EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués billet

HADOPI : les failles de nos institutions

Emule En remportant enfin la victoire mais non le succès devant l’Assemblée Nationale, HADOPI aura surtout démontré une chose : l’effet pervers et maléfique du jeu des partis dans le fonctionnement de nos institutions. Peu importe qu’une loi soit bonne ou mauvaise, elle sera votée selon l’importance qu’aura bien voulu marquer la personne qui la présente.

Ainsi HADOPI, dont la majorité des députés se foutait comme de leur dernière chemise (pour rappel une trentaine de députés présents dans l’hémicycle en première instance), a été rappelée à l’ordre du jour comme s’il s’agissait de l’avenir vital du pays. Cette fois pas moins de 557 députés se sont déplacés pour voter une loi dont ils ont une vague idée, une loi qui doit être importante puisque même le président de la République y met un point d’honneur !

Trop dépendants de leur parti sans lequel ils n’existeraient pas, comme de bons petits soldats ayant fait allégeance au chef de leur organisation politique, nos représentants, au mépris de leur libre arbitre, ont démontré qu’ils votaient les lois loin de tout indépendance morale et loin de toute connaissance du sujet.

L’État (nous quoi ! comme ces hommes-là aiment souvent à le rappeler) n’en sort pas grandi. Bien au contraire, l’État a fait la démonstration d’une république bananière où seule l’autorité d’une personne a fait foi. En remettant sur le tapis ce projet autant de fois qu’il le fallait, HADOPI a finalement été votée, une loi aussi absurde qu’inefficace.

Cette affaire aura mis en avant cette évidence : les lois qui régissent notre pays sont votées à la baguette, selon l’humeur du chef d’orchestre du moment. Pour HADOPI, il s’agira de Mme ALBANEL sous la grande direction du président de notre République… démocratique ?

Mais ils restent quelques questions en suspens à découvrir sur silicon.fr.

Share
Share

Miranda-IM : messagerie instantanée maousse costaud

Miranda-IM Si comme moi, vous trouvez tous les ténors des logiciels de messagerie instantanée comme, Live Messenger, Yahoo! Messenger, ICQ, trop intrusifs, et surtout bien trop bardés de publicité, voici une petite merveille de logiciel gratuit.

Miranda IM est un client de messagerie instantanée multi-protocoles : il est capable de gérer la quasi totalité des protocoles existants : ICQ, AIM, MSN, Jabber, Yahoo, Gadu-Gadu, Tlen, Skype, IRC, Netsend, iChat, Tensend, Novell Netware, Battle.net, MySpace, POP3Ainsi que les flux RSS, des scripts php !

L’autre particularité de ce logiciel, est la possibilité d’ajouter une multitude de plugins qui permettent d’améliorer son utilisation. Cela va de la “customisation”, c’est à dire des changements de thème graphique de la fenêtre principale, des packs d’émoticônes, des sons à assigner à des évènements, à l’ajout de plugins spécifiques : sécurité, cryptage, historique des conversations, notifications d’évènements en tout genre, la météo, des jeux. Liste non exhaustive : il existe plus de 450 plugins !

Enfin, et pour ne rien gâcher, Miranda est extrêmement léger en mémoire et publié sous la licence GPL… Un must !

Retrouvez le site officiel de Miranda IM, en anglais, et son équivalent français. Ce dernier est sûrement nécessaire si vous ne maîtrisez pas correctement la langue de Shakespeare.

Si vous souhaitez le tester sans l’installer, sachez que ce programme est intégré dans l’excellente Liberkey.

Share
Share