers les deux vidéos d’environ 15 minutes chacune ci-dessous.

Dark Fury : partie 1

Dark Fury : partie 2

Share
Share

La réalité d’HADOPI

P2P Faites ce que je dis, pas ce que je fais… ou quand la réalité rattrape l’utopique HADOPI.

L’histoire se passe au sein-même de nos institutions. Le service audiovisuel de l’Elysée copie pirate en 400 exemplaires une émission TV mettant en scène notre Président de la République. Il s’agit d’un documentaire intitulé “À visage découvert” et diffusé cet été sur France 5. Ce reportage devait être remarquable puisqu’il a été décidé de distribuer gratuitement ces exemplaires aux personnes présentes à la 17e Conférence des ambassadeurs qui s’est déroulée fin août. Les vilains !

Mais ce n’est pas tout ! Comme si cet acte de piraterie ne suffisait pas, le service audiovisuel s’est attribué les droits d’auteurs en apposant sur les jaquettes leur seul nom. Faux et usage de faux !

Incroyable ! Alors qu’on menace de couper les connexions Internet des gens qui ne feraient qu’utiliser Emule pour regarder un film qu’ils ne pourront jamais se payer au cinéma, nos dirigeants (qui ont les moyens) font la même chose et en plus, ils piratent même le copyright !

Arrêtons là la boutade et rions de ce que nos dirigeants se rendent un peu compte que dupliquer un film est tellement facile et naturel que personne n’y voit du mal (sauf la Sacem bien sûr…). D’ailleurs et pour la petite histoire, Galaxie Presse, le détenteur des droits, ne dépose pas plainte.

Voilà donc l’une des premières leçons à tirer de l’absurdité de la loi HADOPI, en espérant que cette loi ne soit jamais appliquée, ne serait-ce que pour se sauver du ridicule !

Une source d’information sur generation-nt.com.

Share
Share