EspaceRezo

Astuces, utilitaires, tutoriels, jeux, vidéos… que du bon pour apprendre et se divertir !

Affichage des articles marqués astuce

Il y a quelques semaines, Mol1, un fidèle lecteur, m’avait envoyé un petit message dans lequel il m’expliquait deux petites astuces de bricoleur qui lui ont permis de réparer du matériel défectueux.

Je viens de retrouver son mail (c’est dire si je suis en avance dans le traitement de mes mails) et je vous les livre donc, un peu en vrac, en espérant qu’elles vous intéresseront.

La première concerne les lecteurs CD et DVD, ceux dont on a accès à la lentille optique (celle qui lit la galette). Le symptôme est simple : le disque tourne, mais le lecteur nous indique en permanence que le CD est absent. Pour y remédier, il suffit simplement de décaler la tête de lecture au milieu du lecteur (elle n’est alors plus en fin de course), à l’aide d’un stylo bic (fermé). Le lecteur CD détecte alors l’anomalie et remet la tête en place… et là : magie ça marche ! Cette technique m’a aussi sauvé de la déchetterie un petit lecteur DVD portable…

La deuxième astuce concerne les écrans plats. Des amis m’ont demandé de jeter un coup d’oeil sur leur PC qui ne marchait plus. Il démarrait, bootait et le disque dur tournait un certain temps. Après  avoir testé les deux sorties vga disponibles, j’en ai donc conclu que le problème venait sans doute de l’écran. Je l’ai emmené chez moi pour tester avec un autre câble : même résultat.

Après une petite recherche sur Google, j’ai vu que le problème était sans doute lié à un rétroéclairage défectueux sur l’écran LCD. Sur beaucoup de modèles, ce sont un (ou plusieurs) condensateurs qui flambent rapidement. Il suffit alors d’en souder un autre de même valeur à la place. J’en ai récupéré un sur une vieille chaîne hi-fi en panne au fond de mon garage. Souder, ce n’est pas si compliqué que cela finalement, et après… tsadam ! Ça marche de nouveau !

Je n’ai personnellement pas expérimenté ces bricolages. J’en ai réalisé quelques autres en utilisant assez souvent mon petit fer à souder.

Un grand merci à Mol1 et n’hésitez pas à m’envoyer les astuces qui vous ont permis de sauver votre propre matériel.

Share

Le saviez vous ? Il est possible de créer sa propre sonnerie pour iPhone.

Apple propose des sonneries, mais elles sont hors de prix (plus d’1 euro pour 30 secondes) donc autant les fabriquer soit même et vous verrez, ce n’est pas si difficile que cela.

Avant de commencer, la sonnerie doit être :

  • encodée en AAC;
  • d’une durée de 30 secondes maximum (certains préconisent de mettre 29 secondes);
  • au format M4R.

Avant tout chose, vous devez avoir iTunes avec vos musiques et votre iPhone connecté à cet iTunes pour pouvoir faire la synchronisation finale.

Les étapes à suivre :

  1. Allez dans les informations de votre musique via iTunes, puis dans “Options” pour définir le début et fin de votre nouvelle sonnerie.
  2. Convertissez la musique au format AAC, avec les informations indiquées dans l’étape précédente, cela va vous créer une version correspondant à votre sélection.
  3. Recherchez votre fichier dans l’Explorateur Windows ou avec Finder sur Mac et renommez l’extension de “m4a” en “m4r”.
  4. Importez votre fichier dans iTunes.
  5. Synchronisez votre iPhone.

Voici une vidéo qui explique toutes les étapes avec plus de détails :

Enfin, pour ceux qui ont plus de difficultés, rassurez-vous il existe plusieurs sites pour vous aider :

  • Audiko.net : permet de créer votre sonnerie à partir de votre fichier MP3.
  • MP3Kut : permet de couper votre MP3 et extraire la partie que vous désirez (présenté dans un article précédent).

Maintenant c’est à vous de créer vos sonneries !

Merci à Cédric de m’avoir donné l’astuce.

Share

Je vais vous présenter une astuce qui sert toujours, surtout quand on joue sur des petits jeux flash.

Lorsque vous allez sur un site Web de jeux et que vous en trouvez un qui vous plait, vous pouvez le télécharger si vous n’avez pas envie de le perdre. Mais une fois dans votre ordinateur, vous êtes obligé de le ré-ouvrir dans un navigateur Web et vous ne pouvez pas profiter alors de la possibilité d’y jouer en plein écran…

J’ai une solution, et elle se trouve ici : adobe.com.

C’est le Flash Player StandAlone (SA). Prenez soit la version “Projector”, soit la version “Projector et Debugger” en rapport avec votre système. Installez-le sur votre ordinateur et vous voilà avec un lecteur Flash indépendant des navigateurs. Il suffit d’ouvrir votre fichier “swf” avec ce Flash Player SA.

Avec ce petit programme, il est possible d’aller encore plus loin. En effet, avec la version “Projector”, vous pouvez transformer votre “swf” en exécutable “.exe” pour Windows et “.app” pour Mac OSX. Ce qui permet de s’affranchir complètement d’un lecteur Flash car celui-ci sera directement intégré dans l’exécutable.

Maintenant c’est à vous de jouer et amusez vous bien !

Share

Je vous partage une astuce que j’ai encore appliquée récemment, et qui m’a permis d’acheter un PC ultra performant sans me ruiner.

Tout d’abord, il est important de savoir que dans les ordinateurs de dernière génération, la principale cause de lenteur est le disque dur. Ce billet ne va pas vous démontrer pourquoi mais, quand on analyse les performances et les débits, on s’aperçoit que le disque dur est le petit dernier de la liste.

Il est donc facile d’en conclure que c’est le disque dur qui ralentit votre ordinateur. Par chance, aujourd’hui les disques durs SSD existent et fonctionnent environ 6 fois plus vite qu’un disque dur mécanique à 7200 trs/min.

L’astuce a été testée sur un ordinateur portable (HP PAVILLON DV6), mais cela peut s’appliquer sur n’importe quel type d’ordinateur. Le principe est de prendre un ordinateur en fonction des composants dont vous avez besoin pour votre usage (processeur, ram, carte graphique), mais sans prendre en compte la qualité du disque dur. Privilégiez cependant les composants de dernière génération : processeur Intel Core i5 ou i7 à 2.5 Ghz, au moins 4 Gb de ram DDR3 ou 2 Gb DDR5, au moins 1 Gb DDR3 de ram graphique, les connectiques (usb3, lecteur cartes, webcam)…

Attention, il important que le connecteur du disque dur soit du SATA ou SATA2.

Une fois que vous avez trouvé votre ordinateur, complétez votre panier avec :

  • un disque dur SSD suffisamment grand (128 Gb ou 250 Gb sont des tailles raisonnables) et avec les connectiques correspondant à votre ordinateur (SATA, SATA2), pour ma part j’ai pris un Sandisk 240 Gb.
  • un boîtier externe permettant d’accueillir le disque dur SSD temporairement et le disque dur de l’ordinateur déjà présent.

Une fois que vous avez tout reçu, il va falloir installer le nouveau SSD. Aujourd’hui les ordinateurs sont rarement vendus avec les CD d’installation, cela empêche de réinstaller Windows dessus, donc je vais vous proposer une autre méthode complètement gratuite. Pour ceux qui voudraient simplement augmenter la puissance d’un ordinateur déjà utilisé avec un SSD, je vous conseille plutôt de réinstaller Windows pour repartir sur une base saine.

Avant d’installer le SSD, allumez votre ordinateur tout neuf, connectez-le sur Internet et configurez Windows pour arriver sur le bureau. Ensuite, téléchargez le logiciel XXClone. Cet outil va nous permettre de cloner le disque dur présent vers le SSD.

Pendant le téléchargement et l’installation, placer le disque dur SSD dans votre boîtier externe, puis connectez-le sur votre ordinateur. Lancez alors XXClone, sélectionnez les disques sources et la destination puis lancez le “backup”.

Certain SSD neuf ne sont pas partitionnés et donc pas reconnus par Windows. Dans ce cas, ouvrez le panneau de configuration, aller dans Outils d’administrations, ouvrez gestion de l’ordinateur puis aller dans l’onglet “gestion des disques”. Dans cette page initialisez le disque dur.

Une fois le backup réalisé, allez dans l’onglet “Cool tools”, puis cliquez sur “Make bootable”. Sélectionnez les 3 types puis cliquez sur “start”.

Ensuite, dans le même menu, cliquez sur le bouton “duplicate Volume ID”. Cela vous évitera de réactiver Windows.

Une fois terminé, vous voilà au moment fatidique de l’échange du disque dur. Pour remplacer le disque dur, je vous invite à vous rendre sur la notice de votre ordinateur ou sur Internet pour trouver un mode d’emploi.

Le changement réalisé, rallumez votre PC et vous voilà sur le disque dur SSD.

Mes résultats une fois le SSD installé sont assez bluffants :

  • Lancement de Windows : sans SSD = 1 min, avec SSD = 20 secondes
  • Lancement de IE : sans SSD = 3 s, avec SSD = immédiat
  • Lancement de Word : sans SSD = 6 s, avec SSD = 2 s
  • Arrêt de Windows : sans SSD = 20 s, avec SSD = 5s

En conclusion, avec un ordinateur correct et un disque dur SSD installé, vous avez un ordinateur ultra performant, et sans avoir dépensé beaucoup d’argent. De plus, en récupérant l’ancien disque dur, vous gagnez un disque dur externe pour vos sauvegardes et transferts de fichiers.

Share

Voici une petite astuce que j’ai dénichée sur le Net pour fabriquer rapidement une pochette de CD, uniquement avec une feuille de papier.

Je me suis amusé à tester ce pliage et, en effet, une fois qu’on a pris le coup de main, c’est pas mal.

Il suffit d’une simple feuille A4 et d’un peu de patience.

Pour ceux que cela intéresse :

Maintenant il ne reste plus qu’à trouver comment bien imprimer sur la feuille et le tour est joué !

Share

Tout d’abord un peu d’histoire“Arma” est une série de jeux développés par Bohemia Interactive. L’éditeur a relevé le défi de créer un véritable simulateur militaire, dans lequel on incarne un fantassin.

Le premier opus de la série se nomme Opération Flashpoint, sorti en 2001. Il a été suivi de Arma et de Arma 2 (2009). J’oublie volontairement “Opération Flashpoint Dragon Rising” qui était vraiment hors sujet, je trouve. Toutes ces versions sont payantes (comme un jeu classique) et j’aborderai la version online et gratuite un peu plus tard.

Comme je le disais précédemment, il s’agit d’une simulation et non pas d’un simple First Person Shooter (FPS). Concrètement, cela signifie que lorsque votre personnage est blessé, sa mobilité se retrouve réduite. Il est parfois même impossible de se déplacer selon le type de blessure subie. Il ne vous reste plus qu’à appeler un coéquipier à la rescousse pour vous prodiguer des soins.

La balistique est particulièrement soignée et les armes qui apparaissent dans le jeu sont celles qui sont utilisées réellement dans les corps d’armées qui apparaissent dans les différents add-ons et mods. Vous trouverez, par exemple, le mod “armée française” sur operation-frenchpoint.com. Allez faire un tour sur la galerie de photos, c’est vraiment bien fait. Il existe une multitude de mods plus ou moins réussis que l’on trouve facilement sur la Toile.

Le passage par la section “apprentissage” est obligatoire avant de vous lancer dans les missions et campagnes du jeu car l’on peut prendre le contrôle de nombreux véhicules : quads, jeeps, helicos, avions, chars et même des vtt (si si !). Ce n’est pas les frags qui comptent mais la mission avant tout.

Bon il est clair que les passionnés de Call Of Duty ne trouveront COD ici (quoique). Les “consoleux” peuvent directement passer leur chemin :-D . Pour les PC’istes par contre, sachez que tout est COD dans les options vidéos ou le fichier “config” pour les plus bidouilleurs.

Personnellement, j’ai carrément opté pour le mod “DayZ” qui a la particularité de transformer le jeu de base en un “survival horror”, avec pleins de zombies dedans (c’est à la mode actuellement). Il vous faudra posséder tout d’abord Arma 2 Combined Opération, c’est à dire Arma 2 et son extension “Opération Arrowhead” (OA). Ce jeu est payant mais vous trouverez le pack complet Arma X anniversary pour 30 euros sur Steam. Attention toutefois aux langues proposées. Je me suis retrouvé avec une version anglaise pour Arma 2 et française pour OA. Moi, cela ne me dérange pas mais j’imagine que ça peut en gêner certains.

Ensuite il faudra installer le mod “DayZ” par l’intermédiaire de Six Launcher qui s’occupe de tout. Cliquez sur “Download dayz” sur le site dayzmod.com. Ensuite laissez-vous guider, trouvez un serveur et essayez de survivre.

Et la tâche ne sera pas aisée, vous démarrez l’aventure sur la plage, équipé d’une lampe torche (flashlight), d’un paquet de bandage pour le cas où un zombie vous causerait une hémorragie et d’un antalgique pour diminuer vos souffrances qui se traduisent par de forts tremblement de votre personnage. Pour le reste il vous faudra visiter les fermes, résidences, hôpitaux et autres complexes industriels pour trouver armes, nourriture, morphine (bien pratique pour soigner les fractures) et diverses pièces mécaniques qui vous permettront de réparer les véhicules.

Je vous propose cette petite présentation (tutoriel) du jeu. Elle date un peu et ne tient pas compte des dernières mises à jour du mod mais elle vous donnera un bon apperçu du jeu :

Beaucoup de changements et d’améliorations ont été apportés depuis cette vidéo. Elle n’aborde pas non plus les multitudes d’astuces que l’on peut utiliser pour survivre comme par exemple jeter une cannette vide pour attirer les zombies au loin…

Enfin sachez qu’il existe également une version gratuite et officielle d’Arma 2. Elle est disponible sur arma2.com/free et jouable en ligne. Cela permettra à certains de tester le jeu avant d’investir quelques deniers.

Oubliez donc ce que les “majors du jeu vidéo” vous ont appris, et faites fonctionner vos cerveaux autant que vos réflexes.

Un jeu où il vaut mieux savoir ce que vous aller faire avant de le faire : arma2.com.

Un grand merci à Gilles”mOstOk” LaGrenouille pour ce billet très complet.

Share

Mr Joke est un magicien japonais qui maîtrise à la perfection le fameux tour de magie de la canette de bière qui se remplit toute seule.

Et comme je n’aime pas dévoiler les trucs des magiciens, je vous laisse aller chercher sur la Toile pour comprendre comment il s’y prend.

Share

Je vais vous dévoiler une petite astuce pour éviter de s’ennuyer pendant le chargement d’une vidéo sur Youtube.

Cette bizarrerie est appelée “easter egg”, traduisez littéralement “œuf de Pâques”. Mais qu’est ce qu’un easter egg ?

C’est un petit programme caché par les développeurs pour enrichir le site, et amuser les internautes. Voici une petite vidéo qui vous présente cet easter egg qui fait apparaître un petit jeu “snake” sur les vidéos Youtube :

Je vous détaille le principe :

  • ouvrir une vidéo Youtube puis stopper son lancement.
  • maintenir la flèche de gauche  du clavier pendant 4 secondes puis appuyer sur la flèche du bas.

Et immédiatement, un petit jeu “snake” se met en route. Cette méthode s’applique sur toutes les vidéos Youtube.

Si vous êtes un fan d’easter eggs, faites un tour sur fr.wikipedia.org. Vous allez être servis.

Un très grand MERCI à Rainbow pour cette contribution qui me dépanne vraiment bien en ce moment (posté sur le Forum).
 
Share

Voici une petite astuce qui ne va pas révolutionner votre façon de surfer, mais qui peut vous intéresser. Au passage, j’ai l’impression que plus je progresse dans l’utilisation des ordinateurs, et plus j’utilise des raccourcis clavier, ou mixte (souris + clavier) comme celui-ci.

Firefox ne dispose pas directement dans son interface, d’un bouton (ou d’un lien) qui permettrait de dupliquer une page Web dans un nouvel onglet. Cette option existe par exemple dans Internet Explorer.

Heureusement, une petite manipulation permet d’obtenir très rapidement le même résultat. Il suffit de maintenir enfoncée la touche “Ctrl” du clavier, tout en cliquant sur le bouton “Rafraîchir” de la barre d’adresse (l’icône avec la petite flèche qui s’enroule sur elle-même).

Vous obtenez donc deux onglets ouverts sur la même adresse, ce qui peut s’avérer bien pratique.

Share

“Tiens, ça fait longtemps que je n’ai pas formaté mon ordinateur…”.

Seuls les utilisateurs de Windows peuvent se vanter de se poser cette question un jour car ils ont la chance, oui je dis bien la chance, d’avoir un système qui s’encrasse petit à petit. Du coup, ils sont obligés de mettre les mains dans le cambouis ou, au moins, de regarder d’autres faire et c’est comme cela que l’utilisateur progresse en Informatique.

Bon évidemment, cette analyse est relative car elle n’est plus du tout valable quand c’est ma machine qui plante, alors que j’en ai besoin. Dans ces moments, je me demande pourquoi je ne suis pas passé sous Mac ou Linux. Mais d’ailleurs, cela fait combien de temps que je n’ai pas formaté ?

Cliquez sur “Démarrer” puis “Exécuter…”. Tapez “cmd.exe”.

Dans la fenêtre qui vient de s’ouvrir, inscrivez systeminfo | more et validez avec la touche Entrée.

Au bout de quelques instants, l’information apparaît à la ligne “Date d’installation originale“.

Verdict : 03/01/2009 !

Wahou, 3 ans sans formater ! C’est mon nouveau record. Il tient toujours le coup mon bon vieux Windows XP. Par contre je devais être trop frais le 3 janvier quand je me suis lancé dans l’installation…

Et vous, ça donne quoi ?

Astuce découverte sur geekastuces.blogspot.com.

Share